Shakur Stevenson sur les traces des immortels

À 19 ans, Shakur Stevenson va tenter à... (AP, Cathleen Allison)

Agrandir

À 19 ans, Shakur Stevenson va tenter à Rio de remporter la première médaille d'or en boxe des États-Unis depuis 2004.

AP, Cathleen Allison

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Agence France-Presse
Los Angeles

Pendant toute la durée des Jeux, nous vous présentons des portraits d'athlètes qui, par leur histoire ou par leurs performances, connaissent un parcours hors du commun. Aujourd'hui : Shakur Stevenson

À seulement 19 ans, Shakur Stevenson a déjà beaucoup de responsabilités sur les rings de boxe et en dehors : il doit notamment permettre aux États-Unis de renouer à Rio avec la gloire olympique qui les fuit depuis 2004.

Avec son prénom qui semble tout droit sorti d'un film, Stevenson s'est déjà fait un nom dans la boxe américaine. Dans la vie, le prodige, baptisé Shakur en hommage à la star du rap Tupac Shakur, tué par balles en 1996, ne fait pas du cinéma : aîné d'une fratrie de neuf enfants, il a grandi dans un quartier difficile de Newark, gangréné par la violence.

Et depuis qu'il a découvert la boxe à l'âge de cinq ans, il n'a qu'une idée en tête : «Devenir quelqu'un d'autre qu'un gamin des rues de Newark», a expliqué au quotidien USA Today son grand père Wali Moses, qui fut son premier entraîneur.

À Rio, il veut décrocher l'or dans la catégorie des moins de 56 kg et s'ouvrir la porte d'une carrière professionnelle pour permettre à sa famille de vivre mieux, loin de Newark. Il ne doute pas une seconde qu'il sera sacré champion olympique malgré la participation, pour la première fois aux JO, de boxeurs professionnels. «Je suis impatient de mettre la main sur cette médaille d'or et de le faire, en plus, devant toute ma famille», a-t-il assuré, alors qu'il a lancé sur le réseaux sociaux un appel aux dons pour permettre aux siens de voyager à Rio.

«Je me fous de la présence des pros, ce sont eux qui viennent sur mon territoire, ils ne sont pas habitués à combattre tous les jours ou à devoir faire le poids tous les jours. Et le rythme des combats chez les amateurs est beaucoup plus rapide», a-t-il analysé.

Stevenson est déjà présenté comme le nouveau Floyd Mayweather, dont il a, assurent les observateurs, le style, la rapidité et l'intelligence tactique.

Belle collection de titres

S'il est encore loin du palmarès (49 victoires en autant de combats pour un total de 12 titres dans quatre catégories différentes) et de la fabuleuse richesse de Mayweather, Stevenson a déjà marqué les esprits. Il a collectionné les titres de champion du monde chez les juniors, puis chez les jeunes, avant son sacre lors des Jeux olympiques de la jeunesse 2014 à Nankin (Chine), du jamais vu pour un boxeur américain.

Stevenson peut redonner fierté à la boxe américaine, qui a produit des phénomènes et médaillés olympiques comme Muhammad Ali, Joe Frazier, George Foreman, Sugar Ray Leonard et Evander Holyfield, mais qui n'a plus gagné l'or chez les messieurs depuis 2004 et Andre Ward. Pire, il y a quatre ans à Londres, les boxeurs américains ne sont pas montés une seule fois sur le podium, un affront rare pour un pays qui fut longtemps la référence ultime de la discipline.

«J'ai vu que l'équipe des 2012 n'avait ramené aucune médaille; je ne veux rien dire de mal sur eux, mais moi, je vais ramener l'or», a promis Stevenson, dont l'odyssée pourrait alors inspirer Hollywood.

Dès les premiers Jeux olympiques

La boxe figurait au programme des premiers Jeux olympiques antiques, sous le nom de pugilat. À l'époque, les adversaires se protégeaient les poings à l'aide de lanières de cuir souple. C'est beaucoup plus tard, en 1745, que Jack Broughton tenta de jeter les premières bases pour transformer un jeu brutal (la boxe à poings nus) en une activité réglementée. Les règles de ce sport ont été codifiées en 1867 sous le nom de règles du Marquis de Queensberry, en hommage au marquis qui a soutenu leur mise en place. La boxe est apparue pour la première fois aux JO à St. Louis (États-Unis) en 1904. Parmi les champions olympiques devenus ensuite des stars chez les professionnels, Sugar Ray Robinson, Rocky Marciano, Muhammad Ali (alors appelé Cassius Clay), Joe Frazier, George Foreman ou encore Sugar Ray Leonard, tous Américains, demeurent les plus connus, avec l'Ukrainien Vladimir Klitschko, le Canadien Lennox Lewis et le Cubain Felix Savon. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer