Erne et Etchegary ont l'occasion de briller devant la LNH

Kurt Etchegary (à gauche) qui n'a pas été... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Kurt Etchegary (à gauche) qui n'a pas été repêché souhaite être remarqué durant la Coupe Memorial.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coupe Memorial

Sports

Coupe Memorial

Les jeux sont faits! À partir du 22 mai, les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec s'affronteront au Colisée Pepsi, dans le but de décrocher le symbole de la suprématie au hockey junior canadien, la Coupe Memorial. »

(Québec) Pour plusieurs vétérans participant à la Coupe Memorial 2015, le prestigieux tournoi est une nouvelle chance de se faire valoir aux yeux des bonzes de la LNH, qui assistent nombreux à la compétition.

Frappant à la porte de la LNH, l'espoir du Lightning Adam Erne a été le joueur le plus constant des Remparts en saison régulière et en séries éliminatoires. Joueur complet, il espère percer l'alignement de la formation floridienne l'automne prochain, malgré qu'elle regorge de jeunes talents à l'attaque tels que les Kucherov, Johnson, Drouin et Palat.

«Drouin, c'est un joueur spécial, mais il y a beaucoup de petits joueurs avec de belles habiletés dans cette équipe... Heureusement pour moi, ils m'ont dit qu'ils avaient besoin d'un joueur de mon style, un gars plus costaud, qui peut jouer le rôle d'un attaquant de puissance.»

attitude exemplaire

Selon l'entraîneur-chef Philippe Boucher, Erne fait lui-même son succès, par son attitude exemplaire et son ardeur au travail. Sans compter qu'il est régulier comme une horloge, comme en font foi ses 22 buts en 24 matchs dans l'après-saison.

«Et il a été testé toute l'année. Il n'est pas resté très longtemps à son camp dans la LNH, n'a pas fait Team USA. Il voulait être notre capitaine, mais il a compris la décision que nous avons prise de renommer Kurt Etchegary et malgré ça, il a été notre meilleur joueur toute la saison», a fait remarquer le pilote.

Boucher croit que ce n'est qu'une question de temps avant que l'Américain de 19 ans n'évolue à Tampa Bay... ou ailleurs dans la LNH.

«Des fois, ça prend plus de temps, avec une équipe qui a autant de profondeur. Sinon, ce sera dans une autre équipe de la LNH. Parce qu'il peut tout faire.»

L'entraîneur voit également un avenir professionnel pour son capitaine Kurt Etchegary, un joueur non repêché, qui s'est imposé comme le leader incontesté de sa formation. Le natif de Terre-Neuve a participé à des combines à Buffalo et Montréal, en plus d'obtenir une invitation au camp avec les Red Wings de Detroit il y a deux ans.

«C'est ma dernière saison et je n'ai pas été repêché. Je pense qu'une compétition comme celle-ci est une bonne occasion de me faire valoir. C'est ma dernière chance de mériter un contrat ou un essai. J'essaie de tout laisser sur la glace.»

Continuer à rêver

Philippe Boucher croit qu'avec l'énergie qu'il déploie, son attaquant de 20 ans a raison de continuer à rêver.

«Il n'est pas le plus gros gars et le plus rapide, mais il vous donne tout ce qu'il a. C'est ce qui en fait un joueur et une personne spéciale. [...] Je pense qu'il est capable de jouer chez les pros, que ce soit dans la ECHL ou la AHL, la saison prochaine. Il travaille tellement fort, qu'il fera son chemin. J'espère que quelqu'un se lèvera et mettra la main dessus. Il le mérite.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer