Encore les Pats!

Pour remplacer Julian Edelman, blessé, les Patriots vont... (AP, Steven Senne)

Agrandir

Pour remplacer Julian Edelman, blessé, les Patriots vont s'en remettre principalement au nouveau venu Brandin Cooks (photo).

AP, Steven Senne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Plusieurs membres des médias se sont amusés à prédire une saison parfaite aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre lors de l'ouverture des camps de la NFL à la fin de juillet, car ils estimaient que les champions en titre du Super Bowl avaient trouvé le moyen de s'améliorer pendant la saison morte.

Cinq semaines plus tard, les amateurs les plus passionnés des Pats rêvent encore à une fiche de 16-0, tandis que les autres, plus réalistes à la suite de la perte de Julian Edelman pour toute la saison, prédisent que leurs favoris auront décroché un autre championnat de division à l'Halloween ou encore à l'Action de grâce américaine (Thanksgiving).

Personnellement, je préférais répondre aux amateurs qui m'ont demandé de me prononcer sur les chances d'une fiche immaculée des Pats de miser davantage sur les possibilités de voir les Jets de New York clore le calendrier avec une désastreuse fiche de 0-16... Une façon de démontrer jusqu'à quel point la troupe de Bill Belichick aura la vie facile dans la section Est de l'Américaine, où ils décrocheront un 14championnat de division en 15 ans.

Cooks en relève

Bien sûr qu'Edelman va manquer à Tom Brady. Le n11 a été le dépanneur par excellence du quart de 40 ans au cours des dernières années, prenant un malin plaisir à transformer de courts relais en premiers jeux. Au cours des quatre dernières saisons, ce sont 356 passes de Brady qui ont été captées par Edelman. 

Pour le remplacer, les Pats vont s'en remettre principalement au nouveau venu Brandin Cooks, qui n'a pas atteint son plein potentiel pendant ses trois premières saisons dans l'uniforme des Saints de La Nouvelle-Orléans. Le rapide ailier espacé de 23 ans a tout de même inscrit 17 touchés et capté 11 passes de plus de 40 verges en 2015 et 2016. Attendez-vous également à ce que plus de ballons soient lancés en direction de l'ex-Bills Chris Hogan et de Malcolm Mitchell. Sans oublier l'ailier rapproché Rob Gronkowski, qui est toujours une menace, tant qu'il demeure en santé, évidemment.

Dans le champ-arrière, le trio composé de Dion Lewis, James White et Rex Burkhead (ex-Bengals) tentera de compenser pour la perte du robuste LeGarette Blount , auteur de 18 touchés l'an dernier. Sur le plan défensif, le demi de coin Stephon Gilmore constitue une très belle prise pour les Pats.

Carr en santé

Les Raiders d'Oakland vont offrir plusieurs raisons de se réjouir à leurs colorés amateurs avant de déménager à Las Vegas dans deux ans, car on doit les considérer comme les plus sérieux prétendants au trône occupé par les Pats au sommet de l'AFC. Les séries s'annonçaient d'ailleurs comme très intéressantes l'an dernier jusqu'à ce que la saison du quart Derek Carr ne prenne abruptement fin en raison d'une vilaine blessure au genou lors de la 16semaine du calendrier.

Les Raiders sont tout de même parvenus à mettre fin à une trop longue séquence de 13 ans sans prendre part aux séries. En attaque, Carr et l'ailier espacé Amari Cooper forment un duo explosif. Motivé par l'idée de jouer devant les siens, le porteur de ballon Marshawn Lynch est sorti de sa retraite. À 31 ans, sera-t-il en mesure de jouer avec autant de hargne que lors de ses belles années à Seattle? Sur le plan défensif, les Raiders peuvent encore se fier sur Khalil Mack, le meilleur joueur de la NFL en 2016.

Contrairement aux Patriots, les Raiders n'auront pas la vie facile dans l'Ouest de l'AFC, la division la plus compétitive du circuit Goodell. Kansas City et Denver seront également à surveiller. Les Chiefs ont l'intention de s'en remettre à la recrue Kareem Hunt (Toledo), un choix de troisième ronde, pour compenser les 921 verges gagnées au sol par Spencer Ware, l'an dernier. La saison de Ware a pris fin lorsqu'il a été blessé au genou droit dans un match présaison contre Seattle. 

Contrairement aux Raiders, la défensive sera encore le point fort des Broncos, dont le général est toujours Von Miller. Le grand manitou John Elway a mis sous contrat le vétéran Jamaal Charles (ex-Chiefs) pour partager le boulot avec C.J. Anderson dans le champ-arrière, tandis que l'efficacité du quart Trevor Siemian a rapidement retenu l'attention du nouvel entraîneur Vance Joseph.

***

Lutte à finir entre Titans et Texans

Après avoir permis aux Titans du Tennessee de remporter six victoires de plus en 2016 comparativement à la saison précédente (3-13 à 9-7), on s'attend à ce que Marcus Mariota mène la troupe de Mike Mularkey à une place dans les séries en 2017. À sa troisième année, Mariota, un travailleur acharné, est considéré comme le leader des Titans. L'an dernier, il a lancé 26 passes de touchés contre neuf interceptions. Au cours des deux dernières années, il a été à son meilleur à l'intérieur de la ligne de 20 verges, où il a affiché un coefficient d'efficacité de 114,6. À l'opposé, les Texans misent sur le retour en santé de J.J. Watt combiné à l'émergence de Jadeveon Clowney en 2016 pour s'imposer encore davantage en défensive. Le quart Tom Savage amorcera la saison aux commandes d'une attaque tiède, mais la recrue DeShaun Watson (Clemson) pourrait être éventuellement appelée en renfort.

***

Entre les lignes...

Tel qu'il l'avait lui-même tweeté, le porteur de ballon Le'Veon Bell s'est présenté au camp des Steelers de Pittsburgh le 1er septembre, au lendemain du dernier match préparatoire de l'équipe... Le quart Joe Flacco a raté toutes les rencontres hors concours des Ravens de Baltimore, mais l'entraîneur John Harbaugh a répété plusieurs fois qu'il sera au rendez-vous lors du match d'ouverture contre Cincinnati... Dommage pour les Colts d'Indianapolis, mais le grand mystère entourant le quart Andrew Luck, qui a été opéré à l'épaule droite à la mi-janvier, m'incite à croire que le réserviste Scott Tolzien entreprendra la saison aux commandes de l'attaque...

***

La déclaration

«Quand vous êtes plus jeune, vous ne savez pas toujours comment vous  y prendre. Après 17 ans dans cette ligue, je sais ce que j'ai à faire. Je sais comment me préparer. Je pourrais pratiquer tous les jours. Je pourrais même prendre part à deux entraînements par jour, si ça fonctionnait encore de cette façon.»

- Le quart des Patriots, Tom Brady, qui refuse de vieillir malgré ses 40 ans

***

Mon choix

Semaine 1

Jeudi : Kansas City en Nouvelle-Angleterre

Résultats en 2016 : Saison : 159/256 (62,1%); Séries : 9/11 (81,8%); Total : 168/267 (62,9%)




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer