Le Tour de France s'arrête pour Contador

Dans l'ascension du Port del Canto, la deuxième... (AFP, KENZO TRIBOUILLARD)

Agrandir

Dans l'ascension du Port del Canto, la deuxième des cinq montées du jour, Contador a fini par mettre pied à terre, poser le vélo, et prendre place dans la voiture de son directeur sportif.

AFP, KENZO TRIBOUILLARD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Arcalis

Le Tour de France s'est arrêté dès la 9e étape pour l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff), double vainqueur de l'épreuve (2007, 2009), qui a renoncé dimanche à une centaine de kilomètres de l'arrivée à Arcalis (Andorre).

Contador, qui a chuté à deux reprises en début de Tour, comptait déjà trois minutes de retard au départ de l'étape sur le maillot jaune, le Britannique Chris Froome (Sky).

Juste avant l'Espagnol (33 ans), l'Australien Mark Renshaw (Dimension Data) et le Français Matthieu Ladagnous (FDJ) avaient été les deuxième et troisième coureurs à abandonner dans cette édition 2016 après le Danois Michael Morkov (Katusha) la veille.

Un autre Français, Cédric Pineau (FDJ), a également abandonné au cours de cette 9e étape qui emmène dimanche le peloton de la petite ville espagnole de Vielha vers les sommets de la station andorrane d'Arcalis, plus haute arrivée (2240 mètres) du Tour 2016.

Ambitieux au départ du Mont-Saint-Michel, quand il espérait lutter pour le maillot jaune à Paris, Contador est tombé à deux reprises en début d'épreuve, dans les deux premières journées passées dans la Manche.

Blessé sur les deux côtés du corps, le Madrilène a gardé le contact avec les favoris du Tour jusqu'à la 5e étape au Lioran, où il a été légèrement distancé. Dans les Pyrénées, il a été de nouveau à la peine lors de la 8e étape menant à Bagnères-de-Luchon.

Au classement général, l'Espagnol, relégué à la 20e place, pointait à 3 min 12 sec de Froome au départ de l'étape à Vielha (Espagne).

«Jusqu'à présent, mon Tour a été difficile, vraiment compliqué», reconnaissait Contador dimanche matin. «J'ai perdu beaucoup de temps et, pour le classement général, ce n'est pas bon.»

«Un peu fiévreux»

Le Castillan a tenté de se mêler à l'échappée lancée dès le premier col du jour, le Port de la Bonaigua. Mais il a été repris par le peloton bien avant le sommet, sur une route surchauffée.

Son directeur sportif Sean Yates a ensuite déclaré à France Télévisions que Contador était «un peu fiévreux le matin».

Le coureur s'est laissé décrocher plusieurs fois pour parler avec la voiture de son directeur sportif. Dans l'ascension du Port del Canto, la deuxième des cinq montées du jour, il a fini par mettre pied à terre, poser le vélo, et prendre place sur le siège passager avant.

Contador avait fait du Tour de France son grand objectif de la saison avant les Jeux olympiques de Rio le mois prochain.

Plusieurs déceptions

Depuis sa seconde victoire en 2009, l'Espagnol a cumulé les déceptions sur le Tour. Sa victoire de 2010 lui a été retirée l'année suivante à cause d'un contrôle antidopage positif, pour quelques nanogrammes de clenbutérol.

Absent en 2012, il avait échoué près du podium en 2013 et avait été contraint à l'abandon l'année suivante après une chute dans la descente d'un col des Vosges.

L'an passé, Contador avait gagné le Giro mais il n'avait pu faire mieux que 5e dans le Tour, à près de 10 minutes de Froome.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer