Ryan Roth, le roi de la montagne

Ryan Roth, qui a terminé au 109e rang,... (Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Ryan Roth, qui a terminé au 109e rang, s'est démarqué en remportant le titre de meilleur grimpeur du Grand Prix cycliste de Québec.

Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Canadien Ryan Roth s'est démarqué, vendredi, en remportant le titre de meilleur grimpeur (KOM, pour King of the Mountains) du sixième Grand Prix cycliste de Québec.

«C'est probablement le premier KOM que j'ai remporté dans ma vie», a dit le coureur d'Équipe Canada. «De le faire dans une course du World Tour, c'est vraiment bien», a ajouté Roth, qui a terminé 109e au classement général.

Le cycliste de Kitchener a d'ailleurs profité d'un beau geste sportif de Lars Bak et Viacheslav Kuznetsov, au 14e tour. Les deux hommes, avec qui Roth luttait pour le premier rang du classement général à ce moment, ont laissé passer le Canadien juste avant la ligne de passage où étaient comptabilisés les points pour le KOM.

Roth n'en est pas à ses premiers bons résultats en sol québécois. Il compte déjà quatre top 10 au classement général du Tour de Beauce, dont une cinquième place cette année.

L'objectif principal d'Équipe Canada, vendredi, était d'avoir un homme dans la première échappée, a expliqué Roth. Mission doublement accomplie, puisque son compatriote Adam De Vos et lui ont fait partie d'un groupe de six coureurs qui s'est démarqué dès le premier tour et qui, à un certain moment, détenait plus de neuf minutes d'avance sur le peloton. De Vos a d'ailleurs dominé le KOM pendant une bonne partie de la course.

Lentement, mais sûrement, le peloton a toutefois grugé l'écart. Roth et l'Italien Cesare Benedetti ont résisté plus longtemps que leurs compagnons de route, mais ce qui devait arriver arriva : ils ont été rejoints après 170 kilomètres de cette course qui en compte 201,6.

Tous les coureurs se sont donc retrouvés au coude-à-coude avec quelques tours à faire. Quelques-uns ont ensuite tenté une percée, mais rien n'y fit. Du moins avant celle, irrésistible, de Rigoberto Uran.

Houle «assez satisfait»

Quant au favori local Hugo Houle, il s'est dit «assez satisfait» de sa 58e place, d'autant plus qu'il n'avait pas couru depuis un certain temps. «Ç'a paru un peu», a toutefois admis le cycliste de Sainte-Perpétue, heureux d'avoir maintenu le rythme jusqu'à la fin, même s'il s'est «excité un petit peu en suivant quelques attaques». Avec environ 48 km à faire, Houle s'est en effet détaché du peloton avec deux autres coureurs pendant quelques mètres, poussée rapidement ravalée par la majorité.

L'AG2R La Mondiale, l'équipe de Houle, a toutefois raté son objectif de placer un coureur dans les 10 premiers. «On devrait se reprendre à Montréal, un parcours qui convient mieux à nos leaders, comme Romain Bardet», a prédit le Québécois.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer