Lance Armstrong dépouillé de sa médaille olympique

Lance Armstrong a remporté la médaille de bronze... (Photo archives AP)

Agrandir

Lance Armstrong a remporté la médaille de bronze dans l'épreuve du contre-la-montre aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Wilson
Associated Press
Londres

Treize ans après avoir obtenu le bronze à Sydney, le dopage cause à Lance Armstrong de se faire retirer sa médaille des Jeux olympiques de 2000.

Le comité exécutif du CIO a évoqué une telle mesure le mois dernier, mais la décision était en suspens jusqu'à l'annonce, par l'UCI, que le Texan perdait sept titres du Tour de France et tous ses résultats depuis 1998.

La fenêtre de trois semaines pour aller en appel s'étant fermée, le CIO est allé de l'avant avec le retrait de la médaille. On a envoyé une lettre à cet effet au principal intéressé et au comité olympique américain.

Par ailleurs, on diffusera jeudi soir la première partie de l'entrevue qu'Armstrong a accordée à Oprah Winfrey, un entretien où il admet s'être dopé, après des années à le nier.

Deux mois après son deuxième triomphe en Grande boucle, en 2000, Armstrong est monté sur la troisième marche du podium à Sydney, au terme du contre-la-montre sur route. Le Russe Vyacheslav Ekimov et l'Allemand Jan Ullrich l'ont alors devancé.

Le CIO a ouvert un dossier disciplinaire en novembre après que l'agence antidopage des États-Unis, l'USADA, ait rapporté du dopage systématique chez Armstrong et les autres cyclistes de U.S. Postal Service. On qualifiait leur système de dopage comme étant le plus sophistiqué du monde du sport.

Le CIO ne va pas réattribuer la médaille de bronze d'Armstrong, tout comme l'UCI n'a pas décrété de nouveaux vainqueurs pour ses victoires aux Champs-Élysées.

En août, le CIO a retiré à Tyler Hamilton, un ancien coéquipier d'Armstrong, sa médaille d'or obtenue au contre-la-montre des Jeux de 2004, à Athènes, après qu'il ait admis s'être dopé. Dans ce cas-là, Ekimov, qui avait fini deuxième, a obtenu l'or.

Le CIO enquête par ailleurs sur Levi Leipheimer, un ancien coéquipier d'Armstrong, qui a remporté le bronze au contre-la-montre des Jeux de 2008, à Pékin. L'Américain a reconnu avoir pris des produits dopants dans son témoignage contre Armstrong à l'intention de l'USADA. On se penche sur les détails de cette confession, incluant la chronologie, avant de décider de lui retirer sa médaille ou pas.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer