Nouvelle équipe, nouveaux défis

À première vue, Gary Kubiak semble en bonne... (Photo AP, David Zalubowski)

Agrandir

À première vue, Gary Kubiak semble en bonne position pour amener les Broncos en séries, mais il devra composer avec Peyton Manning qui, à 39 ans, semble ralentir. De plus, le vétéran quart devra apprivoiser un nouveau système de jeux.

Photo AP, David Zalubowski

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tout comme l'an dernier, sept équipes de la NFL seront dirigées par un nouvel entraîneur en 2015. La saison dernière, une seule des sept formations en question - les Lions de Detroit - a réussi à se tailler une place dans les séries éliminatoires, même si ces changements ont été profitables pour cinq d'entre elles, qui sont parvenues à améliorer leur position au classement.

Cette année, qui possède les meilleures chances de participer aux séries parmi les Broncos, les Jets, les Bills et les Raiders dans la Conférence américaine ou encore les Bears, les Falcons et les 49ers dans la Nationale? Selon moi, deux équipes possèdent de très bonnes chances de suivre les traces des Lions cette saison : Denver et Buffalo.

Même si les Broncos (12-4) ont participé aux séries et pris bien du monde par surprise quand ils ont congédié John Fox (49-22 incluant les séries pendant quatre ans à Denver) à la suite de leur élimination survenue trop rapidement aux mains des Colts d'Indianapolis, Gary Kubiak n'aura pas la vie beaucoup plus facile que les six autres entraîneurs qui feront leurs débuts dans un nouvel environnement cette année.

Ralenti par l'âge (39 ans) et les blessures, Peyton Manning prendra place derrière une ligne offensive inexpérimentée. Et il pourrait éprouver toutes sortes de difficultés à faire rouler l'attaque des Broncos à plein régime dans un système de jeux où les décisions doivent être prises très rapidement dans le feu de l'action. Depuis son arrivée à Denver en 2012, le numéro 18 s'est rarement installé directement derrière le centre, ce qu'il sera contraint de faire maintenant. 

Kubiak a accompli de l'excellent travail l'an dernier dans le rôle de coordonnateur offensif chez les Ravens de Baltimore, permettant notamment au quart Joe Flacco d'établir des sommets en carrière avec des gains aériens de 3986 verges et 27 passes de touché, ce qui a sûrement incité John Elway à lui tendre la main. D'autant plus que les deux hommes avaient déjà été très proches dans le passé, Kubiak ayant épaulé Elway dans la fonction de deuxième quart chez les Broncos de 1983 à 1991 avant de superviser son travail pendant quatre ans comme coordonnateur à l'attaque.

La réunion des deux hommes, 24ans plus tard, produira-t-elle les résultats escomptés? Une chose est sûre : le temps joue contre Manning. Sans oublier le fait que les Chiefs de Kansas City (9-7) et les Chargers de San Diego (9-7) pourraient nuire aux chances de Kubiak en ajoutant quelques victoires à leurs dossiers respectifs.

Candidat énergique

À Buffalo, les nouveaux propriétaires Terry et Kim Pegula ne pouvaient embaucher un homme plus charismatique que Rex Ryan pour se charger de ramener les Bills (9-7) dans le portrait des séries après une longue absence de 15 ans.

Ryan, un gourou de la défensive, misera sur une défensive de premier plan pour permettre à ses protégés de grimper au classement. Le mandat du nouveau coordonnateur offensif Greg Roman sera de relancer l'offensive en misant sur une attaque mieux équilibrée, ce qui devrait fonctionner avec le nouveau venu LeSean McCoy dans le champ arrière. 

Ryan a indiqué récemment qu'il attendrait à la dernière minute avant de dévoiler l'identité de son quart partant, ce qui signifie que Matt Cassel, E.J. Manuel et Tyrod Taylor ne se sont pas particulièrement illustrés lors des deux premières rencontres préparatoires des Bills. Ce qui n'est guère rassurant, même si on se rappelle tous que le coloré entraîneur a mené les Jets à la finale de l'AFC à ses deux premières années à New York avec Mark Sanchez aux commandes de l'attaque.

Débuts pénibles pour Smith et Whisenhunt

En menant les Lions de Detroit dans les séries pour la deuxième fois seulement depuis 1999, l'an dernier, Jim Caldwell a prolongé à neuf ans la séquence de saisons d'affilée où une organisation dirigée par un nouvel entraîneur accomplissait pareil exploit dans la NFL. Une séquence amorcée en 2006 par un trio d'entraîneurs (Sean Payton avec les Saints, Herman Edwards avec les Chiefs et Eric Mangini avec les Jets). À l'opposé, l'entrée en scène de Lovie Smith (Tampa Bay) et de Ken Whisenhunt (Tennessee) n'a pas permis aux Buccaneers et aux Titans de progresser en 2014, ces deux clubs devant se contenter de deux victoires contre 14 défaites. Ce qui a toutefois permis aux deux formations de réclamer les prometteurs quarts Jameis Winston et Marcus Mariota au repêchage du printemps dernier afin de faire tourner le vent en leur faveur.

De grands souliers à chausser pour Tomsula

Six mois plus tard, il est toujours difficile de comprendre la nomination de l'entraîneur de la ligne offensive, Jim Tomsula, pour succéder à Jim Harbaugh chez les 49ers de San Francisco. Tomsula ne fait pas de vague et n'a absolument rien à voir avec l'expressif Harbaugh, qui dirigera maintenant les Wolverines du Michigan (NCAA). Quelques jeunes joueurs des 49ers - victimes de commotions à divers degrés pour la plupart en 2014 - ont décidé de prendre leur retraite ou d'interrompre leur carrière pendant la saison morte. Le retour en force de l'énergique secondeur NaVorro Bowman ne suffira pas pour permettre à San Francisco de devancer les Seahawks de Seattle et les Cards de l'Arizona au classement de la division Ouest de la NFC.

Surveillez les Falcons!

Les équipes dirigées par Jack Del Rio (Oakland), Todd Bowles (Jets de New York, photo) et John Fox (Chicago) ont des côtes trop abruptes à remonter pour rêver à une place dans les séries dès cette année. Par contre, les Falcons d'Atlanta et leur nouvel entraîneur Dan Quinn pourraient lutter avec les Saints de La Nouvelle--Orléans et les Panthers de la Caroline pour le premier rang de la suspecte division Sud de la NFC. L'ex--coordonnateur défensif des Seahawks ne pourra pas miser sur autant de joueurs étoiles qu'au cours des dernières années au sein de la brigade défensive des Falcons, mais son unité jouera assurément de façon agressive, la marque de commerce de Quinn à Seattle. Après deux matchs présaison, le courant semble déjà très bien passer entre le quart Matt Ryan et le coordonnateur offensif Kyle Shanahan, qui occupait la même fonction à Cleveland l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer