Les Jo express

L'Indienne Dipa Karmakar s'est déclaré prête à effectuer... (AP, Julio Cortez)

Agrandir

L'Indienne Dipa Karmakar s'est déclaré prête à effectuer le «saut de la mort» afin de tenter de ramener une première médaille olympique en gymnastique au pays.

AP, Julio Cortez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le saut de la mort

Même si la grave blessure subie par le Français Samir Ait Said a jeté un froid sur le monde de la gymnastique, Dipa Karmakar, une Indienne de 22 ans, s'est déclaré prête à effectuer le «saut de la mort» afin de tenter de ramener une première médaille olympique de la discipline au pays. «Je suis persuadée que l'entraînement m'a permis de me perfectionner, du coup, il n'existe plus de difficulté pour réaliser le fameux Produnova», explique tranquillement Karmakar. Le Produnova, classé au plus haut degré de difficulté (7), est un saut en l'air sur deux mains suivi d'un double salto avant d'atterrir sur ses deux pieds. Seuls cinq concurrents ont tenté cette figure, réussie pour la première fois par la Russe Yelena Produnova en 1999. L'Indienne ne se laisse pas non plus intimider par l'accident d'Ait Said au même appareil. «Lors des trois derniers mois, j'ai fait 1000 répétitions du mouvement qui est devenu le plus facile pour moi maintenant!»  AFP

Samir Ait Said de retour sur pieds

Le gymnaste français Samir Ait Said est de retour sur ses pieds. En quelque sorte. Moins de 24 heures après s'être fracturé la jambe lors des épreuves préliminaires de gymnastique masculine, Said a publié une vidéo sur sa page Facebook où il remercie les gens pour leur soutien et où il promet d'effectuer un retour à la compétition. Said est passé sous le bistouri samedi en raison de la fracture au tibia qu'il a subie en tentant de compléter une vrille. L'image de sa jambe pliée à près de 90 degrés a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Said a félicité ses coéquipiers français, dont quelques-uns ont réussi à se qualifier pour la finale malgré qu'ils étaient ébranlés par l'incident. «Je suis derrière vous tous, a déclaré Said. Ils ont réussi à garder leur concentration après ma chute. Ç'a dû être très difficile. Ils ont été des guerriers. Allez les gars, soyez forts, je suis avec vous.» Said prévoit retourner à l'amphithéâtre en tant que spectateur et n'a pas écarté complètement une possible participation aux Jeux de Tokyo, en 2020. «Croyez-moi, l'aventure de Tokyo 2020 est toujours possible, a-t-il ajouté. Dès que je serai de retour sur mes pieds, je serai de retour à l'entraînement et je serai en quête de l'or olympique.»  AP

Le Canada en demi-finale en rugby à VII

Bianca Farella et Ghislaine Landry ont marqué des essais tard dans le match et le Canada a défait la France 15-5 lors des quarts de finale du tournoi olympique de rugby à VII féminin, dimanche. Kayla Moleschi a créé l'égalité 5-5 en première demie, après que Jade Le Pesq eut ouvert la marque pour la France. Les Canadiennes avaient assuré leur place en quarts de finale grâce à leurs convaincantes victoires de 45-0 contre le Japon et de 38-0 contre le Brésil, samedi. Elles avaient toutefois encaissé un revers de 22-0 face au Royaume-Uni, dimanche matin, en conclusion du tour préliminaire. Le Canada sera opposé à l'Australie lors des demi-finales, lundi.  La Presse Canadienne 

Del Potro coincé dans un ascenseur

Les mésaventures continuent au Village olympique : après les problèmes de plomberie, d'incendies, de vol, voilà les problèmes d'ascenseur. Notamment pour l'Argentin Juan Martin Del Potro. Coincé pendant 40 minutes avant d'affronter le no 1 mondial Novak Djokovic au premier tour du simple messieurs, le tennisman - qui l'a finalement emporté - a été libéré par ses compatriotes handballeurs, surnommés «les Gladiateurs».  AFP

Des gradins dégarnis

Bon nombre de compétitions présentées dans les premiers jours des Jeux de Rio se sont déroulées devant des estrades dégarnies. Les longues files d'attente pour des contrôles de sécurité, les autoroutes et les transports publics engorgés ainsi que le manque d'intérêt pour certains sports expliquent les gradins vides, selon les intervenants interrogés. Les épreuves équestres ainsi que les matchs de rugby ont attiré quelques rares individus. Beaucoup de sièges étaient vides pour la partie de volleyball impliquant le Brésil qui prenait place, dimanche, sur la très célèbre plage de Copacabana. Même l'équipe étoile américaine de basketball, habituellement très populaire aux Jeux olympiques, n'a pas su remplir les estrades. La longueur des files aux postes de contrôle situés à l'entrée des lieux d'une épreuve sportive serait, selon les organisateurs des Jeux, l'un des facteurs expliquant une telle situation. Selon les chiffres rapportés par M. Andrada, environ 82 % des cinq millions de billets pour assister aux compétitions sont vendus.  AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer