Jeunes quarts sous les feux de la rampe

Les Bears de Chicago ont surpris tout le... (AP, Ralph Freso)

Agrandir

Les Bears de Chicago ont surpris tout le monde en sacrifiant quelques sélections pour choisir, un rang plus tôt, le quart-arrière recrue Mitchell Trubisky. Reste maintenant à savoir si le brio de la recrue lui assurera le poste de partant.

AP, Ralph Freso

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Le repêchage de la NFL de 2017 était censé mettre en vedette quelques porteurs de ballon, alors qu'on répétait depuis des mois que les quarts n'étaient pas aussi bien cotés que les années précédentes. Mais comme il est aussi facile de prédire l'allure d'une séance de sélection que la météo du lendemain, le repêchage a pris une tout autre tournure dès le départ, les Bears de Chicago sacrifiant quelques sélections pour parler un rang plus tôt que prévu afin de mettre la main sur le quart Mitchell Trubisky (Caroline du Nord). Un geste qui a incité d'autres formations à les imiter, avec le résultat que les quarts sélectionnés plus rapidement se retrouvent dès le départ sous les feux de la rampe.

Même si l'entraîneur John Fox ne cesse de répéter depuis le début du camp que son homme de confiance est Mike Glennon, un joueur autonome mis sous contrat en mars, on peut sérieusement se demander si le brio de Trubisky ne forcera pas l'entraîneur à réviser sa position bientôt. 

Glennon est un vétéran de cinq saisons qui a présenté une fiche de 5-13 avec les Buccaneers de Tampa Bay avant l'entrée en scène de Jameis Winston en 2015. Avec 30 passes de touchés contre 15 interceptions à son dossier, le quart de 27 ans a été accueilli comme un héros à Chicago, les dirigeants le présentant comme l'athlète possédant toutes les qualités pour relancer du haut de ses 6'6'' l'attaque trop timide de l'équipe de la Ville des Vents. Après le congédiement du vétéran Jay Cutler, l'arrivée de Glennon - le meilleur réserviste à la position de quart-arrière dans la NFL en 2016 selon plusieurs - était perçue comme un vent de fraîcheur. 

C'est pourquoi l'empressement des Bears à sélectionner Trubisky, six semaines plus tard, a pris beaucoup de monde par surprise. Comme si quelqu'un s'était soudainement mis à douter du rendement de Glennon, qui n'a pas vu beaucoup d'action au cours des deux dernières années à Tampa Bay. Aujourd'hui, il faut bien admettre que cette personne avait vu juste puisque la recrue a éclipsé l'ex-porte-couleurs des Bucs dans les deux premiers matchs préparatoires des Bears. 

Le ballon à Kizer

À Cleveland, les amateurs ont appris mercredi que la recrue DeShone Kizer deviendrait sans doute le 27quart partant différent utilisé par les Browns depuis 1999 quand ils se mesureront aux Steelers de Pittsburgh, le 10 septembre. 

Sans le confirmer officiellement, l'entraîneur Hue Jackson a tendu la main à l'ex-quart de l'Université Notre-Dame en le nommant partant pour la troisième rencontre préparatoire, le match le plus important du calendrier présaison pour la majorité des organisations. À moins d'une blessure ou encore d'une méchante contre-performance contre Tampa Bay, samedi, Kizer sera à son poste dans deux semaines.

Au début du camp, Jackson a accordé au vétéran Brock Osweiler - détenteur d'un dossier de 8-6 la saison dernière avec Houston - toutes les chances de démontrer son savoir-faire, mais il est devenu très clair lors des matchs hors concours que l'offensive des Browns était nettement plus dynamique quand la recrue de 21 ans prenait place derrière le centre. 

Dans un monde idéal, Jackson aurait préféré que Kizer fasse ses classes sur les lignes de côtés pendant au moins une saison, car l'environnement des Browns est reconnu comme un cimetière pour les quarts. Mais comme Osweiler et Cody Kessler (0-8 en 2016) ne représentent pas des solutions convenables, l'entraîneur réputé pour son excellent travail avec de jeunes bras dans le passé n'a eu d'autres choix que de s'en remettre au quart sélectionné au 52rang par les Browns.

Savage précis

Du côté de Houston, la précision du quart Tom Savage, qui a complété 85 % de ses passes lors des deux premiers matchs préparatoires des Texans, a permis à l'entraîneur Bill O'Brien de repousser les questions sur l'entrée en scène de la recrue Deshaun Watson (Clemson).

Le quart qui a mené sa troupe aux grands honneurs dans la NCAA l'an dernier représente à coup sûr l'avenir des Texans à cette position névralgique, mais tout indique que Watson devra patienter quelques semaines avant d'être lancé dans la mêlée. 

Les Texans ont utilisé huit quarts différents depuis 2014 et pour l'instant, on demande seulement à Savage de faire oublier Brock Osweiler, à qui Houston avait consenti 72 millions $ pas plus tard que l'an dernier.

***

Semian éclipse Lynch

Pour la deuxième année d'affilée, Trevor Semian a joué avec l'aplomb d'un vétéran, ce qui lui a permis de gagner rapidement sa bataille contre Paxton Lynch pour le poste de quart partant chez les Broncos de Denver. Après avoir convaincu Gary Kubiak de son potentiel en 2016, Semian en a mis plein la vue au nouvel entraîneur Vance Joseph. Contrairement à Lynch, un choix de première ronde en 2016, il a offert un rendement constant tout au long du camp, ainsi que lors des deux premiers matchs présaisons. De son côté, Lynch a connu un début de camp très difficile avant de se ressaisir lors de deux entraînements contre San Francisco. Il a toutefois été incapable de répéter ses exploits dans un gain de 33-14 contre ces mêmes 49ers, alors qu'il a été éclipsé par Semian, un choix de septième tour en 2015. La saison dernière, Semian a conservé une fiche de 8-6 avec des gains aériens de 3400 verges combinés à 18 touchés contre 10 interceptions.

***

Où est Kaepernick?

Le réseau ESPN a demandé à 50 personnes occupant des emplois au sein des 32 organisations de la NFL de classer 36 quarts-arrières susceptibles d'évoluer régulièrement dans la ligue en 2017. Colin Kaepernick, qui est joueur autonome, vient au 28rang après avoir lancé 16 passes de touchés contre seulement quatre interceptions avec San Francisco, la saison dernière. Baltimore et Seattle ont récemment songé à embaucher le quart de 29 ans, qui a fait beaucoup parler de lui en s'agenouillant pendant l'hymne national la saison dernière pour protester, entre autres, contre les injustices sociales, mais les dirigeants de ces deux organisations ont craint qu'il devienne un élément de distraction. Au cours des dernières semaines, plusieurs joueurs ont protesté à leur façon contre la violence qui règne aux États-Unis, les évènements survenus à Charlottesvillle en incitant quelques-uns à lever le poing pendant l'hymne national. En plus d'une douzaine de joueurs de Cleveland ayant mis un genou au sol pour réciter une prière, les frères Michael (Seattle) et Martelius Bennett (Green Bay), Malcolm Jenkins (Philadelphie) et Marshawn Lynch (Oakland) ont aussi exprimé leur désaccord de façon tempérée, tandis qu'Anquan Boldin préférait accrocher ses crampons afin de consacrer toutes ses énergies à ce dossier controversé. Pendant ce temps, les dirigeants des Patriots de la Nouvelle-Angleterre ne trouvaient rien de mieux à faire que de remettre une bague du LIe  Super Bowl au président Donald Trump. De quoi en perdre son latin!

***

La déclaration...

La retraite de Jay Cutler aura été de... (AFP, Mike Ehrmann) - image 5.0

Agrandir

La retraite de Jay Cutler aura été de courte durée, lui qui s'est laissé convaincre par les Dolphins de Miami de replonger dans la mêlée.

AFP, Mike Ehrmann

«J'ai pesé le pour et le contre pendant quelques heures, mais c'est ma conjointe qui m'a le plus poussé à réfléc hir à la proposition des Dolphins. Je crois qu'elle commençait à être fatiguée de me voir traîner dans la maison»

- Le quart Jay Cutler, qui a signé un contrat d'un an (10 millions $) avec Miami à la suite de la blessure de Ryan Tannehill, annulant ainsi l'entente signée quelques mois plus tôt avec le réseau de télévision Fox




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer