Le Canada s'élance, un objectif en tête: 19 médailles

Les Canadiennes se sont illustrées mercredi avec le... (AP, Nelson Antoine)

Agrandir

Les Canadiennes se sont illustrées mercredi avec le but et le carton rouge les plus rapides de l'histoire des tournois olympiques de soccer, lors de sa victoire de 2-0 contre l'Australie. Janine Beckie (photo) a ouvert le score à la 20e seconde, effaçant des tablettes Oribe Peralta.

AP, Nelson Antoine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Rio de Janeiro, Brésil

Équipe Canada est prête. C'est dans ces mots que la présidente du Comité olympique canadien (COC), Tricia Smith, a officiellement lancé les Jeux olympiques de Rio de Janeiro de la délégation canadienne.

Curt Harnett, le chef de mission du Canada, a d'ailleurs répété que l'objectif du pays lors de ces 31es Jeux d'été est de terminer parmi les 12 meilleures des 205 nations au total des médailles et de récolter au moins 19 médailles, soit une de plus qu'à Londres, en 2012. Il n'a toutefois pas voulu s'avancer sur le nombre de médailles d'or.

À Londres, le Canada avait récolté 1 médaille d'or, 5 d'argent et 12 de bronze, lui conférant le 13rang au total des médailles, mais le 37e échelon au classement des médailles d'or.

Smith, Harnett et Chris Overholt, le chef de la direction du COC, n'ont pas pu éviter les questions sur la position du Comité international olympique (CIO) au sujet du scandale de dopage russe. Tandis que le Centre canadien pour l'éthique dans le sport et plusieurs athlètes canadiens ont décrié la décision de laisser le soin à chaque fédération sportive de gérer le cas des athlètes russes, le COC l'a timidement appuyé.

«La position du COC est la même que celle du CIO, soit qu'il s'agit d'un premier pas et qu'on doit en faire plus», a indiqué Smith, qui semblait marcher sur des oeufs. «L'attention que ce scandale a obtenue, c'est très positif. Je trouve aussi très positif qu'on attrape maintenant ces tricheurs, alors c'est un bon pas en avant, mais l'objectif n'est pas encore atteint.»

Interrogée sur ce qu'elle aurait souhaité qu'on fasse davantage, Smith est de nouveau demeurée vague. «Ce qu'on veut d'abord et avant tout, c'est qu'on cible les systèmes, pas que les athlètes. On sait que ce n'est pas que la Russie le problème. L'objectif est d'avoir un sport propre, peu importe l'approche que vous prenez. Toutes les avenues devront être explorées.»

De son côté, Overholt n'a pas senti un mouvement de frustration des commanditaires canadiens depuis la mise à jour de ce scandale. «Je ne peux pas parler en leur nom, mais ce que je peux dire, c'est qu'au cours de la dernière année, notre situation financière n'a jamais été meilleure. Je n'ai pas eu de conversation précise sur cette situation avec eux. Ils se concentrent sur notre équipe, sur la façon dont nous mettons de l'avant leur marque. [...] Je pense que la plus grande marque de confiance, c'est leur appui continu auprès du COC, des fédérations canadiennes et des athlètes.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer