Les Panthers font fi des blessures

Les Panthers ont eu la main heureuse en... (AP, Brian Blanco)

Agrandir

Les Panthers ont eu la main heureuse en rapatriant Ted Ginn Jr, auteur de trois touchés cette saison.

AP, Brian Blanco

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Six équipes sont toujours invaincues après le premier mois d'activités de la saison 2015.

S'il n'est pas tellement étonnant de constater que Green Bay, Denver, Cincinnati et La Nouvelle-Angleterre - avec Tom Brady - font partie du lot, il en va tout autrement pour les Panthers de la Caroline et les Falcons d'Atlanta, qui se partagent le sommet de la division Sud de la Conférence nationale avec des dossiers immaculés (4-0).

Champions de cette section au cours des deux dernières années - les Panthers ont terminé au premier rang l'an dernier malgré une triste fiche de 7-8-1 -, les protégés de Ron Rivera n'ont pas été épargnés par les blessures à des joueurs-clés en août et en septembre, mais ils ont refusé cette fois de baisser les bras, contrairement à l'an dernier, où ils ont connu une longue baisse de régime qui est venue bien près de saboter leur saison.

L'ailier espacé Kelvin Benjamin, la cible de prédilection de Cam Newton en 2014, a été le premier à tomber au combat dès les premiers jours du camp d'entraînement en raison d'une vilaine blessure à un genou. Le secondeur étoile Luke Kuechly est allé rejoindre son jeune coéquipier sur la liste des blessés dès le premier match du calendrier régulier, victime d'une commotion après être entré en collision avec T.J. Yeldon (Jacksonville). Le joueur défensif de l'année en 2013 a raté les trois matchs suivants des Panthers et on se croise les doigts pour qu'il revienne au jeu le 18 octobre contre Seattle.

Les Panthers sont aussi privés de l'ailier défensif Charles Johnson jusqu'à la mi-­saison, ce qui a incité les dirigeants de l'organisation à faire récemment l'acquisition du vétéran Jared Allen (Chicago) en retour d'un choix de sixième ronde en 2016.

Newton à son meilleur

Fort heureusement pour leurs fans, le quart-arrière et leader des Panthers, Cam Newton, est à son mieux depuis le début de la saison. Selon les journalistes affectés à la couverture de l'équipe, le quart de cinquième année dans la NFL n'a pris que de bonnes décisions depuis le début de la saison dans le feu de l'action, lui qui a lancé sept passes de touché contre seulement deux interceptions. Sur le plan collectif, les Panthers affichent d'ailleurs un enviable ratio de +8 dans la colonne des revirements.

Comme le porteur de ballon Jonathan Stewart a été limité à des gains de 220verges au sol et qu'il n'a pas encore atteint la zone payante après quatre matchs, le quart très mobile de 6'5'' et de 245 livres a assumé la relève avec brio à ce chapitre. Il affiche déjà des gains de 195 verges au sol combinées à deux touchés. 

Évidemment, plusieurs observateurs vont s'empresser de souligner que Newton augmente parfois inutilement les risques de blessures en se faisant frapper plus souvent que la moyenne des quarts-arrières, mais il faut souligner que les Panthers présentent une fiche de 13-3-1 quand le numéro 1 gambade avec le ballon plus de 10 fois par match. Et quand il franchit plus de 50 verges de la sorte dans une rencontre, les Panthers présentent un dossier de 19-6-1. Des chiffres qui ne mentent pas!

Après avoir connu la meilleure saison de sa carrière en 2014, l'ailier rapproché Greg Olsen vient de se mettre en marche en captant 10 ballons au cours des deux matchs. Les dirigeants des Panthers ont eu la main heureuse en rapatriant au cours de la saison morte Ted Ginn Jr, qui a déjà réussi trois touchés. Même s'il lui arrive d'échapper quelques ballons qu'un joueur de sa trempe devrait capter, Ginn Jr trouve encore le moyen de se faire pardonner en réalisant un jeu important ici et là, comme cela avait souvent été le cas en 2013 quand il a aidé les Panthers à remporter 12 victoires. 

Sur le plan défensif, le secondeur A.J. Klein et le demi de coin Josh Norman, le joueur par excellence dans la NFL en septembre, ont retenu l'attention. Klein a dirigé l'unité défensive d'une main de maître en l'absence de Kuechly - un important défi à relever -, tandis que Norman revendique déjà quatre interceptions. Et le secondeur Thomas Davis est toujours aussi fiable, lui qui mène l'équipe avec 36 plaqués.

***

De la parole aux actes

Le demi de coin Josh Norman a fait beaucoup parler de lui quand il s'est présenté au camp des Panthers de la Caroline en déclarant qu'il figurait parmi les cinq meilleurs joueurs à sa position dans la NFL. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le choix de cinquième ronde en 2012 est passé de la parole aux actes. Il a déjà réussi quatre interceptions, dont deux qu'il a lui-même ramenées dans la zone des buts. Norman s'est également signalé avec une interception spectaculaire dans la zone des buts aux dépens du quart Luke McCown dans les derniers instants du duel contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, qui s'est terminé 27-22 en faveur de la Caroline. Les dirigeants des Panthers avaient pensé proposer une nouvelle entente à Norman au cours de la saison morte, mais ils avaient d'autres priorités (Cam Newton, Luke Kuechly, Thomas Davis et Greg Olsen), de sorte qu'ils devront sans doute débourser plus d'argent que prévu initialement pour retenir les services du demi de coin étoile l'hiver prochain. Le réserviste Ryan Delaire s'est lui aussi fait remarquer en obtenant deux sacs à son premier match, dimanche dernier, contre Tampa Bay, après avoir passé le premier mois de la saison dans l'équipe de pratique.

***

Les botteurs en arrachent

Maintenant qu'ils doivent effectuer les convertis d'après-touché à partir de la ligne de 23 verges, les botteurs de précision de plusieurs équipes de la NFL éprouvent toutes sortes d'ennuis. Après quatre semaines, 13 transformations ont déjà été manquées, soit 5 de plus que la saison dernière en entier. Dimanche dernier, ces problèmes ont semblé particulièrement nuire à la concentration de certains botteurs, qui ont également raté la cible lors de 14 tentatives de placement, dont plusieurs sur des distances inférieures à 40 verges. Heureusement, il y avait Cairo Santos (Kansas City) pour sauver l'honneur de sa profession, lui qui a réussi ses sept placements dans la défaite de 36-21 encaissée par les Chiefs aux mains des Bengals. Les Steelers et les Jaguars ont plié l'échine en raison de l'inefficacité de leurs botteurs, tandis que les Saints l'ont emporté en prolongation sur Dallas après avoir vu leur nouveau spécialiste, Zach Hocker, toucher le poteau des buts sur une distance de 30 verges dans les dernières secondes du quatrième quart.

Mes choix

De la parole aux actes

Le demi de coin Josh Norman a fait beaucoup parler de lui quand il s'est présenté au camp des Panthers de la Caroline en déclarant qu'il figurait parmi les cinq meilleurs joueurs à sa position dans la NFL. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le choix de cinquième ronde en 2012 est passé de la parole aux actes. Il a déjà réussi quatre interceptions, dont deux qu'il a lui-même ramenées dans la zone des buts. Norman s'est également signalé avec une interception spectaculaire dans la zone des buts aux dépens du quart Luke McCown dans les derniers instants du duel contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, qui s'est terminé 27-22 en faveur de la Caroline. Les dirigeants des Panthers avaient pensé proposer une nouvelle entente à Norman au cours de la saison morte, mais ils avaient d'autres priorités (Cam Newton, Luke Kuechly, Thomas Davis et Greg Olsen), de sorte qu'ils devront sans doute débourser plus d'argent que prévu initialement pour retenir les services du demi de coin étoile l'hiver prochain. Le réserviste Ryan Delaire s'est lui aussi fait remarquer en obtenant deux sacs à son premier match, dimanche dernier, contre Tampa Bay, après avoir passé le premier mois de la saison dans l'équipe de pratique.

***

Les botteurs en arrachent

Maintenant qu'ils doivent effectuer les convertis d'après-touché à partir de la ligne de 23 verges, les botteurs de précision de plusieurs équipes de la NFL éprouvent toutes sortes d'ennuis. Après quatre semaines, 13 transformations ont déjà été manquées, soit 5 de plus que la saison dernière en entier. Dimanche dernier, ces problèmes ont semblé particulièrement nuire à la concentration de certains botteurs, qui ont également raté la cible lors de 14 tentatives de placement, dont plusieurs sur des distances inférieures à 40 verges. Heureusement, il y avait Cairo Santos (Kansas City) pour sauver l'honneur de sa profession, lui qui a réussi ses sept placements dans la défaite de 36-21 encaissée par les Chiefs aux mains des Bengals. Les Steelers et les Jaguars ont plié l'échine en raison de l'inefficacité de leurs botteurs, tandis que les Saints l'ont emporté en prolongation sur Dallas après avoir vu leur nouveau spécialiste, Zach Hocker, toucher le poteau des buts sur une distance de 30 verges dans les dernières secondes du quatrième quart.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer