Bon départ pour le Canada au golf

Le golf a fait un retour dans la... (AP, Alastair Grant))

Agrandir

Le golf a fait un retour dans la grande famille olympique et le Canadien Graham DeLaet a été un des premiers à s'élancer.

AP, Alastair Grant)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

La Presse Canadienne
Rio de Janeiro, Brésil

Le Canada a amorcé de belle façon, jeudi, la défense de son titre au tournoi de golf olympique... vieux de 112 ans.

Rarement nerveux avant le début d'un tournoi de golf, le Canadien Graham DeLaet a admis avoir eu à chasser quelques papillons quand il a marché vers le premier tertre de départ du parcours olympique avec le groupe d'ouverture.

La dernière fois que j'avais été vraiment nerveux était probablement lors de la Coupe des Présidents [en 2013]. Ça arrive aussi quand vous êtes dans un des derniers groupes, mais pas avant le premier coup de la semaine. C'était certainement une sensation différente. Vous jouez pour plus que simplement pour vous. Vous jouez pour votre pays et c'est une sensation spéciale.»

Il s'agissait des premières rondes olympiques de golf depuis 1904, quand le Canadien George S. Lyon avait triomphé aux Jeux de St. Louis. «C'est spécial», a admis DeLaet. «C'est la première fois en plus de 100 ans et nous menons la charge ici, aux Olympiques.»

Le natif de Weyburn (Saskatchewan) jouait au sein du premier groupe en compagnie du Brésilien Adilson da Silva et du Sud-Coréen Byeong Hun An. Ils ont été accueillis par de nombreux photographes pour le moment historique, quand da Silva a envoyé son coup de départ au milieu de l'allée. Même si le golf n'est pas populaire au Brésil, il y avait plusieurs groupes de spectateurs le long du parcours.

Quatre oiselets à ses huit premiers trous

DeLaet n'a certainement pas paru nerveux, réussissant quatre oiselets à ses huit premiers trous, en route vers une ronde de 66 (- 5). Avec son ami et l'ancien joueur de hockey Ray Whitney comme cadet, il a inscrit un pointage impressionnant de 31 sur le premier neuf. Il a commis son seul boguey au 11e trou, mais il s'est racheté avec un oiselet au 13trou, puis un autre au 18e. Il était le meneur au vestiaire jusqu'à ce que Marcus Fraser remette une carte de 63.

«C'est probablement la meilleure première ronde que j'aie jamais joué» savourait l'Australien de 38 ans, 90e mondial et vainqueur de trois tournois sur le circuit européen (EPGA). «Pour le moment, je détiens le record olympique. C'est super cool, j'espère que ça va durer jusqu'à la fin de la semaine.»

Seuls 8 des 20 premiers mondiaux sont présents, la plupart des autres ayant prétexté la crainte du virus Zika. Sont quand même en lice six vainqueurs de tournois du grand chelem : Suédois Henrik Stenson (le joueur le mieux classé avec son cinquième rang mondial), l'Irlandais Padraig Harrington, l'Américain Bubba Watson, l'Allemand Martin Kaymer et les Anglais Danny Willett et Justin Rose. Ce dernier, restera dans l'histoire comme l'auteur du premier trou en un olympique: un magistral coup de fer 7 de 189 verges au quatrième trou.  Avec AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer