Amende de 10 000 $ pour Philippe Boucher

L'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, a déclaré avoir... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher, a déclaré avoir un conflit d'ordre personnel avec l'arbitre Olivier Gouin.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coupe Memorial

Sports

Coupe Memorial

Les jeux sont faits! À partir du 22 mai, les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec s'affronteront au Colisée Pepsi, dans le but de décrocher le symbole de la suprématie au hockey junior canadien, la Coupe Memorial. »

(Québec) Philippe Boucher n'exprimait aucun remords d'avoir formulé le fond de sa pensée au sujet de l'arbitrage du match de mercredi, lors de sa rencontre avec les médias jeudi matin. Plus tard en soirée, l'entraîneur-chef des Remparts a payé chèrement sa sortie, écopant d'une sanction exemplaire - une amende de 10 000 $ - pour des propos jugés «inacceptables» et «nuisibles à l'intérêt de la Ligue canadienne de hockey et la Coupe Memorial».

En matinée, loin de tenter d'atténuer ses propos, Boucher avait maintenu son discours au sujet du travail de l'arbitre québécois Olivier Gouin, avec qui il dit avoir un conflit d'ordre personnel, puis l'a quelque peu nuancé.

«Je n'ai pas dit à la ligue comment gérer ses arbitres, j'ai seulement dit ce que je pensais d'un certain arbitre et que ce serait peut-être une bonne idée qu'il ne soit pas sur la glace en même temps que nous. C'était mon opinion. Et de toute évidence, ce n'était pas l'opinion de la ligue», a noté Boucher.

Olivier Gouin est l'officiel qui avait signalé la pénalité à Matt Murphy, dans la deuxième prolongation du septième match de la finale de la Coupe du Président, menant au but victorieux de Michaël Joly. Même si Boucher a pointé l'événement au directeur de l'arbitrage de la LHJMQ, Richard Trottier, au moment de faire le bilan de la saison avec ce dernier, ses remarques n'ont pas été entendues.

«On m'a dit que ce n'était pas moi qui allais décider qui allait arbitrer et [Gouin] s'est malgré tout retrouvé sur notre chemin. J'ai le droit, je pense, d'avoir mon opinion sur comment les choses se sont passées depuis le début. [...] Les gens qui décident des arbitres en devoir [la LNH] auraient eu le droit d'entendre ces arguments-là aussi», a-t-il estimé, rappelant que des officiels des ligues de l'Ouest et de l'Ontario étaient disponibles pour officier la rencontre de mercredi.

Dardage pas subtil

Gouin est aussi l'arbitre qui avait décerné l'infraction pour coup à la tête à Guillaume Gauthier à la fin de la rencontre contre Oshawa dimanche, ce qui avait ouvert la porte au but égalisateur des Generals. Il a également attribué la double mineure pour dardage à Adam Erne, en milieu de première, mercredi.

«Le dardage d'Erne, on l'a vu dans tous les bulletins de nouvelles. C'était tout sauf subtil. Dutra a même sorti le genou sur Lépine et il n'y a pas eu de pénalité. Le jeu est rapide. Ça joue vite. Je ne commenterai pas le travail des arbitres», a pour sa part affirmé l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, jugeant que la «majorité des pénalités décernées dans le match étaient méritées».

Avec sa sortie, Boucher s'était mis en position d'être réprimandé par les autorités de la LCH, qui avaient déjà imposé une amende de 500 $ à un dirigeant des Rockets de Kelowna pour avoir tenu des propos négatifs au sujet de l'arbitrage à la suite du match de vendredi contre les Remparts.

«Je vais avoir une amende et ça me va. J'avais besoin de me vider le coeur. C'est quelque chose que je ruminais depuis longtemps. On nous menace d'amendes de 5000 $ dans la LHJMQ si nous commentons l'arbitrage. On nous musèle. On ne peut rien dire en séries», avait rappelé Boucher jeudi matin, jugeant que son travail consiste à «protéger ses joueurs».

L'entraîneur n'a par ailleurs pas tenté de cacher que sa salve avait quelque chose de planifié. Une manière comme une autre d'enlever de la pression sur ses joueurs, à quelques heures du match le plus important de sa saison.

«Parfois, nous disons les choses pour certaines raisons. Aujourd'hui [jeudi], nous parlons de ceci au lieu de parler d'autres choses», a-t-il laissé entendre.

Partager

À lire aussi

  • L'arbitrage à apprivoiser

    Coupe Memorial

    L'arbitrage à apprivoiser

    Il n'y a pas que les quatre clubs participant au tournoi de la Coupe Memorial qui représentent de l'inconnu les uns pour les autres. L'arbitrage est... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer