Froome frôle la catastrophe

Le genou droit de Chris Froome, détenteur du... (AP, Christophe Ena)

Agrandir

Le genou droit de Chris Froome, détenteur du maillot jaune, porte les traces de sa lourde chute, survenue à 44,6 km/h. Le Britannique conserve une avance de quatre minutes sur son plus proche poursuivant au classement général, le Français Romain Bardet.

AP, Christophe Ena

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SAINT-GERVAIS LES BAINS

SAINT-GERVAIS LES BAINS -Le Britannique Chris Froome, qui a chuté en descente, a frôlé le pire vendredi dans la 19e étape du Tour de France remportée au Bettex, face au mont Blanc, par le Français Romain Bardet, désormais deuxième au classement général.

Râpé. Au sens propre. L'image du maillot jaune déchiré sur le côté droit restera comme l'une des plus fortes de cette édition 2016.

Jusqu'à la descente de Domancy, à 11 kilomètres de l'arrivée, le Britannique s'était montré impérial depuis le grand départ du Mont-Saint-Michel. Si l'on enlève sa chute dans le mont Ventoux, après qu'une moto eut percuté le cycliste Richie Porte. Froome, qui avait dû parcouvrir une centaine de mètres à pied, car son équipe de dépannage n'était pas en mesure de le rejoindre, avait alors obtenu un reclassement.

Mais vendredi la pluie s'en est mêlée. Dans un virage sur la droite, à la vitesse de 44,6 km/h, Froome a commis sa première erreur du Tour 2016. Il a glissé sur le côté droit en traversant de biais la bande blanche de signalisation, plus lisse et donc forcément plus glissante, qui détermine le centre de la chaussée. Dans son sillage, Vincenzo Nibali a fait de même. Les deux derniers vainqueurs du Tour se sont retrouvés à terre en même temps!

Froome s'est relevé et est reparti sur le vélo de Geraint Thomas, venu à son secours. Mais il est apparu en difficulté à la veille de la dernière étape de montagne samedi.

«Je n'ai rien de grave», a brièvement déclaré le Britannique, le maillot déchiré dans le dos. À l'arrivée, il s'est fait poser un bandage au genou droit avant de monter sur le podium protocolaire et de filer rejoindre son hôtel pour panser les plaies d'une journée à risques.

Bardet, lui, a foncé dans la descente de Domancy, pour signer la première victoire française cette année. Sa deuxième dans le Tour, un an après celle de Saint-Jean-de-Maurienne, dans les Alpes.

«C'est l'instinct qui doit primer», a répété l'Auvergnat qui a insisté sur le plaisir ressenti et partagé avec le public. «C'était fabuleux. Je n'avais pas d'informations, c'était au feeling. J'avais l'impression d'avoir vent de dos avec ce public, ça m'a transcendé.»

À deux jour de l'arrivée à Paris, le Français de 25 ans a pris place sur le podium provisoire avec un retard supérieur à 4 minutes sur Froome.

Longue liste

La chute de Froome n'était que la dernière glissade d'une longue et prestigieuse liste : Tom Dumoulin, Pierre Rolland, Bauke Mollema, Richie Porte...

Dumoulin, vainqueur de deux étapes dont celle d'Arcalis, a été la première victime de marque de l'étape, en tombant en compagnie de l'Érythréen Daniel Teklehaimanot.

À quelque 62 kilomètres de l'arrivée, le Néerlandais a chuté au pied de la montée de Bisanne, après avoir apparemment touché la roue d'un autre coureur.

Le spécialiste du contre-la-montre a dû abandonner pour le reste du Tour. Il souffre d'une fracture au poignet gauche à quelques jours de l'épreuve olympique du contre-la-montre dont il était l'un des favoris.

Pierre Rolland, en tête aux Saisies en compagnie de Rui Costa, a été piégé dans un virage à gauche et a fini dans la boue.

«Dans une courbe, j'ai freiné, le vélo a glissé des deux roues», a expliqué le Français, qui a pu repartir et n'a plus pour ambition que de rallier Paris. Les deux Suisses de la FDJ, Steve Morabito et Sébastien Reichenbach, sont tombés dans le même secteur, dans la descente des Saisies.

Bauke Mollema, 2e du classement général avant l'étape, a lui aussi chuté à environ 20 kilomètres de l'arrivée, et perdu sa place sur le podium. L'Australien Richie Porte, 5e du général, a été impliqué dans un accident, mais a pu rejoindre le groupe du maillot jaune. Il a terminé à 53 secondes du vainqueur Romain Bardet.

L'Espagnol Daniel Navarro, grimpeur de Cofidis, s'est lui aussi retrouvé à terre, l'épaule gauche fracturée.

La raison de toutes ces chutes : «la pluie», a lancé Nairo Quintana, l'un des rescapés du jour (5e). C'était le premier jour de pluie en Haute-Savoie après des jours de forte chaleur.

Notes : Le Québécois Antoine Duchesne (Direct Energie) a franchi la ligne d'arrivée en 77eplace. Il a terminé à 22 minutes 53secondes de Bardet. Il occupe le 102e rang au classement général... Samedi, pour l'avant-dernière étape de Tour de France 2016, les cyclistes devront rallier Megève à Morzine en parcourant 146,5km...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer