Québec 5/Rimouski 2: la revanche des Remparts

Les Remparts de Québec ont pris leur revanche, jeudi soir au Colisée Pepsi,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coupe Memorial

Sports

Coupe Memorial

Les jeux sont faits! À partir du 22 mai, les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec s'affronteront au Colisée Pepsi, dans le but de décrocher le symbole de la suprématie au hockey junior canadien, la Coupe Memorial. »

(Québec) Les Remparts de Québec ont pris leur revanche, jeudi soir au Colisée Pepsi, devant une plus petite foule qu'à l'habitude, en mettant un terme à la saison de l'Océanic de Rimouski à la suite d'une victoire de 5-2.

Les Diables rouges faisaient ainsi coup double : ils accédaient à la demi-finale de la Coupe Memorial, vendredi, contre Kelowna, et envoyaient les champions de la LHJMQ en vacances!

Alors que plusieurs les pensaient au tapis, les Remparts n'avaient pas dit leur dernier mot. Ils ont disputé un bien meilleur match que celui de la veille perdu 4-0 contre leurs éternels rivaux pour venger cette défaite et celle du septième match de la finale de la Coupe du Président, la semaine dernière. Après six revers de suite à domicile contre Rimouski, les Remparts ne pouvaient pas choisir un meilleur moment pour l'emporter.

«Nous étions beaucoup plus inspirés. J'ai toujours eu confiance en nos joueurs dans les situations d'urgence et on l'a prouvé encore, on a du caractère», admettait l'entraîneur-chef Philippe Boucher qui venait d'apprendre que la LCH le soulageait de 10 000 $ à la suite de ses propos sur l'arbitrage. À la blague, il disait avoir indiqué à sa fille qu'ils n'iraient pas en vacances, cet été...

Chose certaine, il avait appuyé sur les bonnes cordes sensibles dans son discours d'avant-match. Abattus, mercredi, ses joueurs étaient motivés, jeudi. Ils ont affiché plus d'intensité, et pour une première fois depuis des lunes, des attaquants plutôt silencieux ont fait du bruit, comme Jérôme Verrier (2), Anthony Duclair et Marc-Olivier Roy. Amoché, Adam Erne a profité d'une bévue du gardien Philippe Desrosiers pour donner une avance de 3-2 aux siens en fin de deuxième, une priorité doublée quelques minutes plus tard par le second de Verrier.

«Ça peut rester entre nous [ce qui s'est dit], mais j'ai eu de la misère à garder les yeux secs. Ça prend de l'émotion, et même si j'ai les mains dans les poches, j'en ai... Le crédit va aux joueurs. Quel match de nos leaders, on avait besoin d'eux», soulignait Boucher.

Desrosiers cafouille

L'Océanic voyait sa belle saison prendre fin. Mais une vague rouge a déferlé à la suite de l'erreur de Desrosiers, dont le cafouillage derrière le filet tout juste après que ses coéquipiers eurent provoqué l'égalité a redonné vie aux favoris locaux, bien appuyés par des fidèles partisans, plus bruyants que nombreux (6533).

«Perdre tout court, c'est dur, mais je ne suis pas un gars de regrets. Ne me parlez pas d'avoir la tête entre les jambes, ç'a bien beau être une défaite, je suis fier de la saison qu'on a eu et on peut sortir la tête haute», notait l'entraîneur-chef de l'Océanic Serge Beausoleil, en convenant que le troisième but des Remparts marqué 47 secondes après le deuxième des siens avait fait mal. Samuel Morin et Jérémy Lépine ont marqué pour Rimouski, qui voyait plusieurs vétérans disputer un dernier match dans le junior, dont le capitaine Alexis Loiseau.

Après avoir remporté le trophée Jean-Rougeau et la Coupe du Président, l'Océanic voyait son rêve de réussir un triplé s'envoler. Celui des Remparts est cependant encore bien vivant! «Ne doutez pas de nous», ajoutait Boucher, en parlant de la demi-finale de vendredi.

Live Blog La Coupe Memorial en direct

Morin souhaite bonne chance aux Diables rouges

La carrière junior de Samuel Morin a peut-être pris fin sur une triste note, mais la défaite ne venait pas entacher la brillante saison de l'Océanic. «Il n'y a aucune raison pour avoir honte de nous. On a gagné la saison régulière et la Coupe du Président, je suis fier des boys. On a fait notre possible, on a tout donné, mais à un moment donné, il fallait que notre conte de fées se termine et ça s'est arrêté aujourd'hui», confiait le défenseur de Saint-Henri.

Au centre de la patinoire, il a reçu l'accolade de Philippe Boucher, qui l'avait repêché lorsqu'il était dg de l'Océanic. «Il m'a dit que je pouvais être fier de ma carrière junior, il me comprend, car il l'a vécu comme joueur. Philippe est tellement une bonne personne, j'espère qu'il va soulever la Coupe [Memorial]. On a été des ennemis pendant un boutte, mais j'ai beaucoup d'amis de l'autre bord et je souhaite la meilleure des chances aux Remparts.»

Fucale célèbre son anniversaire avec une victoire

Abandonné à son sort la veille, le gardien de but des Remparts, Zachary Fucale, a reçu un bien meilleur appui offensif et défensif de son équipe, ce qui lui a permis de célébrer son 20e anniversaire avec une victoire de 5-2 sur l'Océanic de Rimouski, jeudi.

Menant 4-2 après 40 minutes de jeu, le portier et le reste de ses coéquipiers des Remparts se sont remémoré le sixième match de la finale de la Coupe du Président, où ils avaient échappé une avance similaire.

«On s'est rappelé ce qui s'est passé et on s'est dit qu'on ne pouvait pas réagir de la même manière. Il fallait sortir différemment. C'est exactement ça qu'on a fait. On a continué à jouer comme on a joué toute la soirée et on est contents de sortir avec la victoire pour accéder à la demi-finale, demain [vendredi]», a indiqué Fucale, auteur de 30 arrêts sur 32 lancers.

Verrier débloque

Héros du match à l'attaque avec deux buts, Jérôme Verrier est l'un de trois vétérans des Remparts à avoir débloqué offensivement jeudi, avec Marc-Olivier Roy (un but) et Anthony Duclair (un but).

«Je pense que ça nous a fait du bien à nous, mais aussi au reste de l'attaque. Ç'a enlevé de la pression au trio de Duclair, Etchegary et Erne, d'aller chercher des buts à tous les matchs. Quand on est capables d'aller chercher des buts sur les deuxième et troisième trios, c'est très bénéfique pour toute l'équipe», a estimé Verrier, qui s'est attardé auprès de Louis-Philip Guindon, son ancien coéquipier avec les Voltigeurs, lors de la traditionnelle poignée de main.

Selon Fucale, personne chez les Remparts n'était animé par un esprit de vengeance, après être tombés aux mains de l'Océanic, en finale de la LHJMQ.

«Rimouski a gagné la Coupe du Président et a connu une saison exceptionnelle. Ce soir, c'était juste un match qui pouvait déterminer qui allait en demi-finale. On sait que dans des matchs comme ça, beaucoup de choses peuvent arriver. Ce soir, c'est nous qui avons gagné et on a très, très hâte de jouer demain [vendredi]», a fait savoir le portier, qui a réservé ses salutations les plus chaleureuses à Charles-David Beaudoin.

Être bon dès le départ

De son côté, Jérôme Verrier n'a pas caché que la victoire faisait un petit velours, lui qui aurait pu terminer sa carrière junior, jeudi. «Ils nous ont serré la main, après la finale de la Coupe du Président, avec le sourire et la Coupe. Est-ce qu'on méritait mieux? Certainement. Mais on s'est repris. On y va pour le gros trophée. Et on peut être fiers de ça.»

Fucale s'attend à devoir répéter une performance semblable vendredi, en demi-finale, contre des Rockets de Kelowna, qui offriront une meilleure opposition que vendredi. «C'est sûr qu'ils vont être prêts. En plus, ils ont eu quelques jours de repos. Il faudra vraiment avoir un bon début.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer