Vers un duel Patriots-Seahawks

Lors de la saison morte, les Patriots de... (AFP, Jared Wickerham)

Agrandir

Lors de la saison morte, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont ajouté des pièces importantes à leur défensive, notamment le demi de coin Darrelle Revis, faisant de l'équipe de Bill Belichick la favorite dans la Conférence américaine.

AFP, Jared Wickerham

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si une équipe n'étant même pas parvenue à jouer pour ,500 (Caroline) s'est taillé une place dans les séries en terminant au sommet de la triste division Sud de la NFC, la présence de Dallas, de Green Bay et de Seattle - trois clubs ayant terminé la saison avec des dossiers identiques (12-4) - suscitera beaucoup d'intérêt auprès des amateurs.

Dans l'AFC, il ne faut pas perdre de vue que Cincinnati (10-5-1) et Baltimore (10-6) ont largement profité d'un calendrier très favorable pour se faufiler dans les séries. Si on ne tient pas compte des matchs qui ont opposé les protégés de Marvin Lewis et de John Harbaugh aux huit équipes qui composent les deux divisions Sud de la NFL, les Bengals et les Ravens auraient joué seulement pour ,500 (4-4) cette année.

Après avoir mis une croix sur deux formations, on peut réserver le même traitement aux jeunes Colts d'Indianapolis, qui se sont contentés d'une fiche de 2-4 cette saison contre des clubs qualifiés pour les séries.

Le prolifique quart-arrière Andrew Luck lance plusieurs passes de touché (40) et gagne des tonnes de verges par la voie des airs (4761), mais il est également coupable de nombreux revirements (16 interceptions). Les Colts sont toujours en quête d'un porteur de ballon de premier plan et les corrections encaissées aux mains des Steelers (51-34), des Patriots (42-20) et des Cowboys (42-7) au cours de la saison démontrent hors de tout doute que leur défensive n'est pas en mesure de ralentir les meilleurs quarts-arrières de la NFL.

Reste donc les Steelers et les Broncos pour rivaliser avec ces chers Patriots. Les Steelers ont marqué 436 points cette saison, un sommet dans les 82 ans d'histoire de cette organisation. Avec 129 réceptions pour des gains de 1698 verges, l'ailier espacé Antonio Brown a effacé plusieurs records d'équipe, mais ses nombreux attrapés ne lui ont même pas permis de décrocher le titre de joueur le plus utile à son équipe.

Les porte-couleurs des Steelers ont plutôt décerné cet honneur au dynamique porteur de ballon Le'Veon Bell, une menace autant pour le jeu au sol (1361 verges) que pour l'attaque aérienne (854). Malheureusement pour les fans des Steelers, le diplômé de l'Université Michigan State ratera le rendez-vous de samedi contre Baltimore en raison d'une blessure au genou subie dimanche dernier contre Cincinnati.

Manning-Brady, prise 17?

De leur côté, les Broncos ont profité de l'avantage du terrain, l'hiver dernier, pour éliminer les Patriots 26-16 lors de la finale de l'AFC présentée à Denver. Cette année, à moins d'une surprise, ce match sera présenté à Foxboro, où les protégés de Bill Belichick ont malmené Peyton Manning et sa bande 43-21, le 2 novembre dernier.

On nous a cassé les oreilles tout au long de la saison avec le fait que les Broncos se sont nettement améliorés en défensive avec l'ajout des vétérans DeMarcus Ware et Aqib Talib, entre autres, mais il ne faut pas oublier que les Patriots ont fait de même avec l'arrivée de Darrelle Revis et de Brandown Browner. Sans oublier l'émergence du secondeur Jamie Collins, qui peut se signaler dans plusieurs facettes du jeu défensif en raison de sa vitesse.

Les partisans les plus optimistes des Broncos vont évidemment insister sur le fait que l'offensive de la troupe de John Fox ne repose plus uniquement sur les épaules de Manning pour se convaincre des chances de leurs favoris de décrocher le titre dans l'AFC dans l'espoir d'ensuite venger le cuisant échec (43-8) encaissé l'an dernier au Super Bowl aux mains de Seattle.

Le porteur de ballon C.J. Anderson a gagné 648 verges au sol lors des six dernières rencontres des Broncos après avoir pris la relève des jeunes éclopés Montee Ball et Ronnie Hillman, qui est revenu au jeu la semaine dernière face aux Raiders d'Oakland. Même si l'attaque des Broncos est plus équilibrée depuis l'émergence d'Anderson, on ne peut passer sous silence le fait que Manning perd souvent tous ses moyens quand il est confronté à Tom Brady, comme en témoigne sa piètre fiche de 5-11 en carrière face aux Patriots.Même si seulement 12 équipes participent aux séries dans la NFL, on peut affirmer sans crainte de se tromper cette année que les deux côtés du tableau (conférences américaine et nationale) ont déjà été nettement plus relevés dans le passé. Au point où il devient hasardeux de choisir aujourd'hui deux autres formations que les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (12-4) et les Seahawks de Seattle (12-4) - les deux équipes qui profiteront de l'avantage du terrain tout au long des séries - pour croiser le fer le 1er février lors du XLIXe Super Bowl présenté en Arizona.

***

Les Panthers à domicile, une aberration

Les Panthers de la Caroline (7-8-1) accueilleront aujourd'hui les Cards de l'Arizona (11-5) lors du premier duel éliminatoire présenté à 16h35. Malgré une fiche inférieure à ,500, les protégés de Ron Rivera ont mérité une place dans les séries parce qu'ils ont terminé au premier rang de leur division. Comme la NFL accorde beaucoup d'importance aux rivalités qui existent à l'intérieur de chacune de ses huit sections, je n'ai rien contre le fait qu'un club ayant connu une saison difficile puisse se qualifier pour les séries aux dépens d'une équipe ayant remporté plus de victoires dans une autre division. Ce qui m'agace toutefois, c'est qu'on accorde aux Panthers l'avantage de disputer un match à domicile contre un adversaire ayant conservé une fiche supérieure. Dans ce cas précis, les Cards sont punis après avoir trouvé une façon de décrocher 11 victoires malgré les blessures subies par de nombreux joueurs, à commencer par les quarts-arrières Carson Palmer et Drew Stanton. Pour terminer au premier rang de leur division, les Panthers ont remporté leurs quatre derniers matchs contre des adversaires de deuxième ordre, ce qui a suffi pour que l'ex-entraîneur Tony Dungy déclare sur les ondes du réseau NBC que les protégés de Ron Rivera possédaient les ingrédients nécessaires pour surprendre éventuellement les Seahawks de Seattle. Des propos pour le moins étonnants!

Les Seahawks dès le départ

Pas besoin de modifier ma façon de voir les choses cette année après avoir choisi en septembre dernier les Patriots de la Nouvelle-Angleterre - ou encore les Broncos de Denver (deuxième choix) - pour se mesurer aux champions en titre, les Seahawks de Seattle, lors du XLIXe Super Bowl. J'avais également choisi à ce moment-là les Seahawks pour devenir la première équipe depuis les Patriots de 2003 et de 2004 à remporter deux championnats d'affilée. Une très bonne idée de ma part!

Surprenants Cowboys!

À l'opposé, les Cowboys de Dallas ont complètement déjoué mes prédictions en décrochant une douzaine de victoires - je ne croyais même pas que les protégés de Jason Garrett seraient en mesure de jouer pour ,500 cette année - à la suite du départ du vétéran DeMarcus Ware et de la blessure subie par le secondeur Sean Lee dès la première journée du camp d'entraînement. Le coordonnateur défensif Rod Marinelli a accompli un travail remarquable et il n'est pas étranger au retour en force du secondeur Rolando McClain. En attaque, l'émergence du porteur de ballon DeMarco Murray (1845 verges au sol) a eu pour effet de faciliter le travail du quart-arrière Tony Romo, qui a connu un mois de décembre extraordinaire avec 12 passes payantes contre une seule interception. Au rayon des déceptions, difficile d'ignorer San Francisco (8-8), La Nouvelle-Orléans (7-9) et Chicago (5-11). Les 49ers, les hôtes du 50e Super Bowl, auraient-ils été victimes de la malédiction du Super Bowl un an plus tôt que prévu?

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer