Coupe Memorial: des retombées touristiques d'au moins 1,5 million $

Avant le banquet qui soulignait jeudi l'ouverture du... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Avant le banquet qui soulignait jeudi l'ouverture du tournoi de la Coupe Memorial, deux militaires du Royal 22e Régiment ont transporté le précieux trophée à l'intérieur du Château Frontenac.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Coupe Memorial

Sports

Coupe Memorial

Les jeux sont faits! À partir du 22 mai, les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec s'affronteront au Colisée Pepsi, dans le but de décrocher le symbole de la suprématie au hockey junior canadien, la Coupe Memorial. »

(Québec) La tenue du tournoi de la Coupe Memorial tombe à point pour l'industrie touristique à Québec. Selon l'Office du tourisme de Québec, les hôtels, les restaurants et les commerces de la région devraient bénéficier d'une manne de 1,5 million $ pendant les 10 jours de la compétition qui couronnera la meilleure équipe de hockey junior au pays.

«1,5 million $, c'est le minimum», prend soin de préciser au Soleil le directeur des communications et du marketing de l'Office du tourisme de Québec, Éric Bilodeau, en soulignant que la grande fête du hockey junior canadien se tenait à un moment bien choisi. «Nous nous retrouvons entre deux saisons touristiques. Il y a quelques congrès en cours et des visites d'étudiants de l'extérieur de la province. Disons que le timing de la Coupe Memorial est excellent pour l'industrie touristique.»

Selon les données glanées par l'Office du tourisme, la présentation de la Coupe Memorial assure aux hôtels qui sont partenaires de l'événement (Fairmont Le Château Frontenac, Delta, Hilton, Château Bonne Entente, Palace Royal, Normandin et Classique) un minimum de 4000 nuitées. «C'est un chiffre très conservateur», fait remarquer Éric Bilodeau.

«En mai, à Québec, une chambre d'hôtel coûte en moyenne 128 $. Quatre mille nuitées, ça représente 512 000 $. Et l'on sait que l'hébergement représente 33 % des dépenses touristiques. C'est comme ça que nous arrivons à des retombées touristiques d'un montant de 1,5 million $.»

L'exemple de Shawinigan

Il est difficile, par contre, d'évaluer les retombées économiques globales de la présentation de l'événement qui mettra en vedette les Rockets de Kelowna, les Generals d'Oshawa, l'Océanic de Rimouski - les champions des trois ligues de hockey junior majeur au Canada - et les Remparts de Québec, l'équipe hôte du tournoi à la ronde.

Une étude menée en 2012 par l'équipe du professeur-chercheur François de Grandpré, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, avait évalué à près de 7 millions $ les retombées économiques engendrées par la présentation du tournoi de la Coupe Memorial à Shawinigan cette année-là.

Dans cette étude d'achalandage et de provenance des clientèles, les universitaires ont passé au crible les dépenses des visiteurs, le budget d'exploitation de l'événement et l'ampleur des travaux d'immobilisation qui ont été réalisés pour permettre la tenue du tournoi qui avait d'ailleurs été remporté par l'équipe locale, les Cataractes de Shawinigan.

Directeur général du comité organisateur de la Coupe Memorial 2012 à Shawinigan, Daniel Milot indique au Soleil que l'étude démontrait que les visiteurs résidant à plus de 40 kilomètres de Shawinigan avaient dépensé 2,7 millions $ pendant la durée du tournoi. Les dépenses d'exploitation ont totalisé, aussi, 2,7 millions $ et celles pour les immobilisations, notamment au Centre Bionest, 1,5 million $.

Le comité organisateur a fermé les livres en affichant un surplus de 110 000 $. Ses revenus ont atteint 3,4 millions $. «Nous avons su démontrer aux commissaires des trois ligues canadiennes que nous pouvions tenir un événement d'envergure de la Coupe Memorial dans une communauté comme la nôtre qui n'a pas la population d'une grande ville comme Québec ou Montréal», affirme M. Milot.

10 000 à 15 000 spectateurs par match

Signalant qu'aucune étude de l'ampleur de celle réalisée à Shawinigan n'avait pas été faite pour un marché comme celui de Québec, le président du comité organisateur de la Coupe Memorial 2015, Jacques Tanguay, estime que l'on peut multiplier «par trois ou par quatre» le montant éventuel des retombées économiques de la présentation du tournoi de hockey dans la capitale par rapport à celui obtenu en Mauricie en 2012.

«La capacité des deux arénas n'est pas la même», signale M. Tanguay. Alors que le Centre Bionest, à Shawinigan, peut asseoir 4125 personnes, le Colisée Pepsi peut recevoir plus de 15 000 amateurs.

L'an dernier, le tournoi de la Coupe Memorial s'était déroulé à Saskatoon et le comité organisateur local avait évalué à 11,1 millions $ le montant des retombées économiques.

Il faut savoir, comme le fait remarquer Jacques Tanguay, qu'il peut y avoir plusieurs façons de s'y prendre pour calculer le montant des retombées économiques. Il est donc hasardeux d'établir des comparaisons d'un événement à un autre.

Il souligne que le comité organisateur travaille avec un budget de 4 millions $ dont 800 000 $ proviennent des divers paliers de gouvernement. De l'enveloppe de 4 millions $, une somme de 1,3 million $ est distribuée aux 17 autres équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec sous forme de compensation financière.

«Nos sources de revenus proviennent principalement de la billetterie et des commandites. La Ligue canadienne de hockey arrive avec ses commanditaires (MasterCard, BMO, Subway, Coopertires Canada et AutoHebdo.net) et nous, de notre côté, nous comptons sur nos partenaires locaux», informe Jacques Tanguay qui a bon espoir d'enregistrer un surplus au terme de l'événement.

Ce dernier s'attend à faire salle comble pour le match de la demi-finale (29 mai), de la finale (30 mai) et vraisemblablement pour celui de l'affrontement attendu entre les Remparts et l'Océanic (27 mai).

«L'objectif est d'attirer de 10 000 à 15 000 personnes par match», note Jacques Tanguay en précisant que la présence à Québec de la jeune merveille Connor McDavid aurait assuré une salle comble à tous les matchs impliquant l'équipe représentant l'Ontario. Son équipe, les Otters d'Érié, a toutefois baissé pavillon contre les Generals d'Oshawa en finale de la ligue de l'Ontario.

Le double pouvoir d'attraction de Québec

Le tournoi de la Coupe Memorial attire les mordus du hockey junior du Canada et principalement les partisans des équipes finalistes.

C'est aussi le dernier rendez-vous des dépisteurs et des directeurs généraux des équipes de la Ligue nationale de hockey qui viennent jeter un dernier coup d'oeil sur quelques-uns des plus beaux espoirs du hockey junior en prévision de la séance de repêchage qui se tiendra les 26 et 27 juin en Floride.

«À Québec, nous jouissons d'un pouvoir d'attraction supplémentaire», commente Jacques Tanguay, le président du comité organisateur de la Coupe Memorial 2015. «La capitale est une destination prisée par les touristes et, j'en suis convaincu, des amateurs profiteront de l'occasion pour prolonger leur séjour et y passer quelques jours de vacances avec leur famille.»

D'ailleurs, l'Office du tourisme de Québec sera présent au Colisée Pepsi pour convier les visiteurs à découvrir la région ou à les inviter à inscrire Québec en tête de liste de leurs prochaines destinations de vacances. «Avec les organisateurs de la Coupe Memorial, on va s'arranger pour que l'événement nous rapporte des retombées», souligne le directeur des communications et du marketing de l'Office du tourisme, Éric Bilodeau.

Ce dernier signale que Québec bénéficiera également d'une visibilité d'un océan à l'autre puisque tous les matchs du tournoi seront télédiffusés à l'antenne de Sportsnet et de TVA Sports. «Cette semaine, j'ai été littéralement inondé par les demandes des médias réclamant des images de la capitale. J'aime ça!»

300 bénévoles

Jacques Tanguay dit savourer autant l'organisation de la Coupe Memorial 2015 que celle du Championnat mondial de hockey en 2008 et celles de la Coupe Vanier (football universitaire) en 2009, en 2010 et en 2013. «Comme président du comité organisateur de ces événements sportifs, j'ai toujours la job la plus facile!»

Comme il le fait chaque fois, il s'entoure de piliers de l'économie locale comme Hugo Gilbert (Intercar) et Alain April (Château Bonne Entente) pour piloter les différents comités auxquels se greffent 300 bénévoles.

«Nous aimons créé un happening afin que les gens s'amusent avant, pendant et après les matchs. Le FanFest, aménagé dans le voisinage du Colisée Pepsi, se veut le rendez-vous des amateurs avant et après les rencontres», note celui qui est aussi président des Remparts de Québec, une équipe qui est maintenant la propriété de Québecor et qui a défilé avec la fameuse Coupe Memorial dans les rues de Québec en 2006. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer