La Russie exclue des Jeux paralympiques

Cette suspension signifie que la Russie «n'aura pas... (AP, David J. Phillip)

Agrandir

Cette suspension signifie que la Russie «n'aura pas le droit de participer aux prochains Jeux paralympiques de Rio» du 7 au 18 septembre.

AP, David J. Phillip

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Associated Press
Rio de Janeiro

Le Comité international paralympique (CIP) a exclu l'entière délégation russe des Jeux paralympiques de Rio, qui se dérouleront en septembre, en raison des programmes de dopage mis au jour dans un récent rapport indépendant de l'Agence mondiale antidopage.

Le CIP a dénoncé un système de dopage qui a terni le sport en privilégiant «les médailles au détriment de la morale».

La décision du CIP contraste avec celle du Comité international olympique qui a laissé les fédérations sportives décider du sort des athlètes russes.

L'organisme a condamné l'implication de l'État russe dans ce scandale sans mettre directement en cause le président Vladimir Poutine.

«Dans cette situation tragique, ce ne sont pas des athlètes qui trichent mais un système supervisé par l'État qui a triché les athlètes, a déclaré le président du CIP Philip Craven. La culture du dopage qui a contaminé le sport russe a eu sa souche au sein du gouvernement du russe. Elle a été mise à jour non par un, mais bien par deux rapports indépendants commandés par l'Agence mondiale anti-dopage (AMA).»

Dans son rapport rendu public le mois dernier, Richard McLaren avait indiqué que des athlètes russes, y compris certains ayant participé aux Jeux paralympiques de Sotchi en 2014, s'étaient dopés. La Fédération russe d'athlétisme avait été suspendue par l'IAAF en novembre 2015 à la suite d'un rapport accablant au sujet d'un système généralisé de dopage et de dissimulations.

M. McLaren avait aussi dénoncé le ministère des Sports de la Russie pour avoir dirigé, contrôlé et supervisé «la manipulation des résultats d'analyse des sportifs et l'échange des échantillons» lors des Jeux de Sotchi. Le CIP a mentionné qu'il y avait eu au moins 44 cas de manipulations d'échantillon dont 27 impliquaient des athlètes ayant pris part aux Jeux paralympiques de Sotchi.

Selon M. Craven, le rapport McLaren «a marqué l'une des journées les plus noires de l'histoire de tous les sports en mettant en doute l'intégrité et la crédibilité du sport tel que nous le connaissons.»

En appel

Le ministre du Sport russe Vitali Moutko a réagi vivement à l'annonce du CIP. «[À cause de cette décision], un grand nombre d'athlètes vont souffrir, des athlètes handicapés», a-t-il déclaré à l'agence Tass.

«Nous allons nous battre pour nos paralympiens», a-t-il promis.

Selon l'agence Tass, les autorités russes ont annoncé leur intention d'interjeter appel de la décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). «Nous espérons que le TAS prendra une décision similaire à celle qu'il a prise pour permettre l'admission des athlètes russes aux Jeux olympiques. Tout ne fait que commencer», a dit le président du Comité paralympique russe, Vladimir Loukine.

La Russie avait terminé au deuxième rang du classement des médailles lors des Jeux paralympiques de Londres en 2012.

Elle avait inscrit 267 athlètes pour les Jeux paralympiques de Rio pour participer à 18 disciplines. Ceux-ci ne pourront que participer aux Jeux que si la Russie gagne sa cause en appel devant le TAS.

«Le gouvernement russe a négligé de façon dévastatrice ses athlètes paralympiques, a déploré M. Craven. Cette mentalité de vouloir gagner des médailles au détriment de la morale me dégoûte. La corruption du système anti-dopage est contraire à toutes les règles et frappe au coeur de l'esprit du sport paralympique. Cela démontre un mépris profond pour la santé et le bien-être des athlètes. Franchement, cela n'a pas sa place dans le sport paralympique. Cette soif de gloire à n'importe quel prix a porté un grave préjudice à l'intégrité et à l'image de toutes les disciplines sportives.»

Par communiqué, le Comité paralympique canadien a «félicité » le CIP.

«Le Comité paralympique canadien félicite le solide leadership du Comité international paralympique et la position constante pour assurer que notre mouvement soutient les valeurs du sport propre et de l'esprit sportif. Nous continuons de demeurer concentrer sur fournir un environnement axé sur la haute performance et sans distraction pour les athlètes paralympiques d'Équipe Canada qui se préparent à concourir à Rio en septembre.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer