Le cauchemar des botteurs

Les problèmes du botteur Blair Walsh, qui vient... (Archives AP, Nam Y. Huh)

Agrandir

Les problèmes du botteur Blair Walsh, qui vient d'être congédié mardi par les Vikings, ont commencé en janvier dernier, quand il a raté la cible dans les derniers instants d'une défaite crève-coeur de 10-9 contre Seattle en première ronde éliminatoire.

Archives AP, Nam Y. Huh

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La mise à l'essai du nouveau règlement changeant le converti d'un point d'après-touché en l'équivalent d'un botté de placement de 33 verges n'a pas fait l'unanimité au départ. Une saison et demie plus tard, il faut bien admettre que les dirigeants de la NFL ont réussi à transformer un automatisme en un jeu susceptible d'influencer concrètement le déroulement et le pointage final d'un match.

Je me demande toutefois si les autorités concernées croyaient que cette décision allait nuire autant au travail des botteurs de précision, les premières victimes de cette règle. Le dernier sur la liste : Blair Walsh, des Vikings du Minnesota. Il a été congédié, mardi, alors qu'il en était à sa cinquième saison chez les Mauves. Après avoir raté quatre placements et quatre convertis dans les neuf premiers matchs de la saison, il a pris le chemin des douches, même s'il avait paraphé une nouvelle entente de quatre ans (13 millions $) la saison dernière. 

Une semaine plus tôt, les Vikings avaient invité au beau milieu de la semaine six spécialistes à démontrer leur savoir-faire après que Walsh eût signé son arrêt de mort avec un placement bloqué et une transformation ratée lors d'une défaite de 22-16 en prolongation face aux Lions de Detroit. Compte tenu de la nature compétitive de Walsh, l'entraîneur Mike Zimmer a tenu à lui donner une dernière occasion pour se ressaisir contre Washington, dimanche. Le botteur de 26 ans a gaspillé cette occasion en or, ratant un quatrième converti en 2016 dans une défaite de 26-20.

Dans le cas de Walsh, les problèmes ont commencé véritablement en janvier dernier, quand il a raté la cible sur une distance de 27 verges dans les derniers instants d'une défaite crève-coeur de 10-9 contre Seattle en première ronde éliminatoire. Malgré les nombreuses lettres d'encouragement que lui ont fait parvenir les écoliers de 1re année habitant dans le même secteur que le botteur et tout le soutien démontré par ses coéquipiers, Walsh n'a pas échappé aux railleries des amateurs sur les réseaux sociaux. Et il n'était visiblement pas encore parvenu à mettre cet échec derrière lui quand il s'est présenté au premier mini-camp tenu par les Vikings quatre mois plus tard.

Influence négative

Les botteurs ont raté 71 convertis en 2015 comparativement à seulement 8 en 2014, leur taux de réussite diminuant de 99,3 % à 94,2 %. Après neuf semaines cette saison, les botteurs avaient réussi 95,3 % de leurs transformations, mais seulement 83,3 % de leurs placements, la moyenne la moins élevée dans cette importante facette du jeu depuis 2011.

Selon l'ex-botteur Jay Feely, transformé en analyste sur les réseaux de télévision américains, les spécialistes des bottés ne peuvent plus profiter des convertis «automatiques» pour refaire le plein de confiance pendant les matchs, où ils peuvent être appelés à tenter parfois des placements sur des distances supérieures à 50 verges, une commande qui est loin d'être de tout repos. Et quand le doute s'installe, tout devient plus difficile.

Comme la majorité des matchs de la NFL se terminent avec des écarts de sept points et moins, le rôle des botteurs de précision est devenu de plus en plus important au cours des dernières années. Dans le cas précis des Vikings, la marge d'erreur était devenue trop mince avec Walsh. La troupe de Zimmer vient d'encaisser quatre défaites d'affilée après avoir amorcé la saison avec cinq victoires et elle ne compte pas sur une attaque assez efficace pour se permettre d'aligner un botteur peu fiable.

Tucker choyé et... parfait

Une seule équipe de la NFL, Baltimore, compte au sein de son personnel un entraîneur des botteurs. Randy Brown s'est joint à l'équipe dirigée par John Harbaugh en 2008 après avoir travaillé à temps partiel avec Philadelphie et Chicago les années précédentes. Ce n'est sans doute pas un hasard si Jason Tucker n'a pas raté la cible une seule fois jusqu'à maintenant cette saison et s'il occupe le deuxième rang de l'histoire de la NFL pour le pourcentage de placements réussis (89,4 %) et qu'il a visé juste pour les 151 convertis qu'il a tentés depuis ses débuts dans la NFL en 2012. Brown participe à deux entraînements par semaine avec les Ravens et est également présent sur les lignes de côté les jours de match. De leur côté , les Cards de l'Arizona ont un entraîneur travaillant uniquement avec les joueurs de ligne qui exercent de la pression sur le quart, tandis que les Chiefs de Kansas City ont embauché un entraîneur pour «les projets spéciaux».

Ce qu'il a dit...

«Nous pensons tous qu'il y a quelque chose de magique avec cette équipe. Je n'ai donc pas l'intention de devenir un facteur de distraction qui pourrait affecter négativement Dak ou tout le club. Au bout du compte, l'équipe passe avant tout le reste.»

- Tony Romo. Le quart des Cowboys de Dallas sera en uniforme, dimanche, et il est résolu à jouer les seconds violons derrière la recrue Dak Prescott, même si cette situation est difficile à accepter pour le vétéran de 36 ans.

Mes choix

Semaine 11

Jeudi : 1/1

DIMANCHE

Tampa Bay à KANSAS CITY, Baltimore à DALLAS, Jacksonville à DETROIT, Buffalo à CINCINNATI, Chicago à NY GIANTS, Arizona au MINNESOTA, PITTSBURGH à Cleveland, TENNESSEE à Indianapolis, MIAMI à

Los Angeles, NOUVELLE-ANGLETERRE à

San Francisco, Philadelphie à SEATTLE et Green Bay à WASHINGTON

LUNDI 

Houston à OAKLAND

Semaine 12

JEUDI 

Minnesota à DETROIT, Washington à DALLAS et PITTSBURGH à Indianapolis

Semaine 10 : 7/14 (50 %) Total : 85/148 (57,4 %)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer