Les Américaines réchappées après l'échappé

Allyson Felix lance le témoin en direction d'English... (AFP, Franck Fife)

Agrandir

Allyson Felix lance le témoin en direction d'English Gardner lors des qualifications du relais 4 X 100 m jeudi matin. Initialement disqualifiées, les Américaines se sont qualifiées plus tard en journée à la suite d'un protêt.

AFP, Franck Fife

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Agence France-Presse
Rio

Initialement disqualifiées, les Américaines du relais 4 X 100 m ont su saisir la deuxième chance qui leur était offerte de se qualifier pour la finale olympique grâce à un temps de 41,77, jeudi.

Le scénario rocambolesque qui a permis à Tianna Bartoletta, Allyson Felix, English Gardner et Morolakele Akinosun d'être repêchées a conduit à une drôle de situation dans le stade olympique de Rio, puisque les Américaines ont couru seules en piste, avec en ligne de mire le chrono de 42, 70/100 des Chinoises, dernier temps qualifié de la finale.

Dans la matinée, les championnes olympiques en titre avaient été disqualifiées pour un relais manqué entre Allyson Felix et English Gardner. Bousculée, Felix a perdu l'équilibre et a même lancé le témoin pour essayer de le remettre à Gardner. Le témoin s'est retrouvé au sol et les deux coéquipières sont même entrées en collision. 

Toutefois, la Fédération internationale d'athlétisme a accepté un protêt déposé par l'équipe américaine. «J'ai été bousculée en entrant dans la zone de passage de relais et cela m'a complètement déséquilibrée», avait expliqué l'Américaine, gênée par une Brésilienne.

Environ sept heures et demie après avoir quitté la piste, les Américaines sont donc retournées seules en piste, dans le même couloir, pour déloger la Chine (42,70) de la huitième et dernière place avec un chrono de 41,77. «Avant de retourner sur la piste, notre entraîneur nous a fait remarquer que c'était comme une séance d'entraînement, sauf qu'elle aurait lieu devant le monde entier», a confié Gardner. 

Les Américaines pourront donc défendre leur titre vendredi (21h15). «C'était vraiment bizarre», a souligné Felix. «Courir sans personne en face, c'est bizarre. Les gens nous ont encouragées et ça nous a un peu regonflées. On les en remercie. Selon moi, c'était juste de pouvoir recourir. On a été gênées. Je pense que c'est normal», a encore relevé Felix.  Avec La Presse canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer