Du bronze sous les roues de la... skieuse

Georgia Simmerling (au centre) a participé sans succès... (AFP, Greg Baker)

Agrandir

Georgia Simmerling (au centre) a participé sans succès aux Jeux de Vancouver (2010) en ski alpin et aux Jeux de Sotchi (2014) en ski cross. À son troisième essai, la cycliste de West Vancouver a réussi à mettre la main sur une médaille : le bronze en poursuite par équipe.

AFP, Greg Baker

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

La Presse Canadienne
Rio de Janeiro

Georgia Simmerling n'en est pas à ses premières armes aux Jeux olympiques, elle qui a participé aux épreuves de ski alpin à Vancouver en 2010 et de ski cross quatre ans plus tard à Sotchi. Mais c'est en vélo qu'elle a pu savourer sa première médaille olympique : le bronze de la poursuite par équipe.

Simmerling est la première Canadienne à participer à trois différents sports lors de trois JO différents. Elle a effectué un tour d'honneur avec ses coéquipières tout en agitant l'unifolié devant une salle presque comble.

Simmerling a descendu la rampe, penché sa tête vers l'arrière et a laissé sortir un grand soupir. Le temps était venu de savourer les fruits de tous ces entraînements tue-jambes. «Étrangement, la dernière course est celle qui m'a fait le moins souffrir. Je pense que c'est parce que j'ai commis peu d'erreurs. Je m'améliore chaque fois que je monte à vélo et j'apprends de ces filles.»

Pour savourer le bronze en compagnie de ses coéquipières lors de la poursuite par équipe, Simmerling a dû relever ses performances à un autre niveau. «Vous fréquentez des lieux très sombres sur la piste. C'est de la douleur, rien que de la douleur. Ça devient progressivement pire et à un certain point, vous arrivez à un stade où vous ne sentez plus rien.»

Simmerling, de West Vancouver la Montréalaise Kirsti Lay - originaire de l'Alberta, elle est mariée avec Mathieu Giroux médaillé d'or olympique en poursuite par équipes en patinage de vitesse longue piste aux JO de Vancouver -, l'Albertaine Allison Beveridge et la Britanno-colombienne Jasmin Glaesser ont livré une dynamique prestation lors du duel pour la médaille de bronze au Vélodrome olympique, inscrivant un chrono de 4:14,627 secondes, loin devant La Nouvelle-Zélande (4:18,459).

Simmerling et ses coéquipières sont arrivées au Brésil avec des attentes élevées, après que le Canada eut obtenu le bronze à Londres il y a quatre ans, et une place sur le podium lors des quatre dernières éditions des Mondiaux. Mais un impressionnant quatuor de la Grande-Bretagne avait défait le Canada pour se qualifier en vue de la finale contre les États-Unis.

Au passage, les Britanniques avaient établi un record du monde en 4:12,152. La Grande--Bretagne a ensuite effacé cette marque mondiale, négociant la distance en 4:10,236 lors de la grande finale. Pendant ce temps, les Canadiennes avaient établi un record national de 4:15,636 lors de leur défaite samedi matin, et ont connu un autre fort départ en après-midi.

«Je suis tellement reconnaissante d'être ici avec ces quatre extraordinaires cyclistes», a déclaré Simmerling. «Les mots me manquent tellement.»

Pyeonchang dans la mire

Elle ne compte pas prendre une pause maintenant qu'elle possède une médaille de bronze. Elle envisage de faire un retour aux Jeux d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, en 2018.

«Je pense que je vais retourner sur mes skis dans un mois», a confié Simmerling, avec le sourire. «Et les séances d'entraînement pour la partie supérieure de mon corps commencent demain.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer