Jarlinson Pantano, le roi du Grand Colombier

«L'an dernier, c'était surtout pour apprendre à courir... (AFP)

Agrandir

«L'an dernier, c'était surtout pour apprendre à courir au plus haut niveau. Cette année, j'ai progressé et j'ai commencé à gagner» - Jarlinson Pantano

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Culoz

À défaut de Nairo Quintana, un autre Colombien, Jarlinson Pantano, a gagné dimanche l'étape du Grand Colombier, le grand col du Jura, sans danger pour le maillot jaune du Tour de France, le Britannique Chris Froome.

À Culoz, la bourgade au pied du Grand Colombier, les spectateurs ont applaudi le succès de Pantano, qui a disposé au sprint de son compagnon d'échappée, le Polonais Rafal Majka. Mais ils ont regretté qu'Alexis Vuillermoz, Jurassien d'origine, échoue à six secondes seulement du duo de tête au terme des 160 kilomètres.

L'étape, qui comportait six ascensions d'un dénivelé total supérieur à 4000 mètres, a laissé le haut du classement inchangé. À l'exception de l'Américain Tejay Van Garderen, qui a reculé de la sixième à la huitième place, au profit du Français Romain Bardet (6e) et de l'Australien Richie Porte (7e).

La course s'est jouée à deux échelons, comme souvent dans les étapes de montagne comportant plusieurs ascensions (six en l'occurrence). À l'avant, une échappée fleuve de 30 coureurs a abordé le Grand Colombier avec huit minutes et demie d'avance sur le peloton. La victoire s'est jouée entre ses éléments les plus forts.

Majka, seul en tête au sommet du dernier col (lacets du Grand Colombier) après avoir distancé Pantano aux 20 kilomètres, a bien cru avoir course gagnée. C'était sans compter sur les qualités de descendeur du Colombien, un coureur méconnu qui évolue au plus haut niveau depuis l'an passé seulement.

«J'ai terminé troisième du Tour de l'Avenir gagné par Quintana» en 2010, a rappelé Pantano. Un millésime fameux puisque 9 des 10 premiers cette année-là jouent désormais les premiers rôles (dans l'ordre, Quintana, Talansky, Pantano, Slagter, Landa, Bardet, Matthews, Atapuma, Kelderman).

«L'an dernier, c'était surtout pour apprendre à courir au plus haut niveau. Cette année, j'ai progressé et j'ai commencé à gagner», a expliqué Pantano, qui a signé la 15e victoire colombienne dans le Tour et aussi la première d'un coureur de l'équipe IAM.

Depuis que son patron Michel Thétaz a annoncé sa probable disparition à la fin de la saison, la formation suisse a passé la vitesse supérieure. Étape du Giro (Kluge), étape au Tour de Suisse (Pantano) et maintenant étape du Tour, le rêve de son fondateur.

Sérénité britannique

Dans le peloton, Froome n'a jamais été mis en danger. Le porteur du maillot jaune, protégé en permanence par le Néerlandais Wouter Poels, a contrôlé la situation. Seul l'Italien Fabio Aru, suivi brièvement par l'Espagnol Alejandro Valverde, a tenté un démarrage dans l'enchaînement des lacets.

«Pour être honnête, je m'attendais à davantage d'attaques, surtout de la part de Movistar, qui avait placé deux coureurs dans l'échappée. Valverde a essayé, Bardet aussi sur le haut de la dernière ascension, mais j'ai eu l'impression que personne n'avait les jambes pour réussir», a estimé le Britannique.

Sagement, Bardet n'a pas insisté, faute de renfort venu de l'arrière. Le train imposé par Poels, le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège qui fait office de lieutenant en montagne pour Froome, avait découragé les attaquants.

«Pour l'instant, Froome est le plus fort et l'équipe Sky est en ce moment presque invincible», a résumé Adam Yates, le jeune Britannique toujours troisième au classement. Mais les Alpes restent à franchir à partir de mercredi.

Auparavant, la course fait un détour lundi par la Suisse et sa capitale fédérale. Pour les sprinteurs et les puncheurs, l'arrivée à Berne est la dernière occasion jusqu'aux Champs-Élysées dimanche prochain.

De la pluie... pas de problème, j'ai mon parapluie

Une semaine avant son premier succès dans un grand Tour, à Culoz, au pied du Grand Colombier, le natif de Cali s'était distingué autrement. Dans l'ascension vers Arcalis, le ciel s'écroulait sur le peloton. L'orage prenait la forme de gros grêlons, les coureurs terminaient l'étape andorrane dans des conditions dantesques. Pas Jarlinson Pantano, qui franchissait la ligne d'arrivée... en tenant un parapluie.

«Qui a dit peur de la pluie?» s'était gaussé le Colombien, fier de son coup, en publiant sa photo sur Instagram. Un réseau social via lequel il a vivement remercié le partisan qui lui avait donné cette protection... en échange de ses gants.

Sur ses photos, le Colombien a toujours le sourire. «Il est très à l'aise, très positif, toujours de bonne humeur», confirme son directeur sportif Kjell Carlström, qui a autorisé le champagne, dimanche soir, pour fêter la victoire de son protégé.

Voilà son équipe IAM confortée : «gagner une étape», selon Carlström, était l'objectif assigné à Pantano pour son deuxième Tour. Les Suisses ont bien fait, début 2015, de recruter cet espoir du cyclisme colombien formé par Colombia-Coldeportes, une structure soutenue par le gouvernement. «Il est très fort dans les montagnes, peut-être pas le plus fort... Et il est très complet. Il n'est pas mauvais dans le contre-la-montre et peut faire un très bon sprint après une montagne», détaille l'ex-coureur finlandais.

À l'âge de 27 ans, pour sa deuxième année seulement au sein de l'élite mondiale, les choses s'accélèrent pour Pantano, vainqueur d'une étape du Tour de Suisse à la mi-juin.

Ce grimpeur-puncheur n'évolue pas dans la même catégorie que Quintana, mais pourrait bien devenir l'un des fers de lance de la génération colombienne, assez riche pour se priver de lui aux Jeux olympiques de Rio.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer