Les JO express

Alistair et Jonathan Brownlee... (AP, David Goldman)

Agrandir

Alistair et Jonathan Brownlee

AP, David Goldman

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Agence France-Presse
Rio

«D'habitude, je ne ressens pas trop d'émotions, mais aujourd'hui, c'était très émouvant. C'était dur. J'ai l'habitude d'être battu par Alistair, mais j'ai fait mieux qu'à Londres lorsque j'avais pris le bronze.»

- Jonathan Brownlee. Le Britannique de 26 ans a remporté l'argent du triathlon... derrière son frère Alistair (28 ans), qui a conservé sa médaille d'or de Londres en 2012.  AFP

C'est la faute aux riches...

Stade vide à un match de tennis... (AP, John Minchillo) - image 3.0

Agrandir

Stade vide à un match de tennis

AP, John Minchillo

Devant des stades loin d'être pleins, y compris pour des sessions nocturnes d'athlétisme, et un début de polémique, le comité Rio 2016 a trouvé une explication imparable : c'est la faute aux acheteurs de billets qui renoncent ensuite à se rendre au stade. Ainsi, mardi soir, avec pourtant trois finales, dont le 1500 m dames avec Genzebe Dibaba (championne et recordwoman du monde), le stade olympique n'était occupé qu'aux trois quarts de sa capacité de 60 000 places. «Nous avons vendu 53 282 billets pour le stade olympique, mais beaucoup ne viennent pas, c'est pour cette raison qu'il y a des différences entre la mention "à guichets fermés"», affirme Mario Andrada, porte-parole de Rio 2016, en réfutant les sous-entendus de manipulation de chiffres des ventes.  AFP

L'or en barre

Fabian Hambüchen... (AP, Julio Cortez) - image 5.0

Agrandir

Fabian Hambüchen

AP, Julio Cortez

Fabian Hambüchen, champion olympique à la barre fixe mardi, a demandé à ramener la barre de son sacre dans son pays. Le fabricant allemand Spieth Gymnastics a accédé à sa demande. «Nous allons lui offrir la barre en or, en reconnaissance de sa fantastique carrière et de ses performances exceptionnelles», explique Jeanette Grau, directrice du service commercial de la société. Hambüchen n'aura même pas à se soucier du transport de l'encombrant objet de tous ses désirs (2,40 m de long et 2,6 cm de diamètre), le fabricant se chargera du transport par avion, dont le coût est estimé à environ 7250$. AFP

Exclue des Jeux, choisie par les athlètes

Yelena Isinbayeva... (Archives AFP, Franck Fife) - image 7.0

Agrandir

Yelena Isinbayeva

Archives AFP, Franck Fife

Exclue des JO de 2016 dans le cadre des révélations sur le dopage d'État en Russie, la perchiste russe Yelena Isinbayeva s'est vue offrir une revanche par ses pairs jeudi, en étant élue à la commission des athlètes du Comité international olympique (CIO) pour un mandat de huit ans. Elle a recueilli 1365 votes sur un total de 5185. Il y avait 23 candidats pour les quatre postes. Âgée de 34 ans et double médaillée d'or olympique (2004 et 2008), la «tsarine» de la perche n'a jamais été contrôlée positive. «Je remercie tous les athlètes qui ont voté pour moi ici à Rio. Merci de me faire confiance, de croire en moi et pour votre appui. C'était très, très important pour moi. Aujourd'hui, nous sommes tous gagnants. Je vais maintenant travailler très fort avec le Mouvement olympique. Je vais bien sûr protéger les droits des athlètes propres à travers le monde.» Elle aura maintenant son mot à dire dans le fonctionnement du mouvement olympique. «C'est très important pour moi parce que je me préparais pour ces Jeux depuis longtemps et je ne peux malheureusement pas y participer. C'est un peu une compensation pour mes compétitions ici à Rio.» Les trois autres athlètes élus sont le Hongrois Daniel Gyurta, l'Allemande Britta Heidmann et le Sud-Coréen Ryu Seung-min.  AFP et AP

Où sont mes vêtements?

Une enquête a été ouverte au Kenya sur la disparition présumée de tenues sportives. Chaque athlète était censé recevoir trois types de tenues de la part de Nike : une pour l'entraînement, une pour la compétition et une tenue «détente». Or, certains athlètes affirment n'avoir reçu qu'une partie de ces tenues, voire aucune. Dimanche, Nike s'était plaint auprès du gouvernement kenyan d'un mauvais usage de ses équipements, problème déjà rencontré lors des Jeux de Londres en 2012. Il s'agit d'une nouvelle épine dans le pied de l'athlétisme kényan. Au début des Jeux de Rio, le Kenya avait renvoyé le gérant de l'équipe olympique d'athlétisme, ainsi qu'un entraîneur, en raison d'accusations liées au dopage.  AFP

«Contrôlez-moi, je suis propre»

Kerron Clement... (AP, Martin Meissmer) - image 10.0

Agrandir

Kerron Clement

AP, Martin Meissmer

Kerron Clement, qui porte au poignet un bracelet sur lequel est inscrits les mots "Contrôlez-moi, je suis propre", a enfin décroché le titre olympique du 400 m haies huit ans après sa médaille d'argent à Pékin et sept ans après le dernier de ses deux titres de champion du monde (2007 et 2009). «Je crois que quiconque a été contrôlé positif dans sa vie devrait être banni à vie», a-t-il dit en conférence de presse. L'Américain d'origine trinidadienne s'est paré d'or en dominant en 47,73 une course serrée qui a vu tomber quatre records nationaux. «J'ai parfaitement exécuté ma course, 2016 est l'année de la rédemption pour moi.» Tout à son bonheur, Clement ne s'est pas aperçu que son compatriote Ashton Eaton - futur médaillé d'or au décathlon - était venu le féliciter sur la piste pendant son tour d'honneur. «Je m'excuserai auprès de lui ce soir, c'est mon camarade de chambre!» AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer