L'erreur de Gettleman

Cette saison, les Panthers s'ennuient du demi de... (Archives AP, Bob Leverone)

Agrandir

Cette saison, les Panthers s'ennuient du demi de coin Josh Norman (24). À la suite d'une dispute contractuelle, le dg Dave Gettleman l'a laissé filer en avril, quelques semaines après lui avoir accolé l'étiquette de joueur de concession.

Archives AP, Bob Leverone

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Panthers de la Caroline ont raté les séries en 2004 après être venus bien près de jouer un vilain tour aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre lors du XXXVIIIe Super Bowl présenté quelques mois plus tôt. En février 2016, ils étaient de retour au SB pour la deuxième fois de leur courte histoire... et tout porte à croire que la troupe de Ron Rivera (1-5) fermera les livres le 1er janvier, le dernier jour du calendrier régulier. Comme si cette organisation n'était pas en mesure de composer avec le succès deux années d'affilée.

Même si la majorité des médias ne s'attendaient pas à ce que les Panthers répètent leurs exploits de la saison dernière (fiche de 15-1 et représentants de la Conférence nationale au SB), ils constituaient tout de même le choix logique pour terminer au sommet d'une division où les trois autres clubs (Atlanta, Tampa Bay et La Nouvelle-Orléans) ont trop de points faibles pour être considérés comme de sérieux aspirants.

Mais nous voilà à la fin d'octobre et les Panthers n'ont signé qu'une seule victoire après six matchs, tenant compagnie aux lamentables 49ers (1-6), Bears (1-6) et Browns (0-7) dans les bas-fonds de la NFL. Si on se fie aux manchettes, on a l'impression que le quart-arrière Cam Newton est le principal responsable des déboires des Panthers, mais c'est loin d'être le cas.

Superman a perdu sa cape et s'est fait joyeusement brasser la cage cette saison - les Broncos de Denver ont donné le ton en lui servant quatre plaqués casque contre casque dès le premier match du calendrier -, mais le leader en attaque des Panthers, qui a raté un match en raison d'une commotion subie contre Atlanta, le 2 octobre, n'a absolument rien à voir avec les nombreuses lacunes défensives qui sont à l'origine de la plupart des problèmes des protégés de Rivera.

Mauvaise décision

Le coupable pour les insuccès des Panthers est plutôt leur dg Dave Gettleman. C'est ce dernier qui a décidé de libérer le demi de coin Josh Norman en avril, six semaines après lui avoir collé l'étiquette de joueur de concession. Comme il ne parvenait pas à s'approcher d'une entente avec le joueur-étoile, il a pris tout le monde par surprise en libérant soudainement Norman, qui aurait gagné 13,9 millions $ en 2016. Les Redskins de Washington ont sauté sur l'occasion et l'ont mis sous contrat moins de 48 heures plus tard.

Comme le vétéran Charles Tillman avait déjà fait savoir qu'il planifiait accrocher ses crampons, le départ de Norman faisait en sorte que les Panthers se retrouvaient avec une ligne tertiaire inexpérimentée. Une tertiaire qui a été littéralement découpée en morceaux récemment par les quarts Matt Ryan (Atlanta) et Drew Brees (La Nouvelle-Orléans), qui ont gagné respectivement 503 et 465 verges par la voie des airs et complété quatre passes de touché chacun. Lors du dernier match contre les Saints, Newton a eu beau permettre aux Panthers de marquer 21 points au quatrième quart, cela n'a pas suffi puisque la défensive n'est jamais parvenue à limiter les dégâts dans une défaite de 41-38.

La saison dernière, les Panthers ont terminé parmi les meneurs de la NFL avec un différentiel de + 20 dans la colonne des revirements, ce qui n'a rien à voir avec l'affreux - 8 qu'ils affichent cette année. Après une semaine de repos, l'accent a été mis à l'entraînement sur l'importance d'arracher le ballon des mains de l'adversaire, un des points forts de l'équipe en 2015. On verra dimanche contre les Cards de l'Arizona (3-3-1), un autre club décevant cette saison, si les Panthers auront retrouvé leurs bonnes habitudes, même s'il est sans doute déjà trop tard, un seul des 91 clubs ayant amorcé la saison avec une fiche de 1-5 s'étant qualifié pour les séries depuis 1990.

La citation

«Je sais qu'on a dit à mon mari qu'il valait mieux qu'il ne mette pas un genou au sol pendant l'hymne national, mais il a préféré suivre son coeur et s'agenouiller malgré tout. Et ce geste lui a coûté son emploi»

- Terricka Cromartie, la conjointe du demi de coin Antonio Cromartie, congédié au lendemain du match entre Houston et Indianapolis. Les Colts avaient embauché le vétéran de 32 ans le 22 août pour qu'il donne un coup de main à leur brigade défensive décimée par les blessures.

Entre les lignes

Les revirements sont souvent synonymes de défaites dans la NFL. Lors des 13 matchs présentés dimanche, les équipes impliquées en ont commis pas moins de 40. Les Vikings du Minnesota et les Eagles de Philadelphie ont donné le ton avec huit revirements (quatre chacun), après en avoir totalisé seulement trois depuis le début de la saison... L'interminable verdict nul de 6-6 que se sont livrés les Cards de l'Arizona et les Seahawks de Seattle, dimanche soir, n'avait rien pour faire augmenter les cotes d'écoute du réseau NBC. Et que dire de Chandler Catanzaro (Arizona) et de Stephen Hauschka (Seattle), deux «idiots de botteurs» - une savoureuse expression utilisée par Peyton Manning il y a plusieurs années pour décrire son coéquipier Mike Vanderjagt -, qui ont trouvé le moyen de rater la cible sur des distances de 28 et 24 verges en prolongation... Les Panthers et les Cards, les deux clubs qui se sont affrontés pour le championnat de la Conférence nationale en janvier dernier, en arrachent tellement cette saison que leur duel prévu pour la fin d'après-midi sera présenté à compter de 13h. Ce sont plutôt les Packers et les Falcons qui croiseront le fer en fin d'après-midi (16h30).

Mes choix

SEMAINE 8

Jeudi : 1/1

Dimanche 

Washington à CINCINNATI (à Londres),

Detroit à HOUSTON, Oakland à TAMPA BAY,

NY JETS à Cleveland, K. CITY à Indianapolis, Arizona en CAROLINE,

SEATTLE à La Nouvelle -Orléans

 NOUVELLE-ANGLETERRE à Buffalo,

San Diego à DENVER, Green Bay à ATLANTA

et Philadelphie à DALLAS

Lundi

MINNESOTA à Chicago

SEMAINE 9

Atlanta à TAMPA BAY

Semaine 7 : 8/15 (53,3 %) Total : 62/108 (57,4 %)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer