Raphaël Gagné aux portes de Rio

La course de Cairns, dimanche dernier, a permis... (Photo fournie par Raphaël Gagné)

Agrandir

La course de Cairns, dimanche dernier, a permis à Raphaël Gagné de cocher un autre critère sur sa liste de sélection canadienne.

Photo fournie par Raphaël Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Raphaël Gagné n'est plus qu'à un pas des Jeux olympiques. Sa 12e position en Australie, pour ouvrir la saison, l'amène aux portes de Rio. Ne lui reste qu'à entrer, fin mai.

Le cycliste de 28 ans amorce sa 20e année de compétition en cross-country de montagne. Aussi bien dire qu'il a consacré sa vie entière à son sport et à son rêve de ti-cul d'un jour concourir sous les cinq anneaux. Il n'est toutefois pas du type à s'emballer.

«Ma place aux Jeux olympiques n'est pas encore assurée», insiste l'athlète originaire de Lac-Beauport et maintenant résident de Charlesbourg. «Mais c'est la progression logique après les Jeux du Commonwealth [2014] et les Jeux panaméricains [2015]. Ce serait déjà un grand accomplissement pour moi d'être aux Olympiques, mais je vous garantis que je n'irai pas à Rio pour faire de la figuration», promet-il.

La course de Cairns, dimanche dernier, lui a permis de cocher un autre critère sur sa liste de sélection canadienne. Gagné obtient un deuxième top 12 en Coupe du monde depuis l'an dernier, ce qui consolide son emprise sur la première des deux participations olympiques canadiennes probables dans le volet masculin.

Il est le seul Canadien à avoir fini dans les 12 meilleurs en Coupe du monde au cours des 13 derniers mois, la période de sélection retenue par Cyclisme Canada. Léandre Bouchard, d'Alma, 19e à Cairns, l'Ontarien Derek Zandstra (29e) et le vétéran Geoff Kabush (56e), de la Colombie-Britannique, fort de trois participations olympiques, entretiennent aussi l'espoir brésilien.

«Tout peut arriver»

«Il reste encore deux courses, tout peut arriver. Ces gars-là peuvent faire des tops 12», prévient Gagné, à propos de la sélection qui prendra fin avec les étapes de Coupe du monde d'Albstadt, en Allemagne, et de La Bresse, en France, les 22 et 29 mai.

De retour de Down Under mardi dernier, il a fait une escale dans le coin de Montréal pour voir sa douce, elle-même cycliste sur route, et rouler un peu dans les sentiers sans neige de Bromont. Il devrait rentrer à Québec lundi.

S'il a surtout mis l'accent sur un bon début de saison, Gagné ne dédaigne pas pour autant les compétitions entre sa sélection et sa participation olympiques. Juillet s'ouvrira sur le Championnat du monde, à Nove Mesto, en République tchèque, suivi de la Coupe du monde de Lenzerheide, en Suisse, puis du Championnat canadien, à Baie-Saint-Paul, le 16 juillet, où il défendra son trône national.

Sa préparation olympique culminera avec «sa» Coupe du monde au Mont-Sainte-Anne, le 7 août, ingénieusement programmée à deux semaines de l'épreuve olympique du 21 août courue au parc olympique de Deodoro.

Peu importe le bilan que Gagné fera de cette saison unique dans quatre mois, elle aura été le résultat de tant d'acharnement et de détermination de sa part, estime-t-il. Parce que les embûches n'ont pas manqué en cours de route, les échecs, les saisons difficiles et les mauvais résultats au fil de ces 20 années au guidon de sa sportive destinée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer