Clément Lemieux: encore au service

Encore aujourd'hui, Clément Lemieux entraîne des jeunes au... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Encore aujourd'hui, Clément Lemieux entraîne des jeunes au volleyball.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Des années après avoir connu ses heures de gloire sur un court de volleyball, comme joueur, puis comme entraîneur, Clément Lemieux est toujours au service. En tant que directeur général du Patro Roc-Amadour, il est maintenant au service de la communauté.

Des années après avoir connu ses heures de... (Archives Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Archives Le Soleil

«J'ai toujours considéré que le coaching était un privilège, explique Lemieux. Celui d'accompagner les jeunes dans une démarche sportive, de leur apprendre à repousser leurs limites et à atteindre des objectifs et de les faire vibrer. Et c'est drôle jusqu'à quel point il peut y avoir des similitudes avec ce que je fais au Patro.

«Ici l'été, il y a 250 employés, dont 80 % sont des jeunes entre 14 et 22 ans. Aujourd'hui encore, même si je ne le fais pas directement, j'accompagne des personnes à grandir. À l'époque, c'était grâce au sport. Maintenant, c'est le loisir qui est cet outil de rencontre, de partage et de dépassement.»

C'est en septembre 2002 que Lemieux a accepté le poste au Patro Roc-Amadour. «C'est la vie qui m'a emmené ça. Je suis une personne croyante et je crois qu'il n'y a rien qui arrive pour rien dans la vie.»

Amer à la suite de la fin de son parcours avec l'équipe nationale, il a remis en question bien des choses. Travaillant à l'Université de Sherbrooke, il sentait que le feu qui l'animait jadis s'était éteint et il était malheureux. Mais son téléphone a sonné.

«J'ai reçu un appel du père Jean-Roch Hardy. Il m'a dit que le Patro était à la recherche d'un directeur général et qu'il désirait me rencontrer en compagnie de Michel Dallaire, le président du C. A. Quand j'ai raccroché, j'ai dit à ma conjointe : "Il vient de me faire signe."»

À son arrivée au Patro, Lemieux a fixé des buts dans les différents secteurs. Le premier grand objectif collectif a été de redonner la cour du Patro aux gens du quartier. Par la suite, grâce à un investissement de 13 millions $, le Patro s'est offert de nouvelles installations.

«À travers ça, j'ai retrouvé la passion que j'avais dans mes meilleures années de coaching.»

Retour aux sources

Pour Clément Lemieux, ce travail au Patro est une sorte de retour aux sources. Il a lui-même grandi au Patro Saint-Vincent-de-Paul, qu'il qualifie de sa deuxième famille. Il a commencé à le fréquenter à l'âge de cinq ans et il y est demeuré jusqu'à l'âge de 23 ans. C'est aussi au Patro qu'il a découvert une passion pour enseigner le sport. «J'aimais accompagner les jeunes, leur donner des défis. J'aimais la notion d'être un modèle pour eux.»

Athlète accompli, Lemieux s'est illustré au hockey. Invité au camp des Éperviers de Sorel de Rodrigue Lemoyne, il a préféré, à cause de sa petite taille, poursuivre sa carrière avec les Titans du Cégep Limoilou. Il a joué ensuite au basketball AA, puis au volley AAA. Capitaine de l'équipe, il a connu une saison de rêve qui s'est terminée par la première conquête d'un championnat canadien par les Titans et un titre de joueur de l'année au Canada!

Engagé trois ans plus tard (1983) comme entraîneur des Titans, Lemieux a mené les siens à trois titres collégiaux nationaux consécutifs qui lui ont ouvert les portes du circuit universitaire en 1985. Lemieux avait cependant d'autres plans, il avait décidé de quitter le pays en juin pour aller fonder un Patro au Zaïre. Il avait son billet d'avion en poche quand Bob Deschenaux l'a joint pour lui offrir le poste de coach du Rouge et Or.

«Je suis allé voir mes mentors et les gens qui m'accompagnaient dans ma préparation pour le Zaïre pour leur demander ce qu'ils en pensaient. Ils m'ont dit : "Il n'y a pas de problème. Il t'a donné un don pour le coaching. Il faut que tu ailles au bout de ça."»

«La nuit avant que je prenne ma décision, alors que j'étais seul dans la cafétéria du Patro Saint-Vincent-de-Paul et que je réfléchissais en trempant mon biscuit Pattes d'ours dans mon verre de lait, le père Béland est venu me voir. Je lui ai parlé de mon dilemme. Il m'a dit : "Tu n'as pas besoin d'aller en Afrique pour aider des gens. Tu vas te lever demain matin et tu vas pouvoir en aider ici." C'est là que la paix s'est installée en moi et que j'ai su quoi faire.»

S'en est suivi un premier titre national pour Laval, puis l'accession au poste d'entraîneur-chef de l'équipe du Canada (1992). Une expérience qui s'est terminée abruptement en 1996.

C'est seulement il y a un an et demi que Lemieux a recommencé à coacher. Il dirige l'équipe benjamin-cadet du Club ESSOR, une formation dans laquelle évolue son fils aîné.

«Je me doutais bien qu'un jour, mes enfants allaient me ramener dans l'univers du coaching. Sauf que maintenant, je le fais à une échelle complètement différente. C'est une façon pour moi d'un peu redonner à la communauté du volleyball.»

Questions/réponses

  • Un regret? Mon seul : ma fin avec l'équipe nationale qui s'est terminée dans le mensonge et l'hypocrisie; quelque chose qui m'a blessé, blessé, blessé.
  • Une idole de jeunesse? Guy Lafleur.
  • Plus grande richesse? Avoir été pauvre.
  • Moment marquant? Premier championnat canadien du Rouge et Or volleyball.
  • Personnes marquantes? Pierre Lavoie et Michel Dallaire.
  • Fait d'armes? Avoir perpétué l'héritage reçu des frères Saint-Vincent-de-Paul.

Partager

À lire aussi

  • Philippe Laroche: côtes à côtes

    Jean-François Tardif

    Philippe Laroche: côtes à côtes

    «J'ai tellement aimé que j'ai acheté la compagnie» peut presque dire Philippe LaRoche quand il parle de la carrière de restaurateur franchisé qu'il a... »

  • Jean-François Tardif | Mitch Lyden: rêve brisé

    Jean-François Tardif

    Mitch Lyden: rêve brisé

    Si ça n'avait été que de lui, Mitch Lyden n'aurait jamais fait carrière ailleurs que dans le monde du baseball. C'est pour cette raison qu'après un... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer