L'art de peaufiner ses atouts

Aucune équipe ne veut croiser la route de... (AFP, Jonathan Daniel)

Agrandir

Aucune équipe ne veut croiser la route de Patrick Kane et des Blackhawks de Chicago en première ronde des séries de la LNH.

AFP, Jonathan Daniel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Kevin Johnston</p>

(Québec) CHRONIQUE / À quelques heures de la fin du calendrier régulier, les prétendants affichent leurs couleurs. Après un rare passage à vide il y a quelques semaines, les Blackhawks de Chicago ont retrouvé leur synchronisme malgré l'absence de Duncan Keith, suspendu. Jusqu'à nouvel ordre, même si quelques adversaires présentent de meilleures fiches, les champions en titre de la Coupe Stanley demeurent mes favoris.

Le défi sera de battre les Hawks dans une série de quatre matchs. Et lea autres clubs le savent très bien. D'ailleurs, si Dallas et St. Louis, qui mènent le bal dans la corsée section Centrale, jouent du si bon hockey ces temps-ci, c'est qu'ils veulent à tout prix éviter d'affronter Chicago au premier tour. Tous deux ont la pédale au plancher, ayant gagné 8 de leurs 10 derniers matchs.

Il leur reste chacun un match à disputer, samedi. Les Stars reçoivent Nashville, tandis que les Blues ont la visite de Washington. Celui qui finira premier retrouvera un autre adversaire de section dans ses pattes en première ronde : le Wild du Minnesota. Le deuxième? Une bagarre sans merci face aux Hawks. Oui, le Wild joue beaucoup mieux depuis un mois. Mais à choisir entre les deux, c'est clair que j'éviterais Chicago comme la peste.

Dans la section Pacifique, rien n'est encore joué pour le premier rang, même si les Kings ont leur destinée entre les mains après avoir vaincu Anaheim 2-1 dans un duel épique, jeudi. Après avoir vu Ryan Kesler donner les devants aux Ducks au premier vingt, les protégés de Darryl Sutter ont répliqué deux fois lors de l'engagement médian : Milan Lucic avec son 20e de la saison et l'ancien des Hawks Kris Versteeg avec le but de la victoire. Les gardiens Jonathan Quick et John Gibson ont ensuite fermé la porte. Mine de rien, l'arrière étoile des Kings Drew Doughty a passé plus de 30 minutes sur la patinoire.

Si Los Angeles gagne son dernier match contre Winnipeg, il terminera au premier rang et se frottera aux Predators de Nashville. Ce qui nous donnera un autre duel californien entre Anaheim et les Sharks de San Jose, qui ne seront pas commodes eux non plus en séries.

San Jose a abattu de la bonne besogne pour retrouver sa vitesse de croisière cet hiver, mais est-ce que les «vieux» Joe (Thornton et Pavel­ski) peuvent maintenir leur rythme en séries? Faudra qu'ils me le prouvent. Quant aux Ducks, il faut leur lever notre chapeau. On ne donnait pas cher de la peau de Bruce Boudreau après le désastreux début de saison. Mais le coloré entraîneur-chef, soutenu par son dg, a su apporter les ajustements nécessaires à son alignement pour relancer l'équipe. Depuis les Fêtes, les Canards sont dominants.

Interrogations dans l'Est

Alors que le portrait se précise dans l'association de l'Ouest, c'est une tout autre histoire dans l'Est alors que les Red Wings, les Bruins et les Flyers ne savent toujours pas s'ils vont faire ou non les séries. Ça va se rendre à la limite dans leur cas. Detroit va disputer son dernier match face aux Rangers à New York et ces derniers vont se battre avec l'énergie du désespoir, car le troisième rang de la section Métropolitaine est à l'enjeu.

Quant à Boston, ils reçoivent la visite des Sénateurs d'Ottawa, qui planifient déjà leurs vacances estivales. Les Flyers, pour leur part, ont encore deux matchs à disputer : samedi à Pittsburgh et dimanche à Brooklyn face à des Islanders toujours dans la course pour le troisième rang dans la Métropolitaine avec les Rangers. À moins qu'ils aient assuré leur position en battant Buffalo, samedi.

Il est donc toujours impossible de savoir qui va affronter qui dans l'Est en séries. Si Washington est assuré du premier rang au classement général, Pittsburgh du deuxième rang dans la Métropolitaine et les deux clubs de la Floride (Panthers et Lightning) des deux premiers rangs dans l'Atlantique, tous devront attendre pour savoir qui ils vont recevoir à compter de la semaine prochaine.

Du lot, les Penguins sont sur la meilleure lancée en ayant remporté 9 de leurs 10 derniers matchs. La Floride, Tampa Bay et Detroit ont gagné chacun 6 de leurs 10 dernières sorties. Le plus grand mystère demeure les Red Wings. Même s'ils ne font presque pas de bruit et qu'ils affichent un différentiel de - 12 - le seul différentiel négatif de tous les clubs dans la course pour les séries -, ils luttent pour faire partie de la grande danse printanière pour la 25e année de suite, un record parmi tous les clubs des sports majeurs en Amérique du Nord.

Ça bougonne au Colorado

Patrick Roy et l'Avalanche du Colorado rateront les... (AP, Mark Humphrey) - image 3.0

Agrandir

Patrick Roy et l'Avalanche du Colorado rateront les séries pour une deuxième saison de suite. 

AP, Mark Humphrey

Quand ça va mal, ça va mal. Victime d'une intoxication alimentaire, Patrick Roy ne filait pas, jeudi. Puis en soirée, Colorado, écarté des séries pour la deuxième année de suite, a perdu 4-2 contre Dallas, une 5e défaite d'affilée, la 7e à ses 8 dernières sorties.

Un collège de Denver a demandé à Roy s'il avait toujours le goût d'être entraîneur et sa réponse ne s'est pas fait attendre. «La saison a été plus difficile que prévu, je le reconnais. J'étais persuadé que nous serions des séries. Notre mauvais départ n'a pas aidé. Mais je veux continuer derrière le banc. J'ai une bonne relation avec Joe [Sakic].»

Roy a noté que c'est la première année du duo à la tête de l'Avalanche qui a faussé la donne. «Notre problème, c'est cette saison de 112 points quand nous sommes arrivés ici. Les gens oublient que l'année précédente, le club avait fini avant-dernier de la Ligue. L'an passé, nous avons totalisé 90 points; cette année, pas mal moins. C'est décevant. Ça me frustre, mais il ne faut pas paniquer et rapiécer pour un an. Il faut penser à long terme. Il y a certainement un juste milieu entre notre saison de 112 points et celle de 90 points l'an dernier.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer