Faites donc jouer les jeunes!

Selon Elias Sports, Alex Galchenyuk est le premier... (Archives La Presse, André Pichette)

Agrandir

Selon Elias Sports, Alex Galchenyuk est le premier porte-couleurs du Canadien depuis Jean Béliveau, en 1959, à réussir cinq matchs de plus d'un but dans un intervalle de huit rencontres.

Archives La Presse, André Pichette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Kevin Johnston</p>

(Québec) Le Canadien s'est soudainement déniché une nouvelle vedette. Comme ça, tout d'un coup. C'est comme si Alex Galchenyuk sortait de nulle part pour devenir le franc-tireur le plus dangereux de toute la LNH au cours des trois dernières semaines. Magique!

Évidemment, je fais un peu d'ironie. Mais c'est plus fort que moi. Selon Michel Therrien, quelque chose a subitement transformé son jeune attaquant. «Il mérite tout le crédit pour la façon dont il s'est développé», a noté l'entraîneur-chef du Tricolore. «Il n'est pas le même joueur qu'il était il y a trois mois.» Ben coudonc.

N'y aurait-il pas une autre explication à ce revirement de situation? Est-ce que par hasard, le jeune américano-russe n'est-il pas mieux utilisé par ses patrons? N'a-t-on pas finalement «découvert» comment exploiter son potentiel de la bonne manière? Je répondrais un gros OUI à toutes ces interrogations.

En ces temps modernes, beaucoup trop d'entraîneurs se compliquent la vie pour rien. La stratégie domine outrageusement sur le talent brut. Je parle des temps modernes, mais ça fait longtemps que l'on assiste à des absurdités dans le monde du sport où les penseurs pensent beaucoup trop dans certaines situations.

Un dirigeant d'Équipe Canada junior, Dave King pour ne pas le nommer, n'a-t-il pas déjà écarté Mario Lemieux? Et Guy Lafleur n'a-t-il pas réchauffé le banc à ses débuts chez le Canadien? Plus près de nous, souvenez-vous du temps où Pierre Pagé, Dave Chambers, Jacques Martin et Robbie Ftorek voulaient à tout prix «casser» un jeune Owen Nolan à ses débuts chez les pros, lui préférant les Mike Hough, Aaron Broten et Tony Hrkac de ce monde.

C'est donc compliqué, le hockey. Heureusement que d'autres dirigeants ont compris que le talent, peut-être un peu croche mais combien payant, finit par rapporter des dividendes. C'est sûr que les surdoués comme MacKinnon, Ekblad, McDavid et Eichel auront toujours leur chance à 18 ans. Mais d'autres comme Barkov, Jones, Monahan, Bennett, Hanifin, Draisaitl, Larkin, Domi, Ehlers et Gaudreau ont bénéficié de la confiance de leurs entraîneurs et dominent.

11 buts en 25 lancers

De la cuvée de Galchenyuk - il a été choisi troisième au total par le Canadien en 2012 -, le premier choix Nail Yakupov en arrache à Edmonton. Mais des gars comme Morgan Reilly (5e choix, Toronto), Filip Forsberg (11e, Washington, échangé par la suite à Nashville), Olli Maatta (22e, Pittsburgh) et même Cocy Ceci (15e, Ottawa) jouent beaucoup et contribuent bien plus qu'un vétéran au talent ordinaire.

C'est remarquable ce qu'a accompli Galchenyuk depuis la mi-janvier. Il a peut-être profité de l'absence de quelques collègues pour jouer plus souvent, mais au moins, il a su saisir sa chance. Et il est béni par les dieux du hockey parce qu'à peu près tout ce qu'il touche se transforme en but. Il a marqué 11 buts à ses 25 derniers tirs, ce qui fait de lui le meilleur buteur de la LNH depuis le 18 février. Il a marqué deux buts à chacune de ses trois dernières sorties, a connu des matchs de deux buts lors de quatre de ses cinq derniers matchs, lors de cinq de ses huit dernières rencontres.

Galchenyuk joue pesant sur la patinoire. À 6'1'' et 207 livres, il prend beaucoup de place. Et à le voir aller, il possède ce flair de toujours être à l'endroit où la rondelle va le trouver. De là l'intérêt de l'utiliser avec des joueurs talentueux et rapides. Et de l'utiliser le plus souvent possible. D'environ 14 minutes par rencontre avant la pause de Noël, il est passé à 16, 17 et maintenant à peu près 19 minutes par match. Pas si mal.

C'est peut-être pour ça que Michel Therrien le trouve meilleur. Simplement parce qu'il le voit plus souvent. Et quand un bon joueur joue plus souvent, eh bien normalement, il obtient plus de chances de marquer. Me semble que ça ne prend pas une formule mathématique bien compliquée pour comprendre. Ne vous gênez pas pour faire jouer les bons jeunes et tous vont être gagnants. Quand je paie mes billets à gros prix, je préfère voir un Galchenyuk virevolter plutôt qu'un Flynn ou un Brown tourner en rond.

Fermeture du Forum

Déjà 20 ans, le vieux Forum

Le temps file. Il y a 20 ans, vendredi, le Canadien disputait son dernier match au mythique Forum. C'était le 11 mars 1996 et j'y étais pour Le Soleil. Ce fut magique comme soirée.

Surtout les cérémonies d'après-match au cours desquelles nombre de légendes tricolores ont paradé au centre de la patinoire. Le passage du flambeau d'un capitaine à un autre, de Butch Bouchard à Maurice Richard à Jean Béliveau à Henri Richard à Yvan Cournoyer à Serge Savard à Bob Gainey, qui l'a remis à Guy Carbonneau. Ce dernier, membre des Stars de Dallas, qui avaient perdu 4-1 contre le Canadien ce soir-là, avait troqué son chandail vert pour son vieux bleu-blanc-rouge. Il l'a lui-même remis au capitaine du temps, Pierre Turgeon. Puis, tous ont quitté la patinoire alors que le tableau donnait rendez-vous pour le match suivant au Centre Molson, rebaptisé Bell depuis.

Une pléiade d'anciens avaient également foulé le tapis rouge, mais le moment le plus mémorable fut l'ovation de plus de 15 minutes réservée au Rocket, qui avait pleuré à chaudes larmes. Plusieurs heures plus tard, j'étais du dernier groupe de journalistes à quitter la salle de presse et le Forum. Quelques jours plus tard, j'étais dans les gradins du Centre Molson pour le premier match dans le nouvel amphithéâtre. Mais ce n'était pas pareil. Le confort des édifices modernes est sans égal, sauf que l'on s'ennuie, nous les plus vieux, du Forum, du Boston Garden, du Chicago Stadium, du Aud de Buffalo, du Forum de Los Angeles, du Checkers Arena de St. Louis, du Winnipeg Arena, du Pacific Coliseum et du Maple Leafs Gardens.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer