Une première médaille pour le Canada

Chantal van Landeghem, Sandrine Mainville, Taylor Ruck et... (AFP, Odd Andersen)

Agrandir

Chantal van Landeghem, Sandrine Mainville, Taylor Ruck et Penny Oleksiak ont même enregistré un record canadien au relais 4 X 100 m libre.

AFP, Odd Andersen

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

La Presse Canadienne
Rio de Janeiro

Le Canada aura fait languir ses partisans jusqu'à la toute fin de la première journée d'activités, mais il a mis la main sur sa première médaille aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, samedi.

Penny Oleksiak , Sandrine Mainville (Boucherville), Chantal Van Landeghem et Taylor Ruck ont décroché le bronze du relais 4 X 100 m style libre lors de la toute dernière épreuve présentée à la piscine. Elles ont réalisé un record canadien ( 3:32,89) pour mettre mis fin à une disette de 40 ans sans médaille pour le pays lors de cette épreuve. La Montréalaise Anne Jardin, Becky Smith, Barbara Clark et Gail Amundrud étaient montées sur le podium au relais aux Jeux de Montréal, en 1976.

«Juste le fait de regarder ma mère, c'est quétaine, mais juste de voir ma famille dans les estrades, ça m'a fait pleurer sur le podium», a déclaré Mainville. «Nous avons toujours dit que nous avions un avantage sur les autres équipes parce que nous sommes des amies proches et que nous nous poussons à l'entraînement. Je suis très fière d'avoir gagné cette médaille avec ces filles.»

Cette médaille a été le fait saillant des débuts olympiques spectaculaires de Ruck et Oleksiak, qui ont respectivement célébré leur 16e anniversaire de naissance au mois de mai et au mois de juin. La Torontoise Michelle Williams avait occupé le poste de troisième nageuse dans les vagues matinales. L'entraîneur Ben Titely a cependant décidé de faire confiance à Oleksiak en soirée.

Un peu plus d'une heure avant la finale, Oleksiak s'était assurée d'une place en finale du 100 m papillon, dimanche, avec le cinquième meilleur temps de la demi-finale. L'adolescente a battu son propre record du monde junior avec un temps de 56,73 secondes.

«Je n'ai que 16 ans, donc je ne fais pas beaucoup d'acide lactique dans mes muscles», a expliqué Oleksiak à propos de son court repos entre les deux épreuves. Une heure, c'est tellement de temps pour moi parce que j'ai déjà eu cinq minutes entre deux courses.»

Grâce à une démonstration des soeurs Cate et Bronte Campbell, l'Australie a conservé son titre olympique en établissant un record du monde en un temps de 3:30,65 pour terminer devant les États-Unis (3:31,89).

Avec le titre olympique de Mack Horton sur 400 m nage libre, l'Australie termine la première journée des épreuves de natation avec deux fois plus de médailles d'or au compteur qu'à la fin des JO de 2012 de Londres, où cette grande puissance de la natation s'était noyée.

Yang en larmes

Horton a devancé Sun Yang. Double champion du monde en titre, le Chinois de 24 ans avait été contrôlé positif en 2014 à une molécule destinée à prévenir les angines de poitrine et écopé de trois mois de suspension.

Samedi matin après les séries, Horton avait exprimé le fond de sa pensée sur son rival chinois, qui était en larmes après la finale et la perte de son titre olympique. «Je n'ai pas de respect pour les dopés», avait-il assené après avoir expliqué qu'il n'avait pas répondu à un salut du Chinois récemment à l'entraînement.

Au 400 m quatre nages, la Hongroise Katinka Hosszu a pulvérisé le record du monde en 4:26,36, soit plus de deux seconde de moins que la précédente meilleure marque de l'histoire. La Hongroise de 27 ans, entraînée par son mari Shane Tusup, compte cinq titres mondiaux en grand bassin, mais n'avait jamais gagné de médaille olympique (4e aux JO-2012 sur 400 m 4 nages).

En séries du 100 m brasse, le Britannique Adam Peaty a amélioré de 37 centièmes de secondes son propre record du monde avec un chrono de 57,55. «Après 50 m, je savais que j'allais vite et quand j'ai entendu les cris de la foule dans les 25 derniers mètres, je me suis dit : "Il n'y a pas de Brésiliens dans cette course, il doit bien y avoir une raison à leurs encouragements"», a expliqué le Britannique de 21 ans, qui dispute ses premiers Jeux. Avec AFP 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer