Le hasard a bien fait les choses pour Katerine Savard

Katerine Savard (deuxième à gauche), entourée de ses partenaires... (La Presse canadienne, Sean Kilpatrick)

Agrandir

Katerine Savard (deuxième à gauche), entourée de ses partenaires Brittany MacLean, Taylor Ruck et Penny Oleksiak du relais 4 X 200 mètres libre

La Presse canadienne, Sean Kilpatrick

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
Rio de Janeiro

Le hasard fait parfois bien les choses. Alors qu'elle étreignait sa médaille de bronze acquise la veille au relais 4 X 200 m libre, Katerine Savard s'est souvenue de l'amère déception ressentie après avoir été écartée de sa spécialité, le 100 m papillon, lors des essais canadiens en avril.

Ironie du sort, c'est sa coéquipière Penny Oleksiak qui l'avait écartée du 100 m papillon, en abaissant au passage son record canadien. Mercredi soir, c'est l'Ontarienne de 16 ans qui a permis à la nageuse de Pont-Rouge de participer à sa première finale olympique et d'obtenir au passage son premier disque de bronze.

«Il n'y a rien qui arrive pour rien dans la vie», a philosophé la femme de 23 ans. «Sur le coup, c'était difficile à comprendre : je me demandais pourquoi ça m'arrivait. Mais en même temps, mon entraîneur, Claude St-Jean, m'a écrit hier [mercredi] pour me dire : "Je pense que tu viens de comprendre pourquoi ça t'est arrivé".

«Je ne l'avais pas réalisé encore, mais ça commence à entrer, a-t-elle confié. Je pense que j'avais un travail à faire dans ce relais-là, j'avais une place à occuper, et je suis vraiment heureuse de l'avoir prise. Jamais je n'aurais cru ça possible, même après m'être qualifiée pour le relais.»

La médaille du relais 4 X 200 m libre fièrement accrochée au cou, la Québécoise peinait encore à réaliser ce qui lui arrivait. «Il y a de ça deux ans seulement, j'ignorais que j'étais suffisamment bonne pour participer à cette épreuve et maintenant je suis sur le podium aux Olympiques», a-t-elle souligné, le sourire accroché aux lèvres.

Les Jeux de Savard sont maintenant terminés, mais il lui reste encore une tâche à accomplir avant de rentrer à la maison. «Avant la course, j'ai enlevé les médias sociaux de mon téléphone afin de ne pas perdre ma concentration. En rentrant au village, vers 4h jeudi, je les ai remis et j'ai commencé à lire les messages d'encouragement. Je n'ai pas encore eu le temps d'y répondre, mais c'est certain que je vais le faire!»

Élément déclencheur

Savard croit avoir identifié l'élément déclencheur qui explique les succès des nageuses canadiennes, qui ont remporté cinq médailles jusqu'à maintenant à Rio. Selon elle, la conquête du bronze du relais canadien 4 X 100 m libre féminin, auquel faisait partie Oleksiak, a galvanisé les troupes.

«Parfois, ça ne prend qu'une seule performance pour unir toute l'équipe. Quand nous avons gagné une médaille dès le premier soir, alors que nous étions dans les gradins, nous nous sommes toutes dit : "Oh mon Dieu! Nous avons gagné une médaille." Nous voulions à tout prix faire partie de la fête.

«De plus, je crois que Penny a grandement contribué à ce mouvement-là», a-t-elle ajouté au sujet d'Oleksiak. «Elle fait preuve d'une belle insouciance et en obtenant de tels succès, on dirait que tout le monde veut être encore plus rapide.»

En conférence de presse, jeudi, Savard a d'ailleurs souligné la contribution gigantesque d'Oleksiak à la natation canadienne. L'Ontarienne, qui s'est avérée dominante pendant le dernier relais mercredi, a conquis jeudi soir sa quatrième médaille des Jeux avec l'or du 100 m libre.

«Les nageuses qui détiennent les records du monde se rendent comptent qu'elle n'a que 16 ans et qu'elle est promise à un bel avenir», a noté Savard avant la finale du 100 m libre. «C'est sa semaine, et elle mérite ce qui lui arrive. Elle saisit ses opportunités. On ne peut lui enlever ça.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer