Des murs défensifs

Même s'ils ont perdu les services du quart-arrière... (AFP, Adam Bettcher)

Agrandir

Même s'ils ont perdu les services du quart-arrière Teddy Bridgewater et du demi offensif Adrian Peterson, blessés, les Vikings du Minnesota montrent un dossier parfait de 4-0 grâce surtout à leur solide défensive.

AFP, Adam Bettcher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Comme c'est le cas chaque année dans la NFL, septembre nous a encore réservé son lot de surprises. Tout particulièrement dans la Conférence nationale, où cinq équipes ont pris un malin plaisir à déjouer les prédictions des experts. Avec un dossier combiné de 16 victoires contre seulement 3 défaites, les Vikings (4-0), les Eagles (3-0), les Cowboys (3-1), les Rams (3-1) et les Falcons (3-1) ont retenu l'attention pour les bonnes raisons.

Les intéressants départs des Vikings et des Rams sont liés d'abord et avant tout au brio de leurs brigades défensives. Les protégés de Mike Zimmer ont neutralisé tour à tour Aaron Rodgers, Cam Newton et Eli Manning, trois quarts-­arrières ayant décroché le titre de joueur par excellence de la NFL ou la mention de joueur le plus utile au Super Bowl. Au total, ces trois athlètes de premier plan ont complété une seule passe de touché contre cinq interceptions contre les Mauves, qui ont concédé seulement 50 points en quatre sorties.

Le mandat du joueur de ligne défensive des Vikings, Linval Joseph, est de neutraliser l'attaque au sol de l'équipe adverse, un aspect du jeu dans lequel il excelle. Le gaillard de 6'4'' et de 330 livres peut compter sur les ailiers défensifs Everson Griffen et Danielle Hunter, ainsi que sur le secondeur Anthony Barr pour l'appuyer. 

En attaque, le vétéran Sam Bradford a continué là où il avait laissé en fin de saison dernière avec Philadelphie, lui qui est déjà parvenu à développer une belle complicité avec le marchand de vitesse Stefon Diggs et l'ailier rapproché Kyle Rudolph. Pour l'heure, la vilaine blessure au genou subie par le jeune quart Teddy Bridgewater fait beaucoup moins jaser dans les chaumières. Et les efforts combinés des porteurs de ballon Jerick McKinnon et Matt Asiata ont réussi jusque-là à pallier l'absence du vétéran Adrian Peterson. 

Du côté des Rams, l'entraîneur Jeff Fisher peut dire un gros merci à Alec Ogletree, le secondeur qui est partout sur le terrain depuis le début du calendrier régulier, lui qui remplace la machine à plaqués James Laurinaitis, qui est parti pour La Nouvelle-Orléans. Ogletree profite évidemment du travail accompli devant lui par l'ailier Robert Quinn, le pilier de la ligne défensive.

En attaque, il n'y a vraiment pas grand-chose à signaler, à l'exception des trois touchés de l'ailier espacé Brian Quick et des difficultés éprouvées par le demi Todd Gurley, limité à une misérable moyenne de 2,6 verges par course lors des quatre premiers matchs des Rams. Le quart Case Keenum (quatre touchés contre trois interceptions) devra produire davantage en attaque, sinon il cédera son poste à Jared Goff quand la recrue sera prête à faire ses débuts chez les pros.

Combinaison dangereuse

Contrairement aux Vikings et aux Rams, c'est l'attaque qui est à l'origine des succès des Falcons, qui ont marqué en moyenne 38 points par match en septembre. Les protégés de Dan Quinn dominent la NFL avec des gains aériens de 354 verges par rencontre et ils viennent au sixième rang pour les gains au sol (124,5 verges par match). Une dangereuse combinaison!

Le quart Matt Ryan a été le plus productif de la NFL en ce début de saison avec des gains aériens de 1473 verges jumelés à 11 passes de touché, contre seulement deux interceptions. Dimanche dernier, l'explosif duo Ryan-Julio Jones a complètement détruit la défensive des Panthers de la Caroline, qui s'ennuyait certainement du controversé Josh Norman. Ryan a gagné plus de 500 verges par la voie des airs, avec quatre passes de touché, pendant que l'excellent Julio Jones captait 12 relais pour 300 verges.

L'attaque explosive des Falcons sera confrontée aux solides unités défensives des Broncos et des Seahawks, à Denver et à  Seattle, au cours des deux prochaines semaines. Deux duels à ne pas manquer!

Newton et Palmer au neutre

Les Panthers de la Caroline (1-3), les Cards de l'Arizona (2-3) et les Buccaneers de Tampa Bay (1-3) viennent en tête de liste des déceptions dans la Conférence nationale en ce début de saison. Les commotions subies par Cam Newton et Carson Palmer n'aideront évidemment pas les Panthers et les Cards, mais il faut bien admettre que les quarts de ces formations ne jouaient pas à la hauteur de leur talent avant de tomber au combat. Étrangement, Newton et Palmer ont présenté des statistiques pratiquement semblables en septembre. Ils ont entrepris la saison avec six passes de touché contre cinq interceptions, Palmer complétant 58,8 % de ses relais comparativement à 57,9 % pour Newton. Le coefficient d'efficacité du vétéran de 36 ans des Cards était jusque-là de 81,9, celui de Newton de 80,2. Le numéro 1 des Panthers avait déjà été plaqué 13 fois derrière la ligne de mêlée, une fois de plus que Palmer. Quant aux Buccaneers, leur difficile début de saison est directement lié aux 10 revirements (huit interceptions et deux échappés) dont a été victime le jeune Jameis Winston.  Il avait connu un début de saison semblable l'an dernier avant de se ressaisir en deuxième moitié de saison.

Ce qu'il a dit...

«Il n'y a aucun doute dans ma tête que nous formons une bien meilleure équipe que la saison dernière. Personnellement, je serais prêt à laisser ma vie sur le terrain pour une victoire.»

- Terrelle Pryor, le joueur à tout faire des Browns de Cleveland (0-4), qui connaissent encore une fois un pénible début de saison et qui ont le malheur d'être confrontés, dimanche, à Tom Brady et aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Mes choix

Semaine 5

Jeudi : 1/1

DIMANCHE

Washington à BALTIMORE, Chicago à INDIANAPOLIS, Houston au MINNESOTA, Tennesse à MIAMI, N.-ANGLETERRE à Cleveland, NY Jets à PITTSBURGH, PHILADELPHIE à Detroit, Atlanta à DENVER, Cincinnati à DALLAS, BUFFALO à Los Angeles, San Diego à OAKLAND et NY Giants à GREEN BAY

LUNDI 

Tampa Bay en CAROLINE

Semaine 6

JEUDI 

DENVER à San Diego

Semaine 4 : 8/15 (53,3 %) Total : 37/64 (57,8 %)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer