Rien d'acquis pour Atlanta

Le quart Matt Ryan et sa bande tenteront... (AP, John Bazemore)

Agrandir

Le quart Matt Ryan et sa bande tenteront de faire oublier leur performance du dernier Super Bowl lors duquel ils se sont inclinés 34-28 en prolongation devant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

AP, John Bazemore

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Depuis l'an 2000, la moitié des équipes qui se sont inclinées au Super Bowl n'ont même pas réussi à se qualifier pour les séries l'année suivante. Et aucune formation ayant subi le même sort n'a réussi à participer à la grande finale de la NFL deux années consécutives depuis le début des années 90, alors que les Bills de Buffalo ont tenté leur chance quatre années d'affilée, sans succès.

Compte tenu de la façon dont les Falcons d'Atlanta ont perdu la face lors du LIe Super Bowl - les protégés de Dan Quinn menaient 28-3 tard au troisième quart avant de s'incliner 34-28 en prolongation devant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre -, on peut se demander dans quel état d'esprit ils aborderont la saison 2017.

Afin d'inciter tous ses joueurs à tourner la page, Quinn a insisté dès les premiers jours du camp sur l'importance de regarder en avant plutôt que dans le rétroviseur. La bonne façon d'agir compte tenu du fait que les champions en titre de la Conférence nationale auront fort à faire, ne serait-ce que pour décrocher le championnat de leur division, où ils seront impliqués dans une lutte à finir avec la Caroline et Tampa Bay.

Avec des joueurs aussi talentueux que Matt Ryan, Devonta Freeman, Julio Jones, Mohamed Sanu et Taylor Gabriel, l'offensive des Falcons marquera encore une tonne de points - Atlanta a terminé au sommet de la NFL avec 540 points marqués en 2016 -, même si ces vedettes devront s'adapter au système mis en place par Steve Sarkasian, le coordonnateur à l'attaque qui a pris la relève de Kyle Shanahan, le nouvel entraîneur-chef des 49ers de San Francisco. La défensive sera elle aussi entre les mains d'un nouveau venu, Marquand Manuel, qui aimerait bien que la recrue Takkarist McKinley (UCLA) s'impose encore plus rapidement que Vic Beasley, la saison dernière. 

Les Panthers ont peiné

Il n'y a personne de mieux placer que les joueurs des Panthers de la Caroline pour discuter des contrecoups d'une défaite au Super Bowl. La troupe de Ron Rivera a terminé la saison dernière au dernier rang de la division Sud de la NFC avec une fiche de 6-10. Un méchant contraste avec leur dossier presque immaculé de 15-1 en 2015!

Après avoir décroché le titre de Joueur par excellence de la NFL, Cam Newton a connu la pire saison de sa carrière sur le plan des statistiques (19 touchés/14 interceptions) en 2016 et il est déterminé plus que jamais à récupérer sa cape de Superman au cours des semaines à venir.

Pour lui faciliter la tâche, les Panthers ont sélectionné l'excellent porteur de ballon Christian McCaffrey (Stanford) et l'ailier espacé Curtis Samuel (Ohio State) le printemps dernier, question de présenter une attaque plus diversifiée. McCaffrey partagera le boulot avec le vétéran Jonathan Stewart en début de saison, mais son temps de jeu augmentera au fil des semaines en raison du fait qu'il possède de très bonnes mains, tout comme son père Ed, qui a porté les couleurs des Broncos de Denver pendant plusieurs années.

Tout comme les Panthers, les Buccaneers de Tampa Bay ont également profité de la saison morte pour mieux entourer le jeune quart Jameis Winston, qui a mené l'an dernier la troupe de Dirk Koetter à une première saison gagnante depuis 2010. À sa troisième saison chez les pros, le diplômé de Florida State a la ferme intention de mener les Bucs à une première participation en séries depuis 2007. 

Un objectif qui sera plus facile à atteindre à la suite de l'embauche de l'ailier espacé DeSean Jackson - Tampa Bay n'a pas réussi un seul jeu de plus de 50 verges en 2016 - et de la sélection au premier tour de l'ailier rapproché O.J. Howard (Alabama). Mike Evans, la cible de prédilection de Winston, devrait profiter de l'arrivée de Jackson, un spécialiste des longs jeux aériens. S'il veut continuer de progresser, Winston devra toutefois apprendre à limiter les revirements, lui qui a été victime de 33 interceptions à ses deux premières années dans la NFL.

En raison de leur potentiel quasi illimité en attaque, les Falcons ne suivront sans doute pas les traces des Panthers, mais ils auront besoin de tout leur petit change pour terminer de nouveau au sommet de cette coriace division.

***

En bref

Seattle au Super Bowl

Les Seahawks de Seattle ont démontré à quel point ils tiennent à remporter les grands honneurs pour la deuxième fois en cinq ans quand ils ont fait l'acquisition du joueur de ligne Sheldon Richardson, des Jets de New York. La brigade défensive des Seahawks compte maintenant huit joueurs partants ayant pris part au Pro Bowl, dont Earl Thomas, de retour en santé. Dans la division Nord, Aaron Rodgers mènera les Packers à un autre titre de division contesté par les Vikings du Minnesota et la recrue Devin Cook (Florida State), le demi-offensif ayant pour mission de faire oublier Adrian Peterson. Les Seahawks représenteront la NFC au LIIe SB présenté le 4 février 2018 au Minnesota.

-----

Lutte à finir entre NY et Dallas

Le premier rang de la division Est de la NFC fera l'objet d'une lutte à finir entre Dallas et New York. Les Cowboys n'auront pas la vie facile si le demi-offensif Ezekiel Elliott doit rater six rencontres en raison de la suspension qui lui a été infligée par le commissaire Roger Goodell. Les Giants ont mis sous contrat le vétéran Brandon Marshall pour compléter le trio composé d'Odell Beckham Jr et Sterling Shepard, en plus de sélectionner l'ailier rapproché Evan Engram (Mississippi) au premier tour. Composée de plusieurs nouveaux venus, la défensive de Dallas n'est pas de taille avec celle des Giants, qui misent sur des piliers comme Landon Collins, Olivier Vernon et Jason Pierre-Paul.

***

La déclaration

«On ne demande pas à un lion d'arrêter de rugir»

- Cam Newton. Le quart des Panthers n'est pas emballé par l'idée de courir moins souvent avec le ballon comme le veut l'entraîneur Ron Rivera

***

Mes choix

SEMAINE 1

Jeudi : 0/1

DIMANCHE 

  • Oakland au TENNESSEE
  • ATLANTA à Chicago
  • ARIZONA à Detroit
  • NY Jets à BUFFALO
  • Baltimore à CINCINNATI
  • PITTSBURGH à Cleveland
  • Jacksonville à HOUSTON
  • PHILADELPHIE à Washington
  • Indianapolis à LOS ANGELES RAMS
  • Seattle à GREEN BAY
  • CAROLINE à San Francisco
  • NY GIANTS à Dallas
LUNDI 

  • La Nouvelle-Orléans au MINNESOTA
  • Los Angeles Chargers à DENVER
-----

SEMAINE 2

JEUDI 

HOUSTON à Cincinnati

Total : 0/1




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer