Les meilleurs encore meilleurs

Jonathan Toews et les Blackhawks de Chicago sont... (Archives AP, Chris O'Meara)

Agrandir

Jonathan Toews et les Blackhawks de Chicago sont les favoris pour remporter la Coupe Stanley. Il s'agirait d'un quatrième titre au cours des sept dernières saisons.

Archives AP, Chris O'Meara

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Kevin Johnston</p>

(Québec) CHRONIQUE / C'est le but de l'exercice, me direz-vous, mais une fois la période de transactions terminée en début de semaine, force est de reconnaître que les meilleurs clubs de la LNH sont devenus encore meilleurs. Et c'est encore dans l'association de l'Ouest que les alignements se sont le plus bonifiés.

Avec en tête de liste les Black­hawks de Chicago, champions en titre de la Coupe Stanley et favoris pour remporter le gros trophée pour la quatrième fois au cours des sept dernières saisons. Ce n'est pas banal, ce que réussit le dg Stan Bowman année après année. Surtout en cette ère de plafond salarial et avec tous ces joueurs d'exception dans sa formation.

C'est drôle, mais plusieurs se sont affolés lorsque les Hawks ont troqué le jeune et prometteur Brandon Saad à Columbus l'été dernier parce qu'on aurait eu du mal à le payer à sa juste valeur. Plus personne ne parle de lui aujourd'hui. Arrivé en retour, Artem Anisimov s'amuse sur le premier trio en compagnie de Patrick Kane et d'Artemi Panarin, la révélation de l'année qui remplace haut la main Saad.

Parlant de trios, le «deuxième» de Chicago - Jonathan Toews, Andrew Shaw et Andrew Ladd, fraîchement débarqué de Winnipeg - fait flèche de tout bois lui aussi. Lors du match opposant les Hawks et les Capitals de Washington, les deux meilleurs clubs de la ligue, dimanche dernier, c'est tout un spectacle qu'ils ont donné, ces deux trios-là. Dans une victoire de 3-2 des meneurs dans l'Ouest, faut-il noter.

Vrai, Chicago ne joue pas son meilleur hockey depuis quelques semaines. On ne fête pas en maintenant une fiche inférieure à ,500 à ses 10 dernières sorties (4-5-1). Mais leurs plus proches rivaux, les Stars de Dallas, qui sont allés chercher le bloqueur de tirs Kris Russell à Calgary, ne font guère mieux (3-5-2). Tranquilles, les Blues de St. Louis (7-3-0) et les Predators de Nashville (7-0-3) jouent bien mieux. Sauf que dans une série quatre de sept, Hawks et Stars sont bien mieux équipés pour veiller tard. Très tard, même.

La «grosse» Pacifique

Le Canadien nous a permis d'élargir nos horizons cette semaine. Pas par ses prouesses, mais plutôt en nous permettant de voir à l'oeuvre les Sharks, les Ducks et les Kings. Franchement impressionnants, ces trois clubs. C'est clair que les trois équipes de tête de la section Pacifique sont à prendre au sérieux.

Gros, rapides, talentueux, eux aussi sont équipés pour le bal printanier. Pendant longtemps en première moitié de campagne, les patineurs de Los Angeles étaient seuls dans la course. Une course en solitaire qui s'est transformée en course à trois. San Jose a maintenant un bon gardien et la défensive ne donne pas beaucoup de chances à l'adversaire. En attaque, les vétérans donnent le ton et ils semblent avoir retrouvé le goût de jouer sous Peter DeBoer.

Quant à Anaheim, c'est la transformation totale. De nigaud qu'il était en début de saison, l'entraîneur-chef Bruce Boudreau est devenu un fin stratège. La potion magique qu'il a donnée à ses joueurs les a rendus invincibles. Tous ont hâte de voir le résultat du choc de la région de Los Angeles entre les Ducks et les Kings, samedi.

Parlant des Kings, ils dominent un peu moins qu'en octobre et en novembre, mais ils seront dans la course pour la Coupe Stanley contrairement à l'an dernier alors qu'ils avaient raté les séries. Comme le soulignait un collègue du sud de la Californie, plusieurs observateurs se sont interrogés sur le peu d'action des Kings lors du blitz final des transactions alors qu'ils n'ont ajouté que Kris Versteeg et Rob Scuderi. Mais ils oublient l'arrivée de Vincent Lecavalier et de Luke Schenn avant les Fêtes. Quand tu peux te permettre d'avoir un joueur «d'utilité» de troisième ou quatrième trio comme Lecavalier, tu es en voiture.

Les Capitals... et les autres

Si le Lightning de Tampa Bay, les Rangers de New York et les Bruins de Boston jouent actuellement leur meilleur hockey de la saison dans l'association de l'Est, ils tirent toujours de la patte derrière les Capitals de Washington, qui n'ont jamais ralenti la cadence. Sur le point d'atteindre le cap des 100 points, ils dominent à peu près toutes les catégories de statistiques dans la LNH. Ils ont marqué 61 buts de plus qu'ils en ont accordé, devançant par 33 buts les Blackhawks, leur plus proche poursuivant.

Je n'ai pas aimé l'attitude des Caps lors de leur défaite aux mains du Tricolore, la semaine dernière. Mais ils vont être difficiles à battre dans une série quatre de sept. Leur plus grande menace demeure le Lightning, si la bande à Jon Cooper peut imposer sa cadence. Parions cependant que Barry Trotz a déjà une stratégie défensive de préparée.

Reste à mesurer l'impact de l'arrivée d'Eric Staal chez les Rangers. Mais à New York, tout repose sur Henrik Lundqvist. S'il manque à l'appel, ils ne seront pas dans le coup. Je réserve mon évaluation des Bruins et des surprenants Panthers de la Floride pour plus tard. Je veux voir ce qu'ils ont dans le corps en mars.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer