Cousins, le héros inattendu des Skins

Dimanche dernier, Kirk Cousins a connu un de... (AP, Jacquelyn Martin)

Agrandir

Dimanche dernier, Kirk Cousins a connu un de ses meilleurs matchs en carrière, avec 319 verges et 4 passes de touché dans un gain de 35-25 des Redskins contre les Bills de Buffalo. Le quart de 27 ans a aussi couru pour un touché au deuxième quart.

AP, Jacquelyn Martin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / L'entraîneur Jay Gruden a pris beaucoup d'amateurs de football par surprise dans les derniers jours du calendrier préparatoire des Redskins de Washington quand il a décidé de remettre l'attaque de sa troupe entre les mains du quart-arrière Kirk Cousins. Près de quatre mois plus tard, Gruden a l'air d'un génie puisque Cousins pourrait permettre aux Redskins (7-7) de décrocher dimanche le championnat de la minable division Est de la Conférence nationale avec une victoire sur Philadelphie (6-8).

Pas si mal, pour une équipe qui a trouvé le moyen de terminer au dernier rang de cette division à six reprises au cours des sept dernières années! Pas plus tard que l'an dernier - la première saison de Gruden à la barre de l'équipe -, les Redskins ont dû se contenter de 4 petites victoires contre 12 défaites, alors que le nouvel entraîneur a été contraint de faire appel à trois quarts différents (Cousins, Robert Griffin III et Colt McCoy). Trois quarts qui se sont succédé à cette position-clé parce qu'aucun d'entre eux n'a été en mesure de se démarquer et de mener les Redskins sur le sentier de la victoire sur une base régulière.

Dans le cas précis de Cousins, Gruden lui reprochait les trop nombreux revirements commis à ses dépens quand il a décidé de le remplacer par McCoy à mi-chemin du match présenté lors de la septième semaine du calendrier régulier. Le diplômé de l'Université Michigan State avait alors été victime de 11revirements à ses cinq dernières sorties quand le frère de John Gruden a décidé qu'il en avait assez. 

L'entraîneur s'était tourné vers McCoy quelques semaines plus tôt à la suite de la blessure à une cheville subie par Griffin dès le deuxième match de la saison régulière. Le choix de première ronde au repêchage de 2012 (deuxième au total derrière Andrew Luck) récupérait son poste lors de la neuvième semaine, avant d'être remplacé par McCoy en décembre. Ce dernier tombait au combat la semaine suivante en raison d'une blessure au cou, avec le résultat que RG3 terminait la saison 2014 comme quart numéro un, un peu par défaut.

«le jour et la nuit»

Malgré son rendement en dents de scie, Gruden avait confirmé l'hiver dernier que le poste de quart partant à Washington revenait encore à RG3. Mais deux facteurs ont incité l'entraîneur à changer d'avis à une dizaine de jours de l'ouverture de la saison 2015. En plus d'éprouver des problèmes à relancer l'offensive des Redskins lors des matchs préparatoires, Griffin fut victime d'une commotion le 20 août contre Detroit, ce qui l'empêcha de se mesurer aux Ravens de Baltimore la semaine suivante, le plan prévu initialement par Gruden.

Appelé à prendre la relève de son célèbre coéquipier à la dernière minute, Cousins saisit l'opportunité qui se présentait devant lui pour compléter 20 de ses 27passes, dont deux relais dans la zone des buts. Il termina le calendrier présaison avec 40 passes complétées en 53 tentatives en trois matchs comparativement à 6en 13, 3 sacs, 1 échappé et 1commotion pour son plus sérieux rival.

Impressionné par la tenue de Cousins-«le jour et la nuit par rapport à la saison précédente», avait alors indiqué Gruden -, ce dernier décida de tout miser sur celui qui avait présenté un dossier de 2-7 comme partant à ses trois premières saisons dans la NFL. L'entraîneur prit aussi soin de conseiller à son nouvel homme de confiance d'éviter de se laisser déranger par tous les médias qui allaient faire grand état du fait que l'athlète sélectionné en quatrième ronde au repêchage de 2012 était passé devant le choix de première ronde fort médiatisé de la même année dans l'organigramme des Redskins.

La décision de Gruden n'a pas fait l'unanimité, loin de là, en première moitié de saison, alors que les Redskins ont alterné entre victoire et défaite de semaine en semaine. La grogne s'est particulièrement fait sentir à la mi-octobre, alors que Washington présentait une fiche de 2-4, Cousins ayant encore tendance à lancer trop souvent le ballon dans les mains de l'ennemi.

Un vilain défaut qu'il semble finalement en voie de corriger depuis deux mois, alors qu'il a lancé 16 passes de touché contre seulement trois interceptions pour mener les Redskins à cinq gains à leurs huit derniers matchs, dont une très rare victoire à l'étranger, à Chicago, lors de la 14e semaine.

Six matchs de plus de 300 verges

Avant de s'imposer cette saison aux commandes de l'attaque des Redskins, le quart-arrière Kirk Cousins avait donné des aperçus de son potentiel à ses trois premières années dans la NFL. En 2012, il a gagné 329 verges par la voie des airs dans un duel contre Cleveland. L'année suivante, il s'est moqué de la défensive d'Atlanta avec des gains aériens de 361 verges. La saison dernière, il a franchi le plateau des 400 verges pour la première fois chez les pros avec des gains de 427 verges contre Philadelphie. Cette saison, Cousins est devenu le premier quart de l'histoire des Redskins à franchir le plateau des 300 verges par la voie des airs à six reprises. L'ancienne marque (5) avait été établie par trois quarts différents : Sonny Jurgensen (1967), Jay Schroeder (1986) et Mark Rypien (1989). Auteur de neuf touchés en 2015, l'ailier rapproché Jordan Reed a été la cible de prédilection de Cousins pendant l'absence du spectaculaire ailier espacé DeSean Jackson, qui a disputé seulement huit rencontres cette saison après avoir été blessé à l'aine du lors du premier match. Le secondeur Ryan Kerrigan donne le ton à la brigade défensive avec 8,5 sacs.

En vitesse

Tout à fait méritée, la suspension d'un match imposée par les dirigeants de la NFL à l'ailier espacé des Giants de New York, Odell Beckham Jr, qui a perdu la tête à plusieurs reprises lors du match de dimanche dernier contre la Caroline. Le spectaculaire receveur de passes aurait dû être expulsé de la rencontre après avoir frappé solidement casque contre casque le demi de coin Josh Norman, des Panthers. Malheureusement, l'officiel Terry McAuley et ses adjoints ont semblé dépassés par les événements, souvent dignes de la WWE, à plusieurs reprises...

Signé par Houston le 19novembre, Brandon Weeden a complété 11 de ses 18 passes pour des gains de 105 verges après avoir pris la relève de T.J. Yates et il a permis aux Texans de l'emporter 16-10 sur les Colts d'Indianapolis, dimanche dernier. Le quart dont les qualités ne cessaient d'être vantées par le propriétaire des Cowboys, Jerry Jones, avait été incapable de remporter un seul gain lors de ses trois départs dans l'uniforme de Dallas à la suite de la blessure à la clavicule subie en septembre dernier par le quart-arrière Tony Romo.

***

Mes choix 

Semaine 16

Jeudi : 1/1

samedi 

WASHINGTON à Philadelphie 

dimanche

Dallas à BUFFALO, Cleveland à KANSAS CITY, Indianapolis à MIAMI, Chicago à TAMPA BAY, San Francisco à DETROIT, Nouvelle-Angleterre à NY JETS, PITTSBURGH à Baltimore, HOUSTON au Tennessee, CAROLINE à Atlanta, Jacksonville à LA NOUVELLE-ORLÉANS, Green Bay en ARIZONA, St. Louis à SEATTLE et NY Giants au MINNESOTA

lundi

Cincinnati à DENVER

Semaine 15 : 12/16 (75 %) Total : 146/225 (64,9 %)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer