DJ Smith, des Generals, n'a pas oublié sa présence au Tournoi pee-wee

L'entraîneur-chef des Generals d'Oshawa, DJ Smith, en compagnie... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Generals d'Oshawa, DJ Smith, en compagnie de Cole Cassels lors d'un entraînement la semaine dernière.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coupe Memorial

Sports

Coupe Memorial

Les jeux sont faits! À partir du 22 mai, les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec s'affronteront au Colisée Pepsi, dans le but de décrocher le symbole de la suprématie au hockey junior canadien, la Coupe Memorial. »

(Québec) Dimanche, les Generals d'Oshawa disputeront le dernier match de hockey au Colisée Pepsi. Pour l'entraîneur-chef DJ Smith, ce sera l'occasion d'oublier un revers qui le dérange encore et qui remonte... au Tournoi international de hockey pee-wee.

«Je ne l'ai pas encore digéré», rigolait l'homme de 38 ans à propos de ce match disputé lorsqu'il n'avait que 12 ans.

Denis Joseph n'a rien oublié de son séjour à Québec au début des années 90. Il s'alignait pour l'équipe de Windsor, sa ville natale. 

«J'ai l'air plus vieux que ça, mais j'ai 38 ans, alors ça me ramène en 1991. Nous avions perdu en deuxième ronde contre Surrey, Colombie-Britannique. C'était incroyable, les équipes lançaient des Frisbee avant les matchs, Bonhomme [Carnaval] était là, on couchait dans des dortoirs, ça avait été la semaine la plus plaisante de ma carrière dans le hockey mineur», rappelait-il avec joie.

Entraîneur exigeant s'il en est un, Smith a donné congé à ses joueurs, mercredi, au lendemain de leur qualification pour la finale, dimanche. Jeudi, rien de plus à l'horaire qu'un tournoi amical à trois contre trois avant le retour aux choses sérieuses, vendredi et samedi.

«Les gars doivent faire le vide mentalement et passer du temps avec leur famille. Québec est une très belle ville pour tenir la Coupe Memorial, il y a tant à voir. Les Remparts sont chanceux d'y évoluer, leurs partisans sont chaleureux, bruyants. Si vous êtes dans la LHJMQ, c'est l'endroit où vous voulez jouer.»

Un peu de tourisme

Même s'il se dit un «accro» du hockey, Smith allait se permettre quelques heures de tourisme avec sa femme et son fils. Il a assisté au match, mercredi, entre les Remparts et l'Océanic. Mais contrairement à l'hiver de 1991, aucune visite à Valcartier n'était à l'horaire...

«Je me pensais important, j'avais 12 ans et j'étais au-dessus de mes affaires. On était allé glisser dans les grosses chambres à air, le rafting, je ne portais même pas de tuque, mais la mère d'un gars m'en avait donné une, finalement. Je suis encore lié d'amitié avec trois ou quatre joueurs de cette équipe.»

Il n'est pas le seul entraîneur-chef de la présente Coupe Memorial à avoir participé au Tournoi pee-wee. Philippe Boucher l'a fait trois fois avec Lotbinière (1985, 1986) et Rive-Sud (1987); Serge Beausoleil y a été deux fois avec Val-Bélair (1979 et 1980). Seul Dan Lambert n'a pas eu la chance de vivre ce tournoi, mais il a quand même joué au Colisée dans l'uniforme des Nordiques. On peut ajouter que Martin Laperrière, l'adjoint de Boucher, y a représenté le Titan de Laval en 1988 dans la même équipe qui alignait le gardien Jocelyn Thibault et l'attaquant Martin St-Louis.

En fin de semaine, les Generals fermeront le Colisée. Selon Smith, le vieil édifice de Limoilou sera peut-être le plus important souvenir de plusieurs joueurs de son équipe.

«Il s'agit d'un aréna de calibre de la LNH, c'est le plus près que plusieurs joueurs s'y produiront. Certains gars pensent qu'ils sont rendus au sommet du monde parce qu'on est en finale, mais fiez-vous sur moi pour les ramener sur terre et leur identifier les points à améliorer.»

DJ Smith fera tout pour en conserver un meilleur souvenir... qu'un certain match contre Surrey!

Un baume pour Oshawa

Le dernier championnat canadien remporté par les Generals remonte à 1990. Au moment où ils cognent à nouveau à la porte de la gloire - ils seront de la finale de la Coupe Memorial, dimanche -, la ville d'Oshawa est sur le point de voir un millier d'emplois disparaître dans le secteur de l'automobile. Une situation qui ne laisse pas l'entraîneur-chef DJ Smith de glace.

«Ce n'est pas une période facile à Oshawa, présentement. Et malgré cela, plusieurs citoyens trouveront le moyen de venir nous encourager, dimanche. Les gens d'Oshawa n'en ont que pour les Generals, et si on pouvait leur donner un peu de réconfort et de joie en l'emportant, ce serait bien même si ce n'est pas grand-chose», disait celui qui était avec les Spitfires de Windsor au moment où cette ville était aussi frappée par une situation économique difficile. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer