L'argent et le record canadien à 16 ans

Après avoir remporté une médaille de bronze au... (La Presse Canadienne, Frank Gunn)

Agrandir

Après avoir remporté une médaille de bronze au relais 4 x 100 mètres samedi, l'Ontarienne Penny Oleksiak a poursuivi ses Jeux de rêve en remportant l'argent au 100 mètres papillon, dimanche.

La Presse Canadienne, Frank Gunn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

La Presse Canadienne
Rio de Janeiro

La jeune sensation canadienne Penelope Oleksiak a continué de surprendre aux Jeux olympiques de Rio en décrochant la médaille d'argent au 100 mètres papillon, dimanche.

Elle a terminé l'épreuve en 56,46 secondes, derrière la Suédoise Sarah Sjostrom, qui a fracassé le record du monde en 55,48 secondes. Oleksiak a quant à elle battu le record canadien, qu'elle avait elle-même abaissé samedi.

«Les premières secondes après avoir touché le mur, je n'ai pas regardé derrière. J'essayais simplement de reprendre mon souffle, a-t-elle mentionné. Je ne savais même pas que j'avais remporté une médaille jusqu'à ce que je regarde en l'air et que je sois entourée de drapeaux canadiens. De voir tout ça et de voir que j'ai obtenu une médaille, c'est un sentiment incroyable.»

La Canadienne occupait le troisième rang de l'épreuve après 50 mètres, mais elle a augmenté la cadence en deuxième moitié de course pour conclure au deuxième échelon.

L'Américaine Dana Vollmer a remporté le bronze en un temps de 56,63.

Marianne Limpert était la dernière Canadienne à avoir remporté une médaille individuelle à la piscine. Cet exploit avait été réalisé aux Jeux d'Atlanta, en 1996, lorsqu'elle avait raflé l'argent à l'épreuve du 200 mètres quatre nages.

Oleksiak n'a jamais pris part aux Championnats du monde, aux Jeux panaméricains ou aux Jeux du Commonwealth. Les Jeux olympiques constituent donc son premier grand rendez-vous chez les seniors.

Il y a une sorte de liberté qui provient du fait d'être une inconnue à ses premiers Jeux.

«Je pensais que j'allais laisser tomber le Canada si je ne gagnais pas de médaille ce soir (dimanche), mais je crois que le Canada aurait été derrière moi peu importe le résultat, a indiqué l'adolescente. Dix minutes avant la course, je n'étais pas nerveuse parce que j'avais le soutien de mon entraîneur et de mes coéquipières. Ils m'ont dit d'avoir du plaisir et d'en profiter.»

Comme il n'y avait pas de demande pour une gymnaste de six pieds et deux pouces, Oleksiak a fait le bon choix en se dirigeant vers la natation à l'âge de neuf ans. Ses longs membres déplacent effectivement beaucoup d'eau.

Son père, Richard, était un athlète multidisciplinaire et sa mère, Alison, était également nageuse. Son frère de six pieds et sept pouces, Jamie, est défenseur pour les Stars de Dallas et sa soeur, Hayley, est rameuse à l'Université Northeastern.

Toute la famille était réunie au Stade aquatique olympique, dimanche.

Même si elle est la cadette de la famille, celle qu'on surnomme «Penny» estime qu'elle a grandi de quelques pouces lors de la dernière année. L'entraînement peut être ardu quand les muscles essaient de suivre un corps en changement.

Mais Oleksiak est «génétiquement plus choyée que la plupart des gens», a exprimé son entraîneur, Ben Titley, à la suite d'une performance surprenante lors des essais olympiques, en avril.

Samedi, la nageuse de 16 ans avait remporté le bronze au relais 4x100 mètres en compagnie de Sandrine Mainville, de Boucherville, de Chantal Van Landeghem, de Winnipeg et de Taylor Ruck, de Kelowna.

Elle ne chômera pas dans les prochains jours, car elle participera au relais 200 m nage libre, mercredi, et au 100 m nage libre, jeudi.

Oleksiak ne s'inquiète pas trop de manquer de souffle.

«Je n'ai que 16 ans alors je ne fais pas autant d'acide lactique dans mes muscles», a-t-elle conclu.

Phelps ajoute à sa collection dorée

Michael Phelps et son soéquipier Caeleb Dressel célèbrent... (AP, Lee Jin-man) - image 3.0

Agrandir

Michael Phelps et son soéquipier Caeleb Dressel célèbrent l'or que les Américains ont raflé en natation au relais 4x100 m libre messieurs.

AP, Lee Jin-man

Michael Phelps a décroché sa 19e médaille d'or olympique en remportant dimanche soir à Rio avec les États-Unis le relais 4 x 100 m nage libre, devant la France, qui a perdu son titre, mais gagné sa première médaille aux Jeux de 2016.

Le relais français était invaincu depuis quatre ans sur cette épreuve. Mais les Français ne caracolaient pas en tête des meilleures performances de l'année sur 100 m et Phelps, pour son entrée en lice à Rio, a frappé fort, très fort. Avec un excellent passage en 47,12 secondes (plus rapide qu'aux JO de 2012) en deuxième position, le nageur de Baltimore a annoncé ses couleurs : il faudra compter avec lui cette semaine et il semble à même de compléter sa jolie collection de 23 médailles olympiques (depuis 2004).

«Quand j'ai pris le relais, j'ai cru que mon coeur allait exploser, on voulait cette victoire tellement fort, a déclaré Phelps. Les jeunes (Ryan Held et Caeleb Dressell) ont commencé à pleurer (au moment du podium) et j'ai pleuré avec eux.»

Les Français (3:10,53), avec Mehdy Metella, Fabien Gilot, Florent Manaudou et Jérémy Stravius, n'ont jamais vraiment lutté avec les Américains (3:09,92 avec Dressel, Phelps, Held et Nathan Adrian), malgré un bon départ de Metella. Les Australiens ont pris la troisième place.

Les Américains ont pris leur revanche des JO de 2012, où les Français les avaient battus pour enlever leur premier titre majeur sur la distance.

Record mondial pour Ledecky

Du côté féminin, l'Américaine Katie Ledecky a remporté sa première médaille d'or individuelle des JO de Rio, et sa deuxième récompense en deux jours, en retranchant presque deux secondes à son record du monde du 400 m nage libre.

La prodige de 19 ans, médaillée d'argent samedi sur 4 x 100 m libre avec les États-Unis, a réalisé un chrono de 3:56,46 et relégué sa dauphine, la Britannique Carlin Jazz, à près de cinq secondes. L'Américaine Leah Smith a pris la troisième place. 

La Canadienne Brittany Maclean a pris le cinquième rang (4:04,69).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer