Les vétérans au service des Cards

Menée par les vétérans Larry Fitzgerald et Carson... (AFP, Christian Petersen)

Agrandir

Menée par les vétérans Larry Fitzgerald et Carson Palmer, l'attaque des Cards de l'Arizona roule à plein régime et trône au sommet de la NFL pour les verges amassées.

AFP, Christian Petersen

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sans faire de bruit, les Cards de l'Arizona ont remporté leurs sept derniers matchs et ils occupent aujourd'hui le deuxième rang de la Conférence nationale avec un impressionnant dossier de 11 victoires contre seulement deux défaites. Aucun doute que les spectaculaires Cards auraient retenu beaucoup plus l'attention cette saison si les Panthers de la Caroline (13-0), les meneurs de la NFC, ne présentaient pas une fiche immaculée.

Au fond, les Cards ont tout simplement repris là où ils avaient laissé l'an dernier lorsque le quart-arrière Carson Palmer a été malheureusement blessé. Les protégés de Bruce Arians présentaient un dossier de 8-1 et plusieurs observateurs croyaient dur comme fer en leurs chances de devancer les Seahawks de Seattle au sommet de la division Ouest de la NFC. 

Les Cards n'étaient toutefois pas au bout de leurs malheurs, le quart Drew Stanton tombant à son tour au combat après avoir ajouté quelques gains au compteur. Arians fut alors contraint de se tourner vers un autre réserviste, Ryan Lindley, qui a encaissé la défaite lors de ses trois départs, dont un revers aux mains des Panthers de la Caroline en première ronde des séries. Une saison qui s'annonçait si prometteuse prenait donc fin de façon lamentable.

Et comme Palmer entamait cette année sa 13e saison dans la NFL, plusieurs amateurs se demandaient si le vétéran de 36 ans serait en mesure de répéter ses exploits de l'an dernier - il était en voie de connaître sa meilleure saison chez les pros - après avoir passé plusieurs mois à récupérer d'une autre vilaine blessure au genou.

Le bon vieux Palmer a vite fait de les rassurer. Après trois matchs, les Cards avaient déjà marqué 126 points et réussi 17 touchés, le troisième total le plus élevé de l'histoire de la NFL après trois rencontres. L'année précédente, le quart et ses potes avaient mis six matchs avant d'atteindre ce nombre, alors que l'attaque des Cards fonctionnait pourtant très bien.

Palmer est le premier à admettre qu'il lui a fallu une demi-saison avant de se sentir à l'aise dans le complexe système offensif d'Arians. Depuis ce temps, il s'amuse comme un p'tit fou, lui qui présente un dossier de 24-4 comme partant chez les Cards. Selon Arians, l'ex-quart des Bengals de Cincinnati n'a rien à envier à Peyton Manning, à Ben Roethlisberger et à Andrew Luck, trois quarts avec qui l'entraîneur de 63 ans a travaillé dans le passé.

Le retour en force de Fitz

Qui a été le grand gagnant de cet autre retour en force de Palmer? Nul autre que Larry Fitzgerald, un autre athlète ayant passé le cap de la trentaine. Il occupe actuellement le septième rang chez les ailiers espacés de la NFL avec des gains aériens de 1088 verges combinées à sept touchés.

À 32 ans, le sympathique Fitzgerald est devenu un expert des tracés à l'intérieur. Il excelle aussi dans un autre important aspect du jeu, l'art de bloquer pour permettre à ses coéquipiers d'accumuler des verges supplémentaires une fois qu'ils ont le ballon entre les mains.

Il y a quelques années, on disait de Hines Ward (Pittsburgh) qu'il était le meilleur à sa position pour bloquer un adversaire qui se dressait devant lui. Aujourd'hui, on raconte la même chose au sujet du numéro 11 des Cards!

En 2014, la perte de Palmer avait fait encore plus mal aux Cards, car leur attaque au sol n'était pas équipée pour prendre la relève, occupant le dernier rang de la NFL avec une pitoyable moyenne de 3,1 verges par course. Afin de remédier à la situation - et pratiquement en désespoir de cause -, les Cards ont embauché Chris Johnson au milieu du mois d'août.

Contre toute attente, le vétéran de 30ans affichait déjà 814 verges au compteur quand il a été blessé au genou gauche le 29 novembre contre  San Francisco. Avec pareilles statistiques, l'ex-porteur de ballon des Titans du Tennessee et des Jets de New York était considéré comme un candidat de premier plan pour le retour de l'année dans la NFL. Johnson pourrait revenir au jeu... le 7 février si les Cards participent au 50eSuper Bowl!

Arians en veut toujours plus

Bruce Arians s'est rarement dit satisfait du jeu de ses protégés en attaque cette saison, même si les Cards de l'Arizona occupent le deuxième rang de la NFL pour les points marqués (405) et les touchés (47). Seuls les Panthers de la Caroline ont mieux fait (411 points et 48touchés) que les Cards. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre viennent au troisième rang avec 402 points et 46 touchés. De la façon dont Arians voit les choses, une équipe se démarquera des autres en attaque si elle réussit au cours du même match six courses de plus de 15 verges ou encore six passes de plus de 22 verges ou toute combinaison entre ces deux aspects du jeu. Comme les porteurs de ballon Chris Johnson et Andre Ellington sont tous les deux tenus à l'écart du jeu en raison de diverses blessures, l'attaque au sol repose maintenant sur les épaules de la recrue David Johnson, un choix de troisième ronde au dernier repêchage. Le polyvalent demi offensif a réussi huit touchés jusque-là en 2015, quatre au sol et autant par la voie des airs.

***

En vitesse...

Les Panthers de la Caroline (13-0) devront se méfier, dimanche, des Giants de New York (6-7), qui ont l'habitude de mêler les cartes quand ils se mesurent à des équipes qui présentent des fiches parfaites. Parlez-en aux joueurs et aux fans des Patriots de la Nouvelle--Angleterre! Même s'ils ne jouent pas pour ,500, les Giants partagent le premier rang de la triste division Est de la Conférence nationale avec Washington et Philadelphie... Bravo aux dirigeants de la NFL qui ont eu l'heureuse idée de compliquer le travail des botteurs quand vient le temps d'effectuer les convertis (33 verges), qui n'est plus un automatisme comme il l'était dans le passé. Lors des semaines 12 et 13, 16 de ces bottés ont raté la cible ou ont été bloqués. Depuis le début de la saison, les botteurs de précision ont été parfaits seulement lors des semaines 5 et 9 du calendrier régulier... Difficile par contre de féliciter les employés de la NFL qui ont eu l'idée de faire porter aux équipes des costumes trop colorés pour les matchs présentés le jeudi soir. Déjà que la qualité des rencontres présentées le jeudi laisse grandement à désirer. 

***

=> MES CHOIX

Semaine 15

Samedi 

NY JETS à Dallas

dimanche

Atlanta à JACKSONVILLE, BUFFALO à Washington, Tennessee en NOUVELLE-ANGLETERRE, KANSAS CITY à Baltimore, CAROLINE à NY Giants, HOUSTON à Indianapolis, Chicago au MINNESOTA, GREEN BAY à Oakland, Cleveland à SEATTLE, CINCINNATI à San Francisco, Miami à SAN DIEGO, Denver à PITTSBURGH et ARIZONA à Philadelphie

Lundi

Detroit à La Nouvelle-Orléans

Semaine 16

Jeudi 

San Diego à Oakland

Semaine 14 : 10/16 (62,5%)  Total : 133/209 (63,6 %)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer