Erica Wiebe, la perfection faite or

«Tout le monde rêve de chanter l'hymne national... (La Presse canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

«Tout le monde rêve de chanter l'hymne national en regardant son drapeau. Mais je ne peux pas trouver les mots pour décrire la scène», a commenté Erica Wiebe, médaillée d'or en lutte.

La Presse canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

La Presse Canadienne
Rio

Erica Wiebe a connu une journée parfaite et elle a permis au Canada de prolonger sa séquence de succès en lutte olympique en remportant l'or chez les moins de 75 kg, jeudi à Rio.

Depuis 1992, le Canada a toujours réussi à envoyer au moins l'un de ses représentants sur le podium. Et les femmes y sont pour beaucoup, ayant amassé les six dernières médailles : trois par Tonya Verbeek (2004, 2008 et 2012) et deux par Carol Huynh (2008 et 2012). Huynh avait obtenu l'or chez les moins de 48 kg, en 2008, à Pékin.

«La tradition se poursuit. Je suis tellement fière de toi», a écrit Huynh sur Twitter, elle qui est adjointe au chef de mission à Rio. Wiebe a facilement battu Guzel Manyurova 6-0. Son adversaire du Kazakhstan de 38 ans, qui a gagné l'argent en 2004 et le bronze en 2012, n'a tout simplement jamais été dans le coup.

En pleurs

«Tout le monde rêve de chanter l'hymne national en regardant son drapeau. Mais je ne peux pas trouver les mots pour décrire la scène», a dit la lutteuse de 27 ans originaire d'Ottawa.

Wiebe s'est mise à pleurer sur le podium en regardant la médaille qui lui pendait au cou. Elle a ensuite entonné le Ô Canada, puis elle a embrassé sa médaille avant de prendre une photo avec les autres médaillées. Il s'agissait de la quatrième médaille d'or canadienne à Rio et de la troisième par une athlète féminine.

Wiebe avait amorcé son parcours parfait en battant coup sur coup la Biélorusse Vasilisa Marzaliuk, la Chinoise Fengliu Zhang et l'Allemande Maria Selmaier. «Je ne le réalise pas encore. J'ai tout donné aujourd'hui et ce que j'ai fait le démontre.»

Wiebe a complété un étonnant revirement de situation avec cette conquête de l'or, elle qui ne s'était pas qualifiée pour les Jeux panaméricains de Toronto l'été dernier.

«J'étais partenaire d'entraînement à Londres et j'ai monté sur le tapis pour voir ce que ça faisait. C'était le même tapis sur lequel je m'entraînais chaque jour. Je savais que je pouvais être ici dans quatre ans. Ça n'a pas été facile, mais c'est incroyable.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer