À l'école d'Oshawa

Les joueurs des Remparts ont assisté au match... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les joueurs des Remparts ont assisté au match d'hier entre les Generals d'Oshawa et l'Océanic de Rimouski. Québec affronte les champions de l'Ontario dimanche après-midi.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coupe Memorial

Sports

Coupe Memorial

Les jeux sont faits! À partir du 22 mai, les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec s'affronteront au Colisée Pepsi, dans le but de décrocher le symbole de la suprématie au hockey junior canadien, la Coupe Memorial. »

(Québec) À la veille de leur affrontement contre les Generals d'Oshawa, les Remparts ont troqué la séance vidéo pour un exposé en direct, assistant à la victoire de 4-3 entre les représentants de l'Ontario et l'Océanic, samedi.

Les hommes de Philippe Boucher ont profité de leur journée de congé pour se tenir loin de la patinoire et soigner les bobos qui embêtent plusieurs de leurs attaquants, dont Etchegary, Erne et Gauthier. Ces derniers ont tous été exemptés de la période de disponibilité réservée aux médias.

À la place, les Remparts ont étudié leurs adversaires du jour des gradins du Colisée Pepsi, d'où ils ont observé les deux premières périodes de la rencontre de samedi. «On va les regarder attentivement pour se préparer. Il faut les examiner en tant que joueurs. C'est le fun aussi de voir comment ils jouent, leurs forces et leurs faiblesses. Ça fait partie de notre plan de match de venir regarder la game un peu. Après ça, on va prendre un bon souper au resto et du repos à l'hôtel», avait révélé le vétéran Marc-Olivier Roy, en début de journée.

L'entraîneur-chef Philippe Boucher et ses adjoints avaient déjà, de leur côté, fait une partie du boulot à partir de vidéos. Ils étaient néanmoins curieux de voir comment les Generals se mesureraient par rapport à l'Océanic.

«Kelowna, on les a vus hier [vendredi]. C'est une très bonne équipe de hockey. Et je pense que plus le tournoi va avancer, plus ils vont jouer du bon hockey. C'est une équipe très dangereuse. Ce soir [samedi], on va voir Rimouski, qu'on connaît par coeur et qui nous connaît par coeur, et Oshawa. Comparé à Rimouski, ça va nous donner une bonne idée. On va regarder leurs tendances. [...] On connaît déjà leur identité, mais j'ai hâte de les voir sur la glace», avait fait savoir Boucher.

Tous disponibles

Ce dernier a confirmé que tous ses joueurs, y compris ceux qui doivent composer avec les blessures, seraient disponibles pour le match de dimanche. Il n'exclut toutefois pas d'effectuer des changements de dernière minute à son alignement.

«C'est normal [d'avoir des blessés], à ce stade-ci de la saison. Je pense que c'est la même chose - peut-être pas pour l'Ouest et l'Ontario qui ont fini de jouer depuis longtemps -, mais je pense pour Rimouski, qui doit avoir une couple de bleus. Les sacs de glace doivent se promener dans la chambre après les pratiques», a-t-il illustré.

Ayant évité l'affront de 2003, alors que les Remparts avaient été défaits à leurs trois matchs de ronde préliminaire au Colisée, les Diables rouges de dimanche n'entendent pas pour autant s'asseoir sur leurs lauriers.

«On est satisfaits de la manière qu'on a joué [vendredi], mais je pense qu'on peut en donner plus. Il faut juste tourner la page, se reposer, étudier Oshawa et retrouver cette même motivation, cette même énergie-là, demain [dimanche]», a jugé Anthony Duclair.

En bref

Des «Français» rapides

Spectateur du premier match du tournoi entre les Remparts et les Rockets vendredi, le capitaine des Generals, Josh Brown, a fait un constat qui a bien fait rire la presse locale, samedi. «Les deux équipes françaises patinent vraiment très bien», a-t-il déclaré, laissant sans le vouloir entendre que les francophones ont le coup de patin plus efficace que les anglophones. Chose sûre, ses coéquipiers et lui profitent bien de Québec depuis le début du tournoi. «C'est une expérience incroyable, jusqu'à maintenant, avec toute cette attention médiatique et le banquet que nous avons eu jeudi. Québec est tellement une belle ville!»

Kostalek reconnaissant envers Boucher

Le défenseur de l'Océanic Jan Kostalek doit beaucoup à Philippe Boucher, qui l'a pris sous son aile à son arrivée dans la LHJMQ. Devenu un proche de la famille, l'espoir des Jets doit notamment sa transformation de défenseur défensif à arrière offensif à l'ancien directeur général de Rimouski. «À ma première année en Amérique du Nord, j'étais un défenseur plus défensif. Après, Philippe Boucher m'a demandé de me porter à l'attaque. C'est grâce à lui si je suis plus complet», a confirmé le Tchèque, qui en a fait payer le prix aux Remparts, en finale de la Coupe du Président. Au lendemain de cette dure série, le défenseur affirme qu'il n'y a pas d'animosité entre son mentor et lui, même s'il dirige les Diables rouges. «On n'a pas beaucoup parlé après la finale, mais on s'est donné une poignée de main au banquet de la Coupe Memorial. Il m'a dit que j'avais eu une bonne série et que lorsque la Coupe Memorial serait terminée, il voulait que j'aille le visiter chez lui!» a-t-il fait savoir, avec un sourire qui en dit long. 

Des fleurs pour Tkachev

Capable du meilleur comme du pire, Vladimir Tkachev a assurément montré son meilleur visage, lors du match d'ouverture de la Coupe Memorial, préparant deux buts des Remparts sur de superbes pièces de jeu. «Il a été très bon. On sait que Vlad, lorsque les caméras sont sur lui, qu'il a de l'attention et que ce sont des gros matchs, il va être là. On a toujours pensé qu'il allait être un joueur de premier plan pendant la Coupe Memorial. Pour l'instant, il est un en un. On va voir pour le reste, mais Vlad, c'est un gars qui a extrêmement de talent, qui a l'habileté de rendre les joueurs autour de lui encore meilleur. C'est ce qu'il a fait», a louangé l'entraîneur-chef Philippe Boucher, samedi. Selon lui, le potentiel du petit attaquant russe est illimité, pourvu qu'il y mette l'effort. «Ça ne s'est pas concrétisé, mais il ne faut pas oublier que les Oilers lui ont offert un contrat à ce gabarit-là [154 livres]! Ils ont sûrement vu quelque chose en lui. Mais il y en a, maintenant, des gars comme lui, dans la Ligue nationale. [...] Il va toujours y avoir de la place pour un petit talentueux, qui peut rendre les autres meilleurs et n'a pas peur dans le trafic.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer