Trois intrus sur quatre

Les Sharks de Marc-Édouard Vlasic et du capitaine... (AP, Marcio Jose Sanchez)

Agrandir

Les Sharks de Marc-Édouard Vlasic et du capitaine Joe Pavelski sont la formation la plus équilibrée des quatre équipes toujours en action. Ils passeront en finale de la Coupe Stanley où ils batailleront contre les Penguins de Pittsburgh.

AP, Marcio Jose Sanchez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Kevin Johnston</p>

(Québec) La fameuse parité qui se veut la marque de commerce dans la LNH depuis le début de la décennie et dont le commissaire Gary Bettman est si fier n'a jamais été aussi en évidence que dans les présentes séries. Je ne connais pas beaucoup d'observateurs qui avaient prédit un carré d'as formé des Blues, des Sharks, des Penguins et du Lightning.

Le retour en finale d'association du Lightning pour une deuxième année de suite ne me surprend toutefois pas. De toute manière, avec des adversaires comme les Red Wings et comme les Islanders lors des deux premiers tours, ils ne pouvaient rater leur coup. Même sans Steven Stamkos et Anton Stralman.

Ça risque cependant de se compliquer contre Pittsburgh, un club préconisant à peu près le même style, mais un club comptant sur pas mal plus de ressources en attaque. Faudra que Ben Bishop continue d'exceller devant le filet du Lightning s'il veut retourner en finale de la Coupe Stanley.

C'est un collègue de Calgary qui le soulignait plus tôt cette semaine. Pour la deuxième fois en trois ans, les quatre champions de section sont éliminés des séries avant les finales d'association. Alors, dites-moi : est-ce que ça vaut vraiment la peine de vider son réservoir en saison régulière ou est-il préférable de seulement s'assurer une place au bal printanier et de ne pousser la pédale au fond qu'à partir de la mi-avril? Ça donne un bon débat.

Il y a donc trois intrus dans le carré d'as. Je ne dis pas que ce sont de mauvais clubs. Au contraire, ils méritent pleinement de continuer de jouer. Et les deux finales d'association, celle entre Pittsburgh et Tampa Bay, qui s'est amorcée vendredi, et celle opposant San Jose à St. Louis, qui prend son envol dimanche, vont être palpitantes et chaudement disputées.

Les Penguins ont fait taire bien des détracteurs depuis les Fêtes. Et voilà qu'ils écartent les Rangers de New York et les favoris, les Capitals de Washington, de leur chemin. Tout ça sans leur gardien numéro un, Marc-André Fleury. Matt Murray, le meilleur portier de la LAH depuis quelques saisons, a joué les trouble-fête.

Et voilà que Phil Kessel est le joueur le plus utile du club. Qui l'eut cru! Mais dans le fond, il n'est pas bien fatigué celui-là, parce que depuis son entrée dans la LNH, ses saisons ont toujours pris fin à la mi-avril. Il a des réserves dans le réservoir.

Les Capitals, bâtis pour rivaliser avec les puissances de l'Ouest, n'ont pas été capables de sortir de l'Est. Surprenant et décevant. Ils ont tenté de brasser les petits Penguins, sans succès. Pittsburgh revendique la meilleure fiche de tous les clubs encore en vie depuis l'arrivée de leur nouvel entraîneur-chef Mike Sullivan, en décembre. Ils possèdent tout pour se rendre en grande finale.

Impressionnants Blues

Dans l'Ouest, les Blues sont franchement impressionnants. Battre leurs ennemis jurés de la section Centrale, les Blackhawks et les Stars, en sept matchs chacun, c'est quelque chose, comme le disait si bien un certain numéro 66. Un club dur, un club bien dirigé avec plein de joueurs de caractère. Ils devront maintenant battre les Sharks de San Jose, une espèce d'hybride qui allie vitesse, gros gabarits, habiletés et désir.

Des quatre clubs toujours en action, les protégés de Peter DeBoer possèdent, selon moi, le plus bel équilibre. Les vétérans mènent la parade, les jeunes filent à vive allure dans des rôles de soutien. À la ligne bleue, c'est du solide. Brent Burns est une bête et Marc-Édouard Vlasic l'exemple parfait de la régularité. Et devant le filet, Martin Jones prouve hors de tout doute qu'il est un vrai gardien numéro un.

Les Blues m'ont fait mal paraître en battant Chicago et Dallas, mais je signe et je persiste. San Jose va passer en finale de la Coupe Stanley. Où ils vont batailler contre les Penguins de Pittsburgh. Sidney Crosby et Evgeni Malkin ont des choses à se faire pardonner et c'est le Lightning qui va en payer le prix. Mais ce se sera pas facile, loin de là. Les deux séries vont être longues. Ce sont deux clubs fatigués qui vont s'affronter pour le gros trophée dans quelques semaines.

Pas de panique à Los Angeles

Tiens, tiens, un autre directeur général qui a compris qu'il ne fallait pas toujours blâmer un entraîneur-chef pour les insuccès de son club. Plaisant de voir, vendredi, que les Kings de Los Angeles ont annoncé qu'ils en étaient venus à une entente avec Darryl Sutter afin qu'il demeure derrière le banc.

Sutter devenait libre comme l'air le 1er juillet et quelques formations, dont les Ducks d'Anaheim et son ancien club, les Flames de Calgary, n'auraient pas détesté lui mettre le grappin dessus. Mais son patron Dean Lombardi ne voulait pas le voir partir et, dans le fond de lui-même, Sutter voulait rester à L.A. Selon le Los Angeles Times, on parle d'un contrat de deux ans plus une année d'option, une entente qui serait supérieure à celle que Todd McLellan aurait signée avec les Oilers d'Edmonton et qui lui rapporterait en moyenne plus de 3 millions $ par saison.

Sutter a remporté deux Coupes Stanley avec les Kings (2012 et 2014), mais il a raté les séries le printemps dernier. Et cette saison, il a vu sa troupe s'incliner en première ronde face aux Sharks de San Jose. Critique envers ses joueurs à la suite de l'élimination, Lombardi a promis des changements... sur la glace. Sutter a repris des propos semblables cette semaine, déclarant que plusieurs joueurs du club-école d'Ontario en Californie allaient obtenir une bonne chance de se tailler une place lors du camp d'entraînement. Bien hâte de voir comment les «nouveaux» Kings vont se mesurer à leurs adversaires dans l'Ouest, l'hiver prochain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer