Bougera, bougera pas?

Après avoir causé une surprise en échangeant Jiri... (Photo Stephen Dunn, AFP)

Agrandir

Après avoir causé une surprise en échangeant Jiri Sekac (ci-dessus) aux Ducks d'Anaheim contre Devante Smith-Pelly, Marc Bergevin sortira-t-il un autre lapin de son chapeau d'ici lundi?

Photo Stephen Dunn, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Kevin Johnston</p>

(Québec) La planète hockey sera fixée à 15h, lundi. Finie la période des transactions dans la LNH, finies les rumeurs, fondées comme fictives. Des joueurs vont déménager, des clubs vont se dégarnir, d'autres pensent qu'ils vont devenir meilleurs avec leurs acquisitions. Au bout du compte, c'est sur la patinoire que ça va se jouer. Est-ce que quelqu'un va réussir à s'acheter une Coupe Stanley? Ou gâcher tout le bon travail accompli par le personnel en place depuis le début de la longue saison?

Il y a quelques années, les derniers moments avant l'heure de tombée se voulaient captivants. Mais dernièrement, les directeurs généraux les plus rusés ont pris l'habitude de faire leurs emplettes à l'avance. Ça bouge déjà depuis une couple de mois et certains clubs comme le Wild du Minnesota (Devan Dubnyk et Sean Bergenheim), les Jets de Winnipeg (Tyler Myers, Drew Stafford, Jiri Tlusty) et les Penguins de Pittsburgh ont trouvé le moyen de regarnir leur alignement. Même les Predators de Nashville, que j'ai toujours du mal à prendre au sérieux malgré leur campagne étincelante, sont meilleurs avec l'arrivée de Cody Franson et de Mike Santorelli, arrachés aux Maple Leafs en reconstruction (ou en démolition, si vous préférez).

Les Penguins, jamais rassasiés, ont ajouté du chien en David Perron, Daniel Winnik et Maxime Lapierre. Mais le dg Jim Rutherford n'aurait pas dit son dernier mot, recherchant toujours un solide attaquant et/ou un arrière capable d'évoluer sur les deux premiers duos à la ligne bleue. Une combinaison qui me fait rire, à bien y penser, parce que c'est à peu près la même combinaison recherchée par le Canadien, les Rangers, les Bruins et à peu près tous les autres clubs qui se veulent ou qui se pensent prétendants. Faut aussi garder à l'oeil les Red Wings de Detroit qui se faufilent «sous le radar» cet hiver.

Que fera Bergevin?

Du côté de Montréal, Marc Bergevin a surpris en laissant filer Jiri Sekac à Anaheim. Habile et rapide, il se voulait le prototype parfait de l'attaquant tricolore. Mais à bien y penser, plusieurs des joueurs offensifs du Canadien répondent présents à la même description. C'est pourquoi l'acquisition d'un dur moins raffiné comme Devante Smith-Pelly est logique. Et à regarder aller le jeune Jacob De La Rose quand on lui a donné la chance de jouer régulièrement, jeudi, on comprend mieux Bergevin. Surtout que De La Rose n'a que 19 ans.

Rarement a-t-on vu Michel Therrien aussi affectueux avec un de ses protégés. L'entraîneur-chef est venu enlacer De La Rose après le premier but de ce dernier à Columbus, déclarant après la rencontre : «J'ai bien aimé ce que j'ai vu de lui. Il joue avec confiance, et il est très responsable dans son positionnement avec la rondelle. Il ne force jamais le jeu, il ne se met pas souvent dans le trouble.» Ce qui était tout le contraire dans le cas de Sekac, dernièrement.

Reste maintenant à voir ce que Bergevin fera au cours des deux prochains jours. Paraît que les espoirs de l'organisation comme Michael McCarron et le gardien des Remparts Zachary Fucale seraient en grande demande. Le collègue Jim Matheson (Edmonton Journal), qui couvre les activités des Oilers depuis une quarantaine d'années et qui a vu neiger, raconte que si le Canadien désirait mettre le grappin sur l'arrière Jeff Petry, Fucale en serait l'élément déclencheur. Matheson se demande pourquoi le Canadien s'empêcherait de «sacrifier» Fucale en sachant très bien que Carey Price sera devant le filet pour au moins les 10 prochaines années. Une bonne réflexion de sa part.

30 listes d'épicerie

Mais Bergevin n'est qu'un des30 directeurs généraux. Ses vis-à-vis ont leur liste d'épicerie, eux aussi. Peter Chiarelli (Boston) salive à l'idée de pouvoir compter sur Antoine Vermette, et Stan Bowman (Chicago) est aussi à la recherche de renforts à la suite de la blessure de Patrick Kane. Vermette, Cam Atkinson (Columbus) et l'énigmatique Chris Stewart (Buffalo) sont deux des attaquants les plus attrayants sur le marché. Les arrières Keith Yandle et Zbynek Michalek sont aussi sur le marché, les Coyotes visant un des meilleurs espoirs lors du prochain repêchage. Et il y a encore beaucoup de joueurs disponibles chez les Leafs. Ne reste qu'à trouver preneur.

La course vers les derniers postes admissibles aux séries s'est finalement animée au fil des semaines. Même dans l'Est, où les dés semblaient pipés, voilà que les Sénateurs, les Flyers et les Panthers chauffent les Bruins, qui n'ont gagné que deux de leurs 10 derniers matchs. Je m'explique cependant mal pourquoi la Floride est allée chercher Jaromir Jagr au New Jersey. Peut-être pour qu'il y planifie sa retraite comme la majeure partie de la population là-bas?

Dans l'Ouest, les Kings refont le coup de la poussée tardive pour se classer, mais la ligne est mince. Leur planche de salut, c'est que les clubs avec qui ils rivalisent en arrachent à peu près tous.

Et les blessures viennent s'en mêler. Vancouver a perdu les services du gardien Ryan Miller et Calgary devra probablement se passer du meilleur arrière de l'organisation, Mark Giordano, pour une longue période. Il a été blessé lors d'une collision avec Steve Bernier (Devils), jeudi. Quant aux Sharks de San Jose, qui sont tout près eux aussi, ils continuent de perdre plus souvent qu'ils ne gagnent.

À vous de jouer, messieurs les directeurs généraux. Un jeu pas facile du tout. En ces temps modernes, en plus d'évaluer correctement le talent des joueurs, il faut tenir compte du plafond salarial. Et c'est là que ça se complique. À moins d'être créatifs comme Dave Nonis (Toronto) et Jarmo Kekalainen (Columbus) l'ont été dans la transaction Clarkson-Horton. Un tour de passe-passe comptable qui pourraient même valoir à Nonis de conserver son emploi à Toronto.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer