Gregory Daniel remporte le Tour de Beauce

L'Américain Gregory Daniel a remporté le Tour de... (fournie par Le Tour de Beauce)

Agrandir

L'Américain Gregory Daniel a remporté le Tour de Beauce, dimanche, avec un temps de 15 h 37 min 34 s. Il partage le podium avec la fierté de Sainte-Perpétue, Hugo Houle, et un autre Américain, Robin Carpenter.

fournie par Le Tour de Beauce

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Georges) L'Américain Gregory Daniel a résisté aux attaques de Hugo Houle pour remporter à la fois la dernière étape du Tour de Beauce et le Tour lui-même, dimanche.

Les deux hommes ont eu le sens du spectacle. Après 122 kilomètres de course dans les quartiers résidentiels de Saint-Georges, ils ont devancé tous leurs rivaux lors d'un sprint. Encore une fois, Houle y a mis toute la gomme. Mais c'était la semaine de Daniel.

Plus tôt, la fierté de Sainte-Perpétue avait tenté de s'extirper du peloton à quelques reprises, entre autres lors des deux dernières montées de la 120e Rue. «Je ne pouvais pas le distancer. Il était aussi fort que moi, en fait, a indiqué Houle en parlant de Daniel. Il avait une bonne armée autour de lui, alors c'était difficile pour moi de les déstabiliser», a-t-il ajouté sur la formation Axeon Hagens Berman. «Il n'y a que cette équipe-là qui pouvait tenir la boutique comme ils l'ont fait aujourd'hui.»

Lorsqu'il a constaté son impuissance à aller chercher les 16 secondes le séparant du maillot jaune, Houle a décidé d'y aller pour la victoire d'étape. Mais le cycliste d'Équipe Canada a dû travailler fort pour rattraper une échappée de deux coureurs dans le dernier kilomètre. «Si je ne les ramenais pas, c'était sûr qu'on perdait. Alors je me suis commis, je les ai ramenés. Et au virage, le maillot jaune restait dans ma roue, restait dans ma roue.» Avec le résultat qu'on connaît. En raison des temps de bonification, Houle termine 22 secondes derrière Daniel au cumulatif.

Tout donné

Même s'il visait la victoire, Houle repart de la Beauce sans regret. Il a tout donné, mais sa formation n'avait pas les reins aussi solides que ceux de sa rivale.

Il termine au deuxième rang du Tour de Beauce pour la deuxième fois. En 2012, Rory Sutherland l'avait devancé au classement général par 19 secondes.

Pour Daniel, il s'agit d'une deuxième victoire d'envergure en quelques jours. À la fin mai, l'athlète de Denver a surpris les favoris pour devenir champion américain sur route.

Dimanche, il espérait surtout préserver son avance au classement général, mais a senti en fin de parcours avoir les jambes pour bousculer ses adversaires. La victoire d'étape est devenue «la cerise sur le sundae, a-t-il lancé. J'étais complètement détruit vers la fin, mais j'ai réussi à décrocher la victoire. Je ne pouvais même pas célébrer après parce que j'étais trop fatigué.»

Il s'agissait de son premier triomphe dans les six courses de la semaine. Il a obtenu deux deuxièmes places et n'a jamais terminé plus loin que le 12e rang. Il pointe sa performance lors du contre-la-montre de Saint-Prosper, une huitième place, comme le moment-clé de sa semaine au Québec.

«C'est la journée où je devais tout faire en mon pouvoir pour conserver ce maillot et ne pas perdre trop de temps», a expliqué l'Américain de 21 ans, qui a une nouvelle fois remercié ses coéquipiers pour leur aide. «Je vais devoir leur donner quelque chose de spécial, parce que c'est une journée spéciale pour moi.»

Daniel n'a toujours pas de contrat pour l'an prochain. Son séjour chez Axeon Hagens Berman tire à sa fin : la formation de développement est réservée aux coureurs de moins de 23 ans. Difficile de dire s'il sera de retour en Beauce en 2017 pour défendre son titre.

L'Américain Gregory Daniel a résisté aux attaques de... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Par ailleurs, le Tour de Beauce n'avait aucune incidence sur la sélection des athlètes olympiques en cyclisme, qui sera annoncée le 29 juin, selon Houle. Il fait partie d'une poignée d'hommes qui ont de grandes chances d'aller à Rio. «On n'a aucune information, mais les réunions ont eu lieu le 13 juin», a expliqué celui qui pédale habituellement pour la formation AG2R La Mondiale, sur le World Tour. «Dans les documents officiels, à partir du 13 juin, tout était gelé.»

Une victoire pas surprenante

La victoire de Gregory Daniel au 31e Tour de Beauce n'est pas une véritable surprise. Surtout pas pour Hugo Houle.

Les deux hommes se sont connus en 2012. À l'époque, Houle courait pour la formation SpiderTech, dont le directeur sportif Michael Carter était l'entraîneur de Daniel. L'Américain n'avait alors que 17 ans, Houle 21.

«On avait fait une semaine d'entraînement ensemble, a raconté ce dernier. Déjà là, il était junior et il me donnait des volées dans les bosses en altitude. C'est un solide coureur.»

«J'étais beaucoup plus léger à l'époque, genre 100 livres», a rigolé Daniel, qui n'a pas perdu de sa puissance en prenant du muscle, les gens de la Beauce en témoigneront.

Daniel se souvient lui aussi très bien de cette semaine passée avec Houle. «C'est un gars très gentil. J'ai beaucoup de respect pour Hugo. Nous sommes amis quand nous ne sommes pas sur un vélo», a dit le nouveau champion du Tour de Beauce.

Groupe prometteur

Avec Axeon Hagens Berman, Daniel se retrouve dans un groupe rempli de jeunes cyclistes prometteurs. Aucun n'a plus de 22 ans. Malgré tout, ils ont clairement formé la meilleure équipe sur les routes de la Beauce.

À leur tête, l'ancien cycliste Axel Merckx, fils de la légende belge Eddy Merckx, quintuple champion du Tour de France. Le Québécois Antoine Duchesne a fait partie de ce groupe en 2013, alors que la formation s'appelait Bontrager.

Cette équipe, d'abord nommée Trek Livestrong, a été fondée en 2009 par... Lance Armstrong. L'objectif du roi du cyclisme et de son entourage était alors de développer la prochaine génération du cyclisme d'élite. Le roi est maintenant déchu, mais l'objectif n'a pas changé...

La fierté de David Drouin

David Drouin a toutes les raisons d'être fier. L'espoir de Saint-Prosper a connu un Tour de Beauce du tonnerre, terminant 10e, à 5 min 11 s de Gregory Daniel. Dimanche, il est entré 21 secondes après le gagnant, 15e au classement. Tout ça devant les siens. Seul Hugo Houle a été meilleur que lui pour Équipe Canada cette semaine. Selon ce dernier, Drouin a encore beaucoup à apprendre, mais un talent brut indéniable. «Il ne sait pas toujours comment se placer, alors il n'est pas aussi efficace qu'il pourrait l'être, a analysé le vice-champion. Mais il a un sacré moteur, c'est impressionnant. Il ne s'économise pas beaucoup. S'il apprenait à être un peu plus conservateur, il pourrait être dangereux.» Comme tous ses compatriotes de l'élite, Drouin participera aux Championnats canadiens, à partir du 25 juin, à Ottawa-Gatineau. Il pourrait aussi se retrouver en juillet au Tour du Portugal avec la formation dominicaine Inteja, présente en Beauce.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer