Hugo Barrette sprint vers l'or

Hugo Barrette participera au Keirin lors des épreuves... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Hugo Barrette participera au Keirin lors des épreuves de cyclisme sur piste qui seront présentées au Vélodrome olympique du 11 au 16 août.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

La Presse Canadienne
Montréal

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort. Tel est le leitmotiv du cycliste québécois Hugo Barrette. Moins d'un an après avoir subi un grave accident à l'entraînement qui aurait pu lui coûter la vie, Barrette participera au Keirin lors des épreuves de cyclisme sur piste qui seront présentées au Vélodrome olympique de Rio de Janeiro, du 11 au 16 août.

Le 27 octobre, alors qu'il se trouvait à Cali, en Colombie, le Madelinot âgé de 25 ans a perdu le contrôle de son vélo et a été éjecté de la piste, au travers d'une barrière de sécurité en métal, alors qu'il roulait à plus de 80 km/h. Il a subi de graves blessures, dont une commotion cérébrale, une légère fêlure au bas du dos et une fracture du nez, en plus des douleurs au cou. Il a également brièvement perdu conscience.

«Ç'a changé ma vie, parce que je suis passé très près de la mort», a-t-il confié, sûr de lui. «Maintenant, je suis tellement plus heureux de faire ce que je fais - je suis heureux d'être sur mon vélo. Ça va vraiment bien en ce moment.»

L'accident glace le sang. Son corps, inerte, est placé sur une civière par le personnel médical présent sur place avant d'être escorté rapidement vers la sortie, en direction d'un hôpital du secteur. Des moments dont il ne se souvient pas.

Rencontré récemment, Barrette, plutôt pince-sans-rire, confie n'avoir aucune difficulté à revoir la scène. Au contraire, il estime même que son malheur lui a permis de renforcer sa détermination.

«C'est certain que j'ai été appuyé par mon entourage, ma famille et mes amis pour me remonter le moral, a admis le principal intéressé. Mais je pense que je devais vraiment régler ça par moi-même, entre mes deux oreilles. Vous savez, j'adore m'entraîner, c'est une passion énorme.»

Plutôt que de s'apitoyer sur son sort alors qu'il était en convalescence chez lui, Barrette a préféré utiliser ses succès acquis aux Jeux panaméricains de Toronto en juillet 2015 - il a remporté trois médailles, dont l'or au sprint et au sprint par équipes - comme source de motivation pour retourner le plus rapidement possible sur son vélo.

«Définitivement, le point tournant s'est produit aux Panam, a-t-il confié. Ç'a été le meilleur moment de ma carrière jusqu'ici. Mes victoires l'été dernier à Toronto m'ont prouvé que je pouvais gagner sur la scène internationale.»

En véritable force de la nature, Barrette a obtenu le feu vert des médecins pour remonter sur son vélo trois semaines après l'accident, et il a décroché sa première médaille - d'argent - sur le circuit de la Coupe du monde à Hong Kong, en janvier, confirmant du même coup sa participation aux JO de Rio.

«Après l'accident, j'ai réalisé que j'étais encore capable de m'entraîner à un niveau très élevé, a-t-il mentionné. C'est là que j'ai compris que j'étais chanceux de m'être rendu où j'étais, même si je me disais qu'il n'était pas question que ça se termine comme ça. Ceci étant dit, je ne m'attendais jamais à revenir aussi fort [après l'accident]. C'est un peu ça la surprise; je suis plus rapide que jamais.»

Parcours similaires

À Toronto l'été dernier, Barrette est aussi devenu le premier cycliste sur piste canadien à obtenir deux médailles d'or dans une même compétition internationale depuis l'Ontarien Gordon Singleton aux Jeux panaméricains de Porto Rico en 1979.

«Quand Hugo a gagné l'or aux Jeux panam l'été dernier, c'était un coup d'éclat pour le cyclisme sur piste canadien. Nous n'avions pas eu de tête d'affiche dans cette discipline depuis Curt Harnett», a confié l'Ontarien dans un échange de courriels.

Singleton s'est dit impressionné par l'athlète de Cap-aux-Meules et a dressé un parallèle entre sa carrière et celle de Barrette. «Tout comme moi, Hugo a gagné sa première médaille aux Jeux panam avant d'en décrocher une sur le circuit de la Coupe du monde, a-t-il souligné. L'or aux Jeux panam m'a permis de bâtir ma confiance afin d'atteindre le niveau suivant et, maintenant, au niveau où est rendu Hugo, tout se joue entre les deux oreilles.»

Ainsi, après avoir rejoint Singleton dans l'histoire du cyclisme sur piste canadien aux Panam, le Québécois espère maintenant imiter Harnett - le chef de mission à Rio qui a également été médaillé olympique à Los Angeles, Barcelone et Atlanta - en août. «Je ne m'en vais pas à Rio en vacances, je m'en vais là pour performer et gagner», a-t-il lancé, débordant d'assurance.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer