Patrick Roy en a plein les bras

Grosse fin de semaine pour Patrick Roy. En... (La Presse Canadienne, Darryl Dyck)

Agrandir

Grosse fin de semaine pour Patrick Roy. En plus de participer au match des anciens entre Colorado et Detroit, l'entraîneur-chef de l'Avalanche doit préparer son équipe pour la rencontre de samedi contre les Red Wings.

La Presse Canadienne, Darryl Dyck

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Kevin Johnston</p>

(Québec) CHRONIQUE / L'Avalanche du Colorado fait la manchette ces jours-ci en raison de tout ce qui entoure la visite des Red Wings de Detroit et la présentation du match de la Série des stades au Coors Field, domicile des Rockies du baseball majeur. Même que la rencontre de vendredi opposant les anciennes gloires des deux organisations a plus fait jaser que celle du calendrier régulier de samedi.

C'est plaisant de vivre dans le passé, les souvenirs sont nombreux. Mais parions que malgré son côté compétiteur, Patrick Roy n'avait pas la tête à tout ce qui l'attendait sur la glace face aux Shanahan, Larionov, Chelios, Draper et compagnie, vendredi. C'est clair qu'il pensait déjà à ce que l'entraîneur-chef qu'il est devenu devait faire pour aider ses jeunes à amasser deux précieux points, samedi soir.

Parce que la tâche est lourde pour l'Avalanche. Pour l'instant, Roy et sa bande tiennent le coup et occupent la dernière position permettant d'accéder aux séries. Mais rien n'est acquis, surtout pas avec encore six semaines de hockey à jouer. Et surtout pas avec un club qui accorde plus de buts qu'il en marque. L'Avalanche est d'ailleurs la seule équipe actuellement classée pour les séries dans l'association de l'Ouest à revendiquer ce «fait d'armes».

Après un départ canon à la barre de l'Avalanche en 2013-2014, année au cours de laquelle il avait mené l'équipe au premier rang de la puissante section Centrale avec 52 victoires, Roy avait hérité du titre d'entraîneur-chef par excellence dans la LNH. Mais sa jeune équipe a vite été victime de la puissance des autres équipes de sa section et avait raté les séries l'année dernière malgré une fiche respectable de 39-31-12 et 90 points.

Cet hiver, on ne donnait pas beaucoup de chances au Colorado de rivaliser avec les Stars, les Black­hawks, les Blues, les Predators, le Wild et même les Jets. Mais malgré une première moitié de campagne en dents de scie, l'Avalanche est demeuré assez près du groupe de milieu de terrain pour se glisser dans une position avantageuse.

Un exploit digne d'être souligné parce qu'on ne voyait pas Denver en séries. Reste à finir avec le même aplomb offert en janvier.

En fait, le sort de l'Avalanche, qui joue pour à peu près ,500 depuis quelques semaines, repose entre les mains du Wild. Le Minnesota a connu un regain de vie lors du congédiement de l'entraîneur-chef Mike Yeo, mais après quatre victoires de suite, on a recommencé à perdre. Faudra voir qui des deux pourra coller le plus de victoires d'ici le 16 avril.

Ça sent la Coupe à Chicago

Quant au haut du classement dans la section Centrale, c'est toujours aussi serré. Du moins pour l'instant. Les Stars de Dallas ont recommencé à gagner pour reprendre la tête par un brin. Mais les Blackhawks n'ont pas dit leur dernier mot et leur rusé dg Stan Bowman a réussi quelques coups de maître pour ajouter quelques vétérans dans le dernier droit.

Andrew Ladd revient dans la Ville des vents et devrait s'avérer l'ingrédient parfait pour le trio de Jonathan Toews, avec qui il a gagné la Coupe Stanley avec les Hawks en 2010. Puis Bowman s'est entendu avec son ex-collègue Marc Bergevin pour obtenir les services de Dale Weise et de Tomas Fleischman du Canadien qui amèneront une profondeur inégalée dans le reste de la LNH.

Il a également troqué Rob Scuderi, qui ne jouait presque pas depuis son arrivée de Pittsburgh à la mi-décembre en retour de Christian Ehrhoff. Sans pression, il va aider Chicago, qui demeure favori pour conserver leur titre.

Et peut-être que Bowman n'a pas terminé ses «ajustements» parce que s'il parvient à échanger Bryan Bickell et une partie de son lucratif contrat, il aura la marge de manoeuvre sous le plafond salarial pour ajouter un dernier élément. Ça sent la Coupe à Chicago.

Les Blues magasinent aussi et je dois admettre qu'ils me surprennent depuis un mois. Et voilà que les Predators, aussi à la recherche de renforts, n'ont perdu qu'une fois en temps réglementaire au cours de leurs dix dernières sorties. Mais ils ont tous pris du retard sur les Hawks. Comme le veut la coutume, ça chauffe dans la Centrale!

Revoilà les Rangers!

L'histoire des Rangers de New York ressemble beaucoup à celle du Canadien cette saison. Du moins jusqu'à la mi-janvier. Comme le Tricolore, ils avaient connu un début de campagne tout à fait remarquable. Mais tout s'est écroulé et les défaites se sont accumulées au point où l'avenir d'Alain Vigneault a été remis en question. Mais à la différence du Canadien, les Blueshirts sont sortis de leur torpeur et les voilà de retour parmi les meilleurs dans l'Est. Il faut bien sûr oublier les Capitals de Washington, qui sont dans une classe à part, mais New York n'a rien à envier aux autres. Et ils sont parvenus à le faire sans le grand flanc mou Rick Nash, blessé plus souvent qu'à son tour, qui devait être la vedette de ce club-là. Leur attaque est équilibrée avec les Zuccarello, Brassard, Miller, Hayes, Stepan, Kreider. Leur défensive est menée par Keith Yandle, qui n'est plus sur le marché des échanges en l'absence de Ryan McDonagh. Et devant le filet, Henrik Lunqvist joue comme... Henrik Lundqvist. Je n'aimerais pas les affronter en séries, ceux-là. Surtout s'ils ajoutent un Stall ou un autre attaquant de premier plan à l'attaque d'ici lundi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer