Golfeurs absents: le Zika, une fausse excuse, dit le président des Jeux

Rory McIlroy... (Photo Jim Watson, AFP)

Agrandir

Rory McIlroy

Photo Jim Watson, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les Jeux de Rio

Sports

Les Jeux de Rio

Tous nos textes sur les Jeux de Rio 2016 »

Associated Press
Rio de Janeiro

Le président du comité organisateur des Jeux olympiques de Rio mentionne que les quatre meilleurs golfeurs au monde ont décidé de ne pas participer aux Jeux parce qu'il n'y a aucune bourse à gagner et non en raison du virus Zika.

«Ils ont essayé de blâmer Zika, mais les médias ont montré qu'ils ne viendront pas parce qu'il n'y a pas d'argent en jeu», a expliqué Carlos Nuzman, samedi, à moins de trois semaines du début des Jeux olympiques.

En début de semaine, Jordan Spieth s'est retiré des Jeux, citant le virus Zika. Il a rejoint Jason Day, Dustin Johnson et Rory McIlroy, qui ont aussi mentionné que le virus était la principale raison qui les faisait rater le premier tournoi olympique de golf en 112 ans.

Leur absence pourrait causer des contrecoups concernant l'avenir du sport aux Olympiques. Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a dit que l'avenir du golf aux Jeux résidait dans la capacité d'attirer les meilleurs joueurs au monde.

Le golf aura une place aux Jeux de Tokyo, dans quatre ans, mais son avenir est incertain par la suite.

«Le virus est encore plus dangereux en Floride qu'au Brésil et les golfeurs jouent en Floride», a ajouté Nuzman.

Kyrielle de problèmes

La sécurité a également été au coeur des discussions des golfeurs et quelques-uns se sont plaints que le tournoi olympique de golf avait été ajouté à un calendrier déjà très chargé.

Outre le Zika, les Jeux doivent déjà composer avec plusieurs problèmes: des inquiétudes concernant la sécurité, une pollution sévère des eaux et une vente de billets plutôt lente.

Le maire de la ville, Eduardo Paes, a fait savoir que dans la foulée de l'attaque de jeudi à Nice, en France, les amateurs à Rio pourraient faire face à plus de contrôles et de barrages routiers ainsi qu'à plusieurs retards. Lors d'un débat commandité par un magazine local, Nuzman semblait souhaiter de plus petites foules à certains sites olympiques. Les organisateurs ont affirmé qu'environ 70 % des billets avaient trouvé preneur.

«Je ne crois pas que nous avons besoin d'un public plus imposant, a-t-il mentionné, ajoutant que les petits sites pourraient économiser de l'argent. Les chaînes de télévision font un travail extraordinaire, avec des caméras partout. Personne ne peut faire un pas sans qu'une caméra filme le tout.»

Nuzman a aussi indiqué qu'il s'attendait à ce que le laboratoire antidopage suspendu de Rio soit prêt lorsque les Jeux débuteront, le 5 août. Il s'attend à ce que l'Agence mondiale antidopage donne son approbation dans quelques jours.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer