Tour de France: un parcours pour déverrouiller la course

C'est Chris Froome qui a remporté l'an dernier... (AP, Christophe Ena)

Agrandir

C'est Chris Froome qui a remporté l'an dernier le Tour de France.

AP, Christophe Ena

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

De la bagarre sportive le plus souvent possible, c'est le voeu du Tour de France 2017, dont le parcours a été dessiné afin de «déverrouiller la course», selon le directeur Christian Prudhomme.

Pour la première fois depuis un quart de siècle et l'édition 1992 qui avait suscité la polémique à cause de l'escamotage des Pyrénées, la Grande Boucle traversera les cinq massifs montagneux de la France continentale (Vosges, Jura, Pyrénées, Massif central, Alpes). C'est dire le terrain accidenté qui attend le peloton, même si la haute montagne est moindre par rapport à l'année passée.

«Il y a moins de cols, moins de montagne, mais plus de pentes très raides», décrypte le directeur du Tour qui cite pour exemple «la directissime du Grand Colombier, cette pente effrayante à 22 %» (9étape).

Multiplier les chausse-trappes sur bon nombre d'étapes, bien que neuf d'entre elles puissent théoriquement se conclure par un sprint massif (Liège, Vittel, Troyes, Nuits-Saint-Georges, Bergerac, Pau, Romans-sur-Isère, Salon-de-Provence, Paris), revient à compliquer la tâche des équipiers d'un favori qui voudrait bloquer la course. Jouer (l'attaque) et faire déjouer (la défense), dans un parallèle avec un sport collectif.

«Il n'y a jamais plus de deux journées consécutives pour le même type de coureur», relève Prudhomme, qui concède, au vu du parcours accordant sa place à la moyenne montagne dans les étapes de la Planche des Belles Filles, des Rousses et du Puy-en-Velay : «On ne peut le faire que dans un Tour de France qui est très à l'est.» Il en ira autrement l'an prochain avec le grand départ prévu en Vendée, dans l'ouest du pays.

Pentes extrêmes

Le Tour a adopté, comme le Giro et la Vuelta, les montées très pentues qui plaisent au public et facilitent la sélection pour aboutir, dans le meilleur des cas, à un final entre leaders. À condition d'être situées à distance raisonnable de l'arrivée.

«J'aime bien les pentes raides, reconnaît le directeur du Tour. On voit l'effort du coureur. Le champion cycliste est admiré par sa capacité à aller au fond de soi-même. On voyait autrefois Eddy Merckx, Bernard Thévenet, Bernard Hinault, lutter contre la pente. C'est moins le cas notamment parce que les développements sont différents. Mais quand on revoit le champion cycliste sur les pentes extrêmes, ça fait partie du mythe».

Dès le cinquième jour, la Planche des Belles Filles augure d'une nouvelle hiérarchie après le premier acte fixé par le «chrono» de 14 kilomètres à Düsseldorf et le final en côte à Longwy. Les trois cols hors catégorie du Jura (Biche, Grand Colombier, Mont du Chat) sont programmés pour la neuvième étape.

Le Tour passera deux journées dans les deux massifs montagneux principaux. Chaque fois, l'étape-reine (Peyragudes dans les Pyrénées, Serre-Chevalier dans les Alpes) sera suivie d'une journée propice à un renversement de situation à cause de la densité des difficultés (Ariège) ou du prestige de la troisième et dernière arrivée au sommet (Izoard).

Il ne restera plus ensuite que le contre-la-montre de Marseille, 22,5 kilomètres, pour se rétablir à la veille de l'arrivée sur les «Champs».

Zubeldia remplace Cardoso

Andre Cardoso a été déclaré positif à l'EPO... (AFP) - image 3.0

Agrandir

Andre Cardoso a été déclaré positif à l'EPO à l'occasion d'un contrôle inopiné pratiqué à l'approche du Tour, le 18 juin.

AFP

L'équipe Trek a annoncé, mardi soir, le remplacement du Portugais André Cardoso, suspendu pour un contrôle antidopage positif, par le vétéran espagnol Haimar Zubeldia. Âgé de 40 ans, le Basque participera pour la 16e fois au Tour de France. Il s'est classé à cinq reprises dans les 10 premiers de l'épreuve (24e en 2016), son meilleur résultat étant une quatrième place en 2007. Cardoso a été déclaré positif à l'EPO à l'occasion d'un contrôle inopiné pratiqué à l'approche du Tour, le 18 juin. Le coureur portugais, un des principaux lieutenants d'Alberto Contador, a été suspendu et par conséquent interdit de Tour de France à quatre jours du départ. Il compte à son palmarès une seule victoire au niveau international, une étape du Tour du Portugal 2013. Cette saison, Cardoso s'est classé 19e du récent Dauphiné.  AP et AFP

Important dispositif de sécurité

Tout comme l'an dernier, les autorités vont mettre en oeuvre un important dispositif pour sécuriser le Tour de France 2017, avec notamment le déploiement d'une équipe du GIGN. Plus de 13 000 gendarmes et 10 000 policiers seront mobilisés «afin d'assurer la sécurité des spectateurs, des coureurs et des suiveurs sur les 3540 kilomètres de routes empruntées par la course», a indiqué le ministère de l'Intérieur. «Le premier risque sur le Tour de France est le risque routier», a déclaré le directeur de la course, Christian Prudhomme. «Quand on a 12 millions de personnes sur le bord des routes, des véhicules qui passent, des coureurs devant et derrière, il faut faire attention afin que l'enthousiasme n'élimine pas l'attention», a-t-il commenté. Pour la deuxième année consécutive et pour parer aux risques d'attaques terroristes, un détachement des gendarmes du GIGN assurera le suivi du tracé français du Tour, soit après les deux premières étapes qui traverseront l'Allemagne, la Belgique et le Luxembourg. Scindé en deux équipes, l'une sur la route, l'autre héliportée, le détachement du GIGN sera «en mesure d'intervenir le plus rapidement possible» sur toutes les zones, en milieu urbain comme en montagne, a détaillé la porte-parole de la gendarmerie, Karine Lejeune.  AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer