Les larmes de Valois-Fortier

Le Québécois Antoine Valois-Fortier a fondu en larmes... (La Presse canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Le Québécois Antoine Valois-Fortier a fondu en larmes après sa défaite contre le Japonais Takanori Nagase, qui l'excluait du podium olympique.

La Presse canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Rio de Janeiro

Quatre ans d'efforts, de sacrifices, d'acharnement. Antoine Valois-Fortier avait envie de lancer «pour rien» à la suite de sa défaite contre le Japonais Tanakori Nagase au repêchage du tournoi olympique de judo chez les 81 kg.

Le champion du monde en titre et deuxième tête de série du tournoi a servi un ippon au Québécois classé troisième, après 3:07 éreintantes sur le tatami de l'aréna Carioca 2, reléguant Valoir-Fortier, médaillé de bronze des Jeux de Londres, au septième rang.

«J'ai bien de la misère à croire que j'ai fait tous ces sacrifices pour finir septième, a dit le judoka de 26 ans, démoli. J'ai tout mis de côté : ma famille, ma copine, mes études... À chaque jour, j'avais Rio en tête. C'est juste bien décevant qu'aujourd'hui, c'était la journée et ce n'est pas arrivé pour moi.

«C'était une belle opportunité de me prouver à moi-même que je pouvais être le meilleur au monde dans ce que je fais, a poursuivi Valois-Fortier. [...] Ce n'est pas la fin du monde tout de même, je suis juste bien déçu en ce moment. On va continuer de travailler et passer à autre chose.»

Cette «autre chose» ne sera pas bien différente, puisque l'athlète de Québec a l'intention de participer aux Jeux de Tokyo avec en tête l'objectif d'obtenir cette médaille d'or qui lui a échappée à Rio de Janeiro.

«C'est sûr que je ne ferai pas de judo pour un certain temps. Mais l'objectif sera le même : grimper sur la plus haute marche du podium.»

«Comme je disais avant le tournoi, pour moi le résultat c'est une chose, la performance, c'en est une autre. Antoine a performé comme il se devait de le faire, a analysé l'entraîneur-chef de l'équipe nationale, Nicolas Gill. Ça s'est joué par pas grand-chose : s'il passe le Russe, d'après moi, il est sur le podium. À la place, il perd en prolongation. Nagase, qui n'a pas été très bon en avant-midi, perd contre Toma. Ça rend la vie drôlement difficile au repêchage. Normalement, ça aurait dû être notre adversaire en demi-finales.

«Nagase, c'est Usain Bolt. Mais aujourd'hui, il a perdu. [...] C'est pour ça que vous êtes ici : si c'était prévisible, sans surprise et sans émotion, personne ne regarderait ça.»

Antoine Valois-Fortier, de Québec, après sa défaite dans... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz) - image 2.0

Agrandir

Antoine Valois-Fortier, de Québec, après sa défaite dans les quarts de finale mardi.

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Davantage en repli

Valois-Fortier a été obligé de disputer ce combat de repêchage à la suite de sa défaite après 26 secondes de prolongation en quarts face au Russe Khasan Khalmurzaev, champion d'Europe, et maintenant olympique en titre. Il a vaincu l'Américain Travis Stevens en finale. Nagase et Sergiu Toma, des Émirats arabes unis, ont remporté les deux médailles de bronze.

Face à Khalmurzaev, classé sixième, Valois-Fortier a moins dirigé l'action qu'à ses deux premiers combats, étant davantage en repli.

«Le Russe a un style particulièrement difficile à gérer : il est très agressif, très physique, très dangereux, analysé Valois-Fortier entre deux sanglots. Il aurait fallu je que sois davantage l'agresseur, a-t-il expliqué. Pendant ce combat, je lui ai fait un accrochage à deux ou trois reprises qui a presque fonctionné. J'avais ça en tête en prolongation. Quand il a attaqué, j'ai voulu le contrer, mais il m'a vu venir et m'a fauché l'autre jambe.»

Il s'est retrouvé face à l'éventuel champion après deux victoires inscrites aux dépens du Français Loïc Pietri et de l'Argentin Emmanuel Lucenti.

«Ça a bien commencé : j'ai gagné mes deux premiers combats contre des adversaires de taille. Par la suite, j'ai affronté le Russe pour une première fois en compétition. [...] Cette défaite-là m'a vraiment fait mal, a-t-il admis. Je n'ai pas été en mesure de me reconcentrer par la suite. J'ai toujours eu de la misère contre les Japonais. J'ai une mauvaise fiche contre eux. Ça a compliqué les choses encore plus.»

«Je dirais que le plus gros problème, c'est que ce Japonais-là est excessivement bon, a renchéri Gill. Antoine, c'est plus un gars technique que physique. Déjà, avec sa morphologie, c'est un gars qui est très longiligne. De battre les Japonais à leur propre jeu, ce n'est pas évident, surtout quand ils sont très bons. Nagase fait tout et personne n'est capable de le coincer : il est très agile, toujours en train d'attaquer et très difficile à projeter. Il n'a pas vraiment de faille. C'est quelqu'un qui n'a pas perdu beaucoup de combats au cours des quatre dernières années.»

Si la déception est vive, les deux hommes estiment néanmoins avoir fait tout ce qu'il fallait.

«C'est certain que ce n'est pas le meilleur moment pour faire des bilans, a souligné Gill. Le temps venu, Antoine est un garçon intelligent qui va porter les bons constats. Je n'ai pas de souci qu'il va se réaligner relativement rapidement pour les prochains Mondiaux et les prochains JO, éventuellement.»

«Mes derniers mois en camp d'entraînement, je me sentais tellement bien, tellement fort. Je pouvais battre tout le monde ici aujourd'hui, ajouté Valois-Fortier. Je n'ai aucun regret. Je suis vraiment fier. J'ai la tranquillité d'esprit de me dire que je n'aurais pas pu être plus prêt. Je suis juste un peu déçu. J'y ai beaucoup rêvé, j'y croyais beaucoup, mais ce n'est pas arrivé.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer