Jour faste pour le Canada

Le Jamaïcain Usain Bolt est resté invincible, mais... (AFP, Olivier Morin)

Agrandir

Le Jamaïcain Usain Bolt est resté invincible, mais avec sa médaille d'argent, Andre De Grasse devient le premier Canadien sur le podium olympique du 200 m depuis 1928.

AFP, Olivier Morin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Agence France-Presse
Rio

Il n'y a pas eu de regards complices ni de sourires à la ligne d'arrivée, mais le résultat a été le même que lors des demi-finales mercredi soir.

Malgré un excellent départ, Andre De Grasse n'a pas réussi à renverser le roi du sprint, le Jamaïcain Usain Bolt, qui a remporté la médaille d'or du 200 m des Jeux olympiques de Rio, jeudi soir. Le sprinteur de 21 ans est devenu le premier Canadien à grimper sur le podium du 200 m depuis Percy Williams... en 1928 aux Jeux d'Amsterdam!

De Grasse a couronné un jeudi faste pour le Canada, qui a connu sa meilleure journée des Jeux olympiques de Rio avec quatre médailles. Tout juste avant l'argent du jeune sprinteur, Damian Warner avait remporté le bronze au décathlon. La première moitié de la journée avait été marquée par l'or de la lutteuse Erica Wiebe et le bronze à la plongeuse Meaghan Benfeito.

Le seul véritable adversaire de Usain Bolt au... (AFP, Olivier Morin) - image 2.0

Agrandir

Le seul véritable adversaire de Usain Bolt au 200 m a été l'horloge. Et il n'a pu la battre, terminant à plus d'une demi-seconde de son propre record du monde (19,19), celui qu'il voulait fracasser lors de ce qui pourrait être son dernier 200 m en carrière.

AFP, Olivier Morin

Prenant le départ dans le corridor numéro six, Bolt s'est sauvé de ses rivaux et a franchi la distance en 19,78. Posté dans le corridor numéro quatre, De Grasse l'a suivi en 20,02 pour remporter sa deuxième médaille des Jeux après le bronze du 100 mètres dimanche dernier. La médaille de bronze est allée au Français Christophe Lemaitre, en 20,12.

«Je suis très content avec deux médailles, mais ma course aurait pu être meilleure», a estimé De Grasse. «Je ne peux pas vraiment expliquer ce qui s'est produit. J'ai peut-être utilisé trop d'énergie hier (jeudi) en demi-finale.»

Le seul véritable adversaire de Bolt était l'horloge. Et il n'a pu la battre terminant à plus d'une demi-seconde de son propre record du monde (19,19), celui qu'il voulait fracasser lors de ce qui pourrait être son dernier 200 m en carrière.

«Je vieillis et mon corps prend de l'âge. Personnellement, je pense que ceci est mon dernier 200, mais mon entraîneur peut ne pas être d'accord», a déclaré le Jamaïcain de 29 ans, qui pourrait donc ne s'aligner que sur le 100 m aux Mondiaux de Londres, l'an prochain.

Une victoire reste une victoire, mais son expression faciale à l'arrivée du 200 m de jeudi voulait tout dire. Il a regardé à sa gauche pour voir l'horloge juste avant de franchir le fil. Le temps est apparu et, quand Bolt l'a vu, il a penché sa tête vers l'arrière et a écarté les bras, l'air découragé, avant de déchirer son numéro d'identification.

Entre Ali et Pelé

Mais la fête qui a suivi a été spectaculaire, comme d'habitude. Bolt a paradé dans le stade avec un drapeau brésilien et un drapeau jamaïcain avant d'embrasser la piste et d'y aller de son mouvement fétiche en pointant vers le ciel.

«Je n'ai plus rien à prouver. Que me reste-t-il à faire pour prouver au monde que je suis le plus grand?» a demandé Bolt, qui se voit «entre Muhammad Ali et Pelé» dans la légende du sport. «J'essaie d'être l'un des plus grands. J'espère que je serai entre ces deux après les Jeux.»

Pour ses adieux aux Jeux, Bolt, dispensé jeudi matin des séries du relais, visera vendredi (21h35) la neuvième médaille d'or de son inimitable carrière avec le 4 X 100 m de la Jamaïque pour boucler un «triple triple» de légende (trois médailles d'or aux 100 m, 200 m et 4 X 100 m). Il risque toutefois de perdre à l'avenir une de ses médailles d'or en raison du contrôle positif a posteriori d'un de ses coéquipiers, Nesta Carter, sur le relais des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer