Tiens, tiens, revoilà les Blackhawks

Patrick Kane et Artemi Panarin (72) animent encore... (AP, Danny Moloshok)

Agrandir

Patrick Kane et Artemi Panarin (72) animent encore cette saison l'attaque des Blackhawks de Chicago, qui se maintiennent parmi les puissances de la LNH depuis 2010.

AP, Danny Moloshok

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Kevin Johnston</p>

(Québec) CHRONIQUE / On les avait oubliés, ceux-là. Paraît que les beaux jours des Blackhawks étaient derrière eux. Paraît que leurs adversaires de la corsée section Centrale avaient finalement réussi à les distancer. Mais ce n'est pas exactement le cas. Du moins, pas encore. Parce que la bande de Chicago lutte non seulement pour le premier rang de leur section et de leur association, mais aussi pour la tête du classement général de la LNH avec le Canadien et les Rangers de New York.

Pas si mal pour un club qui se maintient parmi les meilleurs depuis sa conquête de la Coupe Stanley en 2010, suivie de deux autres en 2013 et en 2015. Encore plus impressionnant pour une équipe qui a dû laisser partir de bons joueurs après chacun de ses championnats en raison des contraintes du plafond salarial.

Une dizaine d'athlètes avaient dû quitter en 2010, dont Dustin Byfuglien, Kris Versteeg, Andrew Ladd, John Madden et Brent Sopel; cinq autres en 2013, dont Dave Bolland, Viktor Stalberg et Michael Frolik; et six en 2013, les Patrick Sharp, Brandon Saad, Johnny Oduya, Kimmo Timonen (à la retraite), Brad Richards et Antoine Vermette. On peut dire, sans se tromper, que le directeur général Stan Bowman, qui avait hérité d'un club pas si pire de Dale Tallon, a abattu de la bonne besogne pour garder ses vedettes bien entourées.

Parce que c'est sûr que si ton noyau compte Patrick Kane, Jonathan Toews, Duncan Keith, Brent Seabrook et Corey Crawford, ça donne un bon coup de pouce. Ajoutez Artem Anisimov, Artemi Panarin et Marian Hossa et ça va encore mieux.

Statistiques avancées

Ce qui m'a étonné le plus chez les Hawks, c'est leur désir de toujours se renouveler, tant du côté des joueurs que du côté des soi-disant nouvelles technologies. Les statistiques avancées, qui ont en quelque sorte causé la démission de Patrick Roy au Colorado et le congédiement de Gerard Gallant en Floride, ont pris racine dès le début du règne de Bowman dans la Ville des vents.

Dans une entrevue accordée l'an dernier à ESPN et à NHL.com, le directeur général a expliqué comment les statistiques avancées pouvaient l'aider dans son choix de joueurs pour compléter son fort noyau. Il a précisé que tout n'est pas basé sur les probabilités statistiques en raison de la présence d'un entraîneur-chef d'expérience comme Joël Quenneville derrière le banc, mais que Quenneville pouvait bonifier ses stratégies en insérant les bonnes pièces du casse-tête au bon endroit.

Il est aussi intéressant de noter que dans son évaluation de l'utilisation des statistiques avancées dans les grands circuits de sports professionnels, ESPN n'a classé qu'un seul club de la LNH parmi les 10 premiers : les Blackhawks. Je ne suis pas encore convaincu à 100 % de la pertinence des statistiques avancées, mais j'imagine que si ça explique en partie les succès des Hawks, ça ne doit pas être si mal.

Les Blues en mission

Toujours est-il que Chicago est de retour en tête de la Centrale. C'est clair qu'aucun championnat n'est gagné en décembre, mais les Blackhawks tiennent le coup en l'absence de leur capitaine Jonathan Toews. Ils ont gagné trois de leurs quatre derniers matchs sans lui et j'ai bien hâte de voir ce qu'ils vont faire à Philadelphie, samedi.

Parce qu'ils ne sont pas seuls dans leur section. Les Blues de St. Louis ne sont pas loin derrière et ce club-là est en mission. Plus rapides que l'an dernier, ils savent ce qu'ils ont à faire pour aller jusqu'au bout. Ils sont passés à un match de se rendre en finale de la Coupe Stanley, tombant devant les Sharks de San Jose en finale de l'Ouest. C'est la dernière saison de Ken Hitchcock derrière le banc et il a le goût de boire à nouveau dans le calice sacré, lui qui l'avait fait à la barre des Stars de Dallas, en 1999.

Si on fait exception des Blue Jackets de Columbus qui n'ont perdu qu'un seul match à leurs 10 dernières sorties, les Blues ont la deuxième meilleure fiche (7-3), à égalité avec les Predators de Nashville. Des Predators qui reviennent lentement, mais sûrement, parmi l'élite dans leur section. Mais revenons aux Blues. Ils sont bons, vraiment bons. Ils sont presque invincibles à domicile, où ils n'ont pas perdu à leurs 11 dernières sorties (9-0-2). Pas une très bonne nouvelle pour le Canadien qui se présente au Scottrade Center, mardi.

Vladimir Tarasenko joue probablement son meilleur hockey actuellement et trône au troisième rang des meilleurs marqueurs du circuit Bettman (13-14-27). Seuls Connor McDavid (34) et Nikita Kucherov (28) ont plus de points que lui. Et autre mauvaise nouvelle pour les adversaires des Blues : Alexander Steen est revenu au jeu, jeudi, après avoir raté les six derniers matchs des siens. Et il a récolté trois aides! L'arrière Kevin Shattenkirk, qui pourrait devenir joueur autonome en juillet, connaît lui aussi la saison de sa vie.

Les grands perdants

C'est déjà assuré que ça va se jouer entre les Blackhawks et les Blues dans la Centrale. Avec les Predators qui vont mêler les cartes après les Fêtes. Le Wild du Minnesota a actuellement la meilleure fiche de buts contre de la Ligue, mais je ne suis pas convaincu. Et les Stars de Dallas, même s'ils ont une offensive respectable, présentent l'une des défensives les plus poreuses de toute la LNH. Les Jets de Winnipeg? Ils ne jouent pas du mauvais hockey, mais ils ne seront pas des séries. Un club comme les Oilers dans la section Pacifique leur fait mal.

Les grands perdants dans la section Centrale? L'Avalanche. Il va falloir qu'il se passe quelque chose de majeur pour redonner vie à la formation du Colorado. Mettons que le changement d'entraîneur n'a rien révolutionné...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer