Chris Froome remporte son troisième Tour de France

Chris Froome a pris le temps de savourer... (PHOTO CHRISTOPHE ENA, AP)

Agrandir

Chris Froome a pris le temps de savourer un verre de champagne pendant la dernière étape du Tour 2016.

PHOTO CHRISTOPHE ENA, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Paris

Buvant de la bière et du champagne avec ses coéquipiers, Chris Froome a célébré son troisième triomphe au Tour de France en quatre ans, dimanche.

Le cycliste britannique natif du Kenya a franchi le fil d'arrivée sur les Champs-Élysées aux côtés de ses coéquipiers à l'arrière du peloton, lors de la dernière épreuve du tour qui sert habituellement de couronnement.

«Merci pour votre gentillesse pendant cette période difficile. Vous avez la plus belle course au monde», a dit Froome à la foule en référence aux récentes attaques à Paris et à Nice. Il a ensuite ajouté en français: «Vive le Tour! Vive la France!»

Buvant de la bière et du champagne avec ses coéquipiers,... (AP, Christophe Ena) - image 2.0

Agrandir

AP, Christophe Ena

Immédiatement après avoir terminé l'étape, Froome a été accueilli par sa femme et leur fils, qu'il a pris dans ses bras. «À mon épouse, Michelle, et mon fils, Kellan, votre amour et soutien rendent tout ça possible. Kellan, je te dédie cette victoire», a-t-il ajouté, avant de remercier ses coéquipiers et ses entraîneurs.

Buvant de la bière et du champagne avec ses coéquipiers,... (AFP, Christophe Ena) - image 3.0

Agrandir

AFP, Christophe Ena

Au début de l'étape, Froome est allé chercher quelques bouteilles de bière dans une voiture de l'équipe Sky et il les a partagées avec ses huit coéquipiers. On a ensuite sorti les flûtes de champagne.

Bardet deuxième

Froome portait le traditionnel maillot jaune, mais le reste de son équipement était aussi jaune, tout comme son vélo. Ses coéquipiers portaient des maillots avec des bandes jaunes et les guidons de leur vélo affichaient aussi la couleur symbolique du champion du Tour de France.

Froome avait encore des bandages au genou et au coude droit, le résultat d'une chute lors d'une descente, il y a deux jours.

En vertu d'une avance de plus de quatre minutes sur le Français Romain Bardet avant la dernière étape, Froome et ses coéquipiers ont glissé derrière le peloton avant la ligne d'arrivée et il a perdu un peu de son avantage.

Froome a officiellement terminé le tour avec une avance de 2 minutes 52 secondes sur Bardet. Le Colombien Nairo Quintana a complété le podium, à 3:08 de Froome.

Champion du tour en 2013 et 2015, Froome est devenu à 31 ans le cycliste le plus âgé à défendre son titre depuis Miguel Indurain, lors de son cinquième triomphe consécutif en 1995. Lance Armstrong a perdu ses sept titres consécutifs en raison de dopage.

La 21e étape a débuté dans un décor pittoresque, alors que le peloton s'est promené dans les jardins du Château de Chantilly. L'étape de 113 kilomètres sans véritable dénivelé a pris fin avec huit tours sur un circuit au centre-ville de Paris, puis le traditionnel passage sur les pavés de l'Arc de Triomphe.

L'Allemand André Greipel a remporté la 21e étape du tour au sprint final. Il a tout juste devancé le champion du monde Peter Sagan au fil d'arrivée. Le Norvégien Alexander Kristoff a terminé au troisième rang. Il s'agissait pour Greipel d'une première victoire d'étape au Tour de France en 2016. Il avait signé quatre victoires l'an dernier. Le Québécois Antoine Duchesne a terminé son premier Tour de France en 107e position.

Du Kenya à Kellan

Il s'est emparé du maillot jaune à la faveur d'une folle descente pour finalement remporter dimanche son troisième Tour de France. Un instant de plaisir qui lui a rappelé son enfance au Kenya. Mais Chris Froome, père d'un petit Kellan depuis décembre, ne prend rien à la légère.

Pour comprendre le «Kényan blanc», il faut d'abord se rendre dans son pays natal, où il a vécu une enfance modeste auprès de sa mère Jane, qui multipliait les petits boulots pour joindre les deux bouts, explique Carmen de Tord dans le journal de Barcelone La Vanguardia.

Froome a donné ses premiers coups de pédale avec le fils de celle-ci, qui avait le même âge, dans la savane africaine, si loin des hauts lieux du cyclisme traditionnel. Le temps d'un exploit, celui de la descente de Peyresourde, c'est cette enfance qui a ressurgi. «Quand j'étais petit, je descendais à fond les pentes au Kenya», a déclaré Froome au soir de sa victoire dans la huitième étape.

«Je me suis vraiment senti comme un enfant qui essaye de rester loin devant ses copains. C'est ma conception du cyclisme. des frissons, une mentalité de jeune conducteur», a-t-il ajouté.

Face à ce champion doux, poli mais imperméable, ses détracteurs pourraient chercher dans son passé quelques anecdotes gênantes. Peine perdue. «Chris Froome a toujours été un mec super tranquille, super sympa», se souvient Jonathan Fazan, aujourd'hui responsable des mécaniciens dans l'équipe IAM et qui a connu le Britannique lors de son passage au Centre mondial du cyclisme à Aigle, en Suisse.

Éducation stricte

Froome avait alors 22 ans et n'était pas encore professionnel, mais déjà «super gentil». «Plusieurs fois, à l'arrivée à l'hôtel, il avait proposé un coup de main pour descendre les vélos des toits des voitures. Il a une éducation certainement très stricte par rapport au respect des gens et de tout ce qui est autour de lui», estime le mécanicien.

«C'est quelqu'un qui ne laisse jamais traîner des papiers par terre, qui fait attention à récupérer ses affaires, à ne rien laisser traîner. Il est attentif aux autres», se souvient encore Fazan.

Maintenant qu'il a rejoint le panthéon des vainqueurs du Tour avec trois succès, Froome, à 31 ans, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. «Cinq ou six années», voici la longévité qu'il espère pour son règne.

Pour tenir jusqu'à l'horizon 2020, la motivation de Froome porte un prénom : Kellan, son fils né en décembre. Avant cette troisième campagne de juillet victorieuse, «Froomey» avait expliqué : «Devenir père m'a donné beaucoup de motivation dans la vie et dans ma carrière. Je tiens à ce que mon petit garçon soit fier de moi. Fier de mes maillots jaunes.»  Avec AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer